De mystérieux signaux de l’espace

Dernièrement, des scientifiques canadiens ont détecté de mystérieux signaux en provenance de l’espace… intrigant n’est-ce pas?

À l’aide d’un puissant radiotélescope, une équipe de chercheurs a capté une douzaine de signaux que l’on appelle des «sursauts radio rapides». Là où ça devient encore plus intéressant, c’est que le treizième de ces signaux est récurrent, c’est-à-dire qu’il se répète. Ce n’est que la deuxième fois dans l’histoire qu’un tel «sursaut radio rapide récurrent» est enregistré. La première fois, c’était un radiotélescope situé sur l’île de Porto Rico (dans les Caraïbes) qui l’avait détecté.

Beaucoup d’énergie

Le «sursaut radio rapide récurrent» détecté au Canada a été baptisé FRB 180814.J0422+73, un nom scientifique pas mal difficile à retenir! Les lettres «FRB» font référence aux mots anglais fast radio bursts, qui signifient justement «sursauts radio rapides». Mais de quoi s’agit-il exactement? C’est encore un peu nébuleux… Ce qu’on sait, c’est que ce sont de très courtes ondes radio, d’à peine quelques millièmes de seconde. Leur origine se trouverait loin de notre galaxie, la Voie lactée, et ils émettent en moins d’une seconde autant d’énergie que le Soleil en… 10 000 ans! 

Le radiotélescope CHIME de nuit

Signaux extra­terrestres?

Une des théories sur l’origine de ces signaux suggère qu’ils seraient émis par des civilisations extraterrestres avancées. Par contre, il est beaucoup plus probable qu’ils proviennent par exemple d’un reste de supernova (résultat de l’explosion d’une étoile) ou d’un point situé près du trou noir central d’une galaxie, explique une des astronomes impliqués dans la découverte.

En chiffres

1,5 milliard d'années-lumière de la Terre : ce serait l’origine du «sursaut radio rapide récurrent» détecté au Canada, soit bien au-delà de notre galaxie

50 scientifiques ont collaboré à la découverte de ce deuxième «sursaut radio rapide récurrent»

2007 : Année où on a confirmé l’existence des «sursauts radio rapides»

Le CHIME est composé de plus de 1000 antennes!

Le CHIME

C’est le radiotélescope CHIME, inauguré il y a un peu plus d’un an, qui a détecté les signaux. Il se trouve en Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada, et est composé de plus de 1000 an­tennes! Cet immense appareil détecte en moyenne entre 2 et 50 «sursauts radio rapides» chaque jour. C’est à force de les observer que les chercheurs espèrent déterminer plus clairement leur origine, pour nous aider à comprendre l’évolution de l’univers.

Sources : Futura Sciences et La Presse canadienne

***