Des la la la plein la tête

Connais-tu des mélodies qui aident à retenir les lettres de l’alphabet ou la liste des planètes du système solaire? Savais-tu qu’on retient plus facilement les tables de multiplication si on les récite en suivant un rythme régulier? La musique peut-être entraînante, touchante, sublime, mais elle est aussi bien utile pour développer ton cerveau.

À l’Université Laval, les chercheurs de La Chaire de recherche du Canada en musique et apprentissages explorent les impacts de l’apprentissage de la musique sur les résultats en lecture, en écriture et en mathématiques. En comparant des groupes d’enfants qui apprennent avec la musique et sans la musique, ils ont établi que ceux qui apprenaient en musique développaient leurs habiletés deux fois plus vite!

DES BIENFAITS

> Bon pour la mémoire
Écouter une musique qui nous plaît active et développe les circuits de la mémoire. On retient les notes entendues pendant que notre cerveau tente de deviner celles qui s’en viennent.

> Bon pour le moral
Écouter une musique douce apaise et écouter une musique plus rythmée procure de l’énergie. Le bonheur d’écouter de la musique qu’on aime inonde le cerveau de plusieurs substances chimiques comme la dopamine (plaisir et désir), l’ocytocine (amour et attachement), la sérotonine (qui est antidépressive) et les endorphines (qui calme nos douleurs et procure une sensation de bien-être).

> Rend le cerveau plus élastique
Oui, oui! l’apprentissage de la musique influence la structure et le fonctionnement de différentes parties du cerveau. La sensibilité auditive, les capacités motrices (qui ont rapport au mouvement) et le niveau d’attention se développent. On le voit clairement en comparant le cerveau d’un musicien professionnel et celui d’un simple mélomane du dimanche.

MOZART OU RIHANNA?

Facile de faire écouter un compositeur particulier à des enfants et de décréter ensuite que sa musique rend plus intelligent (des Américains l’ont fait avec Mozart dans les années 90)… En fait, c’est la musique en général qui a des bienfaits, pas un artiste ou un courant en particulier. Le mieux pour développer ses goûts et son oreille est d’écouter plusieurs styles différents. Pop, rock, gospel, jazz, hip-hop, country : tu as le choix!

ÉCOUTE SÉLECTIVE

Si la musique joue en bruit de fond, en continu, le cerveau se fatigue et ne prête même plus vraiment attention aux notes, rythmes et mélodies qui se rendent jusqu’à lui. Il vaut mieux choisir des moments privilégiés pour écouter avec tout son cerveau et tout son corps, en dansant, par exemple.

QUELQUES IDÉES

1  Invente des rythmes en tapant sur une table, dans tes mains et sur tes cuisses et demande à un ami de les reproduire, puis inverser les rôles ou composer un nouveau rythme ensemble
2  Écouter de la musique les yeux fermés
3  Inventer une danse sur une musique. Ça t’aidera à comprendre comment la pièce est construite, quels sont les moments plus intenses, etc.

_____

Sources: www.mus-alpha.com, www.psychologies.com, Revue Naître et grandir, décembre 2017