De nouveaux livres horticoles à découvrir

Je suis un lecteur invétéré de livres horticoles et les collectionnent comme certaines personnes collectionnent des timbres. Voici quelques-unes de mes plus récentes découvertes.

50 Plantes envahissantes

C’est le tout premier guide sur les plantes envahissantes de l’Est du Canada. Si vous avez des problèmes avec la renouée japonaise, le phragmite, l’herbe aux goutteux ou 47 autres espèces de plantes indésirables, voici une source d’information très complète à leur sujet. L’auteur, un biologiste, professeur à l’Université Laval, décrit leur biologie, leur répartition, leurs impacts et les moyens de freiner leur prolifération. Les rubriques présentent aussi des détails surprenants sur leur introduction et leurs utilisations. Superbement illustrée de photos pour aider à l’identification.

Claude Lavoie, 50 Plantes envahissantes, Les publications du Québec, 415 pages, 29,95 $

***

40 Plantes médicinales pour la pharmacie familiale

Bien connue comme cofondatrice des Jardins du Grand-Portage, fournisseurs de semences biologiques depuis 40 ans, Diane Mackay signe ici son premier livre. Elle explique en toute simplicité comment cultiver et utiliser 40 plantes médicinales pour soigner ses proches et ses amis. Certaines de ces plantes sont des fines herbes de tous les jours — basilic, origan, romarin, etc. — alors que d’autres sont des plantes de jardin et certaines sont même des «mauvaises herbes»… que vous verrez d’un autre œil une fois que vous avez découvert leurs côtés utiles. Dans chaque cas, l’auteure donne historique de la plante, résume ses détails botaniques et explique comment l’utiliser et (lorsque cela s’applique) la cuisiner.

Diane Mac​​​​kay, 40 plantes médicinales pour la pharmacie familiale, Colloïdiales, 238 pages, 29,95 $

***

Le potager en pot

Il n’est pas nécessaire d’avoir accès à une cour ou un champ pour planter, semer et faire pousser légumes, fines herbes et fleurs comestibles. Vous pouvez les cultiver dans des contenants sur le balcon, la terrasse, l’escalier ou même le toit! Ce livre bien illustré donne toutes les informations nécessaires pour choisir, cultiver, récolter et conserver de nombreuses plantes comestibles en pot. Et si vous ne savez pas comment les consommer, il y a même des recettes faciles! Évidemment, l’aspect aménagement d’un jardin en pot est couvert… et aussi, comment contrôler les ennemis de ces plantes. Un livre fort pratique pour ceux qui manquent d’espace pour un potager en pleine terre ou qui aiment le côté pratique d’un jardin amovible.

Bertrand Dumont, Le potager en pot, Éditions MultiMondes, 288 pages, 29,95 $

***

Les plates-bandes gourmandes, L’aménagement paysager comestible

Les amateurs d’aménagement comestible ou «Foodscaping» (le nouveau terme à la mode) seront très heureux de découvrir ce livre qui révèle tous les secrets sur l’intégration des plantes utiles (légumes, fruitiers, fines herbes, etc.) à l’aménagement paysager de nos terrains. Abondamment et joliment illustré de photos, ce livre décrit les meilleurs regroupements de plantes comestibles, explique comment obtenir une floraison et une croissance optimales et présente plusieurs projets à réaliser, détaillés étape par étape. L’auteur met beaucoup d’accent sur le jardinage urbain et la culture sur de petits espaces. Il y a même une section très pratique sur les ravageurs et les maladies.

Albert Mondor, Les plates-bandes gourmandes, Les Éditions du Journal, 2019, 296 pages, 29,95$
Fleurs de la renouée du Japon (Fallopia japonica), une espèce de plantes envahissantes.

+

RÉPONSES À VOS QUESTIONS

> Vers blancs dans la pelouse

Q J’aimerais vos conseils sur ce que je dois faire avec mon problème de vers blancs. Comme vous verrez sur ma photo, les mouffettes s’en régalent et mon terrain est dans un état pitoyable. J’ai lu beaucoup sur le sujet et j’ai même fait traiter l’été dernier par la compagnie qui entretient ma pelouse. Mais en vain. — Michèle Fortin 

R  Effectivement, il est très difficile d’éliminer les vers blancs (larves de hannetons de scarabées) qui consomment les racines des graminées et les font jaunir et sécher. Il y a toutefois un nouveau produit qui doit être lancé ce mois-ci et dont on dit le plus grand bien: GrubGONE!®. Il s’agit d’un insecticide biologique: une bactérie pathogène, soit le Btg (Bacillus thuringiensis galleriae lignée SDS-502). C’est un parent du Btk (Bacillus thuringiensis kurstaki), utilisé pour contrôler la tordeuse de bourgeons de l’épinette, mais si ce dernier ne s’attaque qu’aux chenilles, le nouveau, Btg, ne s’attaque qu’aux coléoptères et même, seulement qu’à certains coléoptères, notamment les hannetons, les scarabées et leurs proches parents. On l’applique au sol et il tue rapidement les larves (vers blancs) à tous les stades. Étant spécifique à certains coléoptères, il est sans effet sur les abeilles, les guêpes, les papillons et les coccinelles ainsi que sur les oiseaux, les amphibiens et les mammifères. Fait intéressant, ce produit serait efficace contre l’agrile du frêne, un insecte qui cause beaucoup de soucis dans notre région. Si j’ai bien compris, GrubGONE! sera seulement offert par les professionnels de l’entretien de la pelouse cette année. Veuillez contacter votre service d’entretien de pelouse pour voir s’il prévoit d’offrir ce traitement. 

La pelouse sévèrement endommagée par les vers blancs de Mme Fortin.

> Tailler ou non un hibiscus?

Q J’ai taillé 3 hibiscus à fleurs rouges en mars pour le balcon cet été. Il reste toutefois un jaune. Dois-je le tailler aussi, car il est plein de boutons floraux? Encore hier, il a donné une fleur. —MR

R    Le choix de tailler ou non relève entièrement de vous, mais si vous ne le taillez jamais, il faut penser que votre hibiscus deviendra peut-être trop gros pour vos besoins. C’est que l’hibiscus rose de Chine (Hibiscus rosa-sinensis), l’espèce cultivée comme plante d’intérieur et plante de balcon, pousse continuellement et produit de nouveaux boutons floraux sur le bois nouveau, à l’extrémité des branches. Il fleurit moins l’hiver et davantage l’été, mais il peut avoir présence de fleurs en toute saison. Or, si l’on ne les taille jamais, les branches porteuses de boutons continueront de s’allonger et pourront même atteindre le plafond. Typiquement, on donne une bonne taille à cette plante à la fin de l’hiver, rabattant toutes les branches, même si on perd ainsi une certaine floraison. En retour, les nouvelles branches qui apparaissent suite à cette taille commenceront à fleurir environ deux mois plus tard, juste à temps pour la saison estivale et cela stimule une floraison maximale pendant la belle saison. Puisque vous tenez à voir fleurir les boutons actuellement présents sur votre hibiscus jaune, allez-y et laissez-les fleurir. Mais il va vous falloir le tailler à un moment donné, quitte à sacrifier quelques fleurs, sinon la plante deviendra trop grosse et dégarnie. Peut-être en mars l’an prochain?

Hibiscus jaune

+

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

Par courrier à: Le jardinier paresseux, Le Soleil, C.P. 1547, succ. Terminus, Québec (Québec),  G1K 7J6

***

>> Entretien horticole à faire cette semaine <<

  • Par une journée au-dessus de 12 °C, sortez les plantes d’intérieur poussiéreuses en plein air et donnez-leur un bon lavage avant de les rentrer de nouveau.
  • N’oubliez pas d’acheter une jolie potée fleurie pour maman à la fête des Mères.
  • Semez les graines d’épinard au potager : c’est le plus rustique des légumes et les graines peuvent germer à 2 °C.
  • Il n’y a pas de risque à planter arbres, arbustes et vivaces au début de mai si le sol est bien drainé.

+

CALENDRIER HORTICOLE

À la recherche de bibittes

Jean-Denis Brisson de la Société éducative Roger-Van den Hende offre une excursion pour les enfants intitulée À la recherche des bibittes. Le groupe ira chercher des insectes dans les environs pour ensuite les examiner sous des microscopes. Apportez filet à papillons, contenants à pilules ou pots d’arachides vides et bottes pour l’eau. L’activité aura lieu le dimanche 12 mai de 13h30 à 16h à la jardinerie Floralies Jouvence, 2020 avenue Jules-Verne, Québec. Coût: gratuit. Espace limité. Veuillez réserver au 418-908-1096 ou au courriel jean.denis.brisson@globetrotter.net.

Marché horticole

La Société d’horticulture de St-Apollinaire vous invite à son marché horticole qui aura lieu le dimanche 12 mai de 10h à 12h au Centre communautaire de St-Apollinaire sis au 83, rue Boucher/20 rue Terry-Fox, Saint-Apollinaire.

Info: Brigitte Bolduc au 418-335-2045.

Cultiver les pivoines

Larry Hodgson donnera un atelier au Jardin Roger-Van den Hende portant sur la culture des pivoines le samedi 18 mai à 9h30. Coût: 10$ plus taxes, stationnement gratuit. Préinscription obligatoire.

Info: jardin@fsaa.ulaval.ca ou 418-656-2046. Pavillon de l’Envirotron, local 1240, 2480, boulevard Hochelaga, Université Laval, Québec (Québec) G1V 0A6 

Cultures urbaines

Les Urbainculteurs offrent une formation intitulée Installer, planter et apprivoiser ses cultures urbaines qui aura lieu le samedi 25 mai du 9h à 16h. Le coût de 80$ comprend la documentation. L’atelier aura lieu au Cégep Limoilou, 1300, 8e Avenue, Québec. Préinscription obligatoire. Information: urbainculteurs.org

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com