Le podium du concours culinaire Des chefs en or est formé des chefs Yannick LaSalle, du restaurant Les Fougères, Briana Kim, de Café My House, et de Steven Harris de two six (ate).

Des chefs en or: des recrues s’illustrent

Deux jeunes chefs méconnus du public se sont illustrés au concours culinaire Des chefs en or/Gold Medal Plates, jeudi soir au Centre Shaw. Briana Kim, chef-propriétaire du restaurant végétarien Café My House, à Ottawa, s’est classé en première place, suivie de Yannick LaSalle, chef du restaurant Les Fougères, à Chelsea.

La chef Kim a 34 ans et LaSalle, 30. Ils étaient deux des plus jeunes participants au concours, face à des cuisiniers forts de 15 ou 20 années aux fourneaux. Ils en étaient à leur première présence à cette épreuve qui s’inscrit dans un réseau de 11 autres compétitions locales, et d’une finale nationale en février.

Briana Kim offrait aux 500 convives un bol de « steak » mariné au gingembre, avec du chou et des champignons, dans un bouillon de kombu et d’oignons carbonisés. Ce n’était pas du vrai steak, mais des bouchées de champignons marinés au gingembre ; dans son restaurant végétarien du quartier Hintonburg, elle aime bien confondre les convives avec des aliments qui ont l’air de la viande, mais qui n’en contiennent pas.

La chef est née en Corée, mais a grandi à Peterborough. Diplômée en science politique à l’Université d’Ottawa, elle a dit « qu’après une année dans la fonction publique, j’ai vite compris que ce n’était pas pour moi. » Elle a lancé un service de traiteur avant d’ouvrir le Café My House en 2013, aujourd’hui sur la rue Wellington ouest. 

Jeudi, son plat n’était pas le plus attrayant, mais toutes les saveurs étaient exactes. Le mariage des éléments de base, du bouillon réconfortant, et des garnitures était sans faille.

Le chef LaSalle, quant à lui, avait cuit sous vide un pavé d’omble de l’Arctique, marié à une moelleuse purée de courge butternut, des canneberges de Venosta, etc. Le poisson était particulièrement mémorable. 

Le troisième sur le podium a été Steven Harris, du restaurant two six (ate), à Ottawa.

Deux autres établissements de l’Outaouais étaient en lice : le bar à vins Soif (de la sommelière Véronique Rivest) et son chef Jamie Stunt, ainsi que la Maison Conroy, du secteur Aylmer, et son chef Kyle Mortimer-Proulx. 

Briana Kim représentera Ottawa à la finale canadienne à Kelowna, en Colombie-Britannique, en février. Elle devra reproduire son plat gagnant à Ottawa, et passer deux autres épreuves, dont une boîte noire, où elle doit cuisiner des aliments qui lui sont inconnus jusqu’à la dernière minute.

À Ottawa, elle est la première à l’emporter avec un plat végétarien, et la seconde femme titularisée. Marysol Foucault, du restaurant Edgar, à Gatineau, avait dominé en 2014.

Parmi les juges on retrouvait le médaillé d’or d’Ottawa l’an passé, Joe Thottungal, et le chef Marc Lépine, du restaurant Atelier, le seul à avoir emporté deux fois à Ottawa, puis la finale nationale.

Le concours, mieux connu sous son appellation anglaise Gold Medal Plates, amasse des fonds pour les athlètes olympiques canadiens. 

Ace Mercado fermé

Était-ce un restaurant trop branché pour Ottawa ? Toujours est-il qu’Ace Mercado a confirmé qu’il fermerait ses portes ce week-end. Après trois ans à l’angle des rues Dalhousie et Clarence, Ace Mercado se vantait d’offrir une version moderne de la cuisine mexicaine. Le chef René Rodriguez avait aidé au lancement, et Trish Donaldson y œuvrait au quotidien. Le restaurant occupait une partie de ce qui a longtemps été le restaurant Mello’s, un monument du marché By depuis 1942. Mello’s a fermé en 2015.