Les sous-vêtements de Sir Edwards sont nés de la collaboration entre Francisco Randez (photo), ex-mannequin de réputation internationale, et l’entreprise familiale Nasri International.

Confort masculin

Cette semaine, on vous présente quelques nouveautés au rayon des dessous et des maillots de bain pour messieurs. En plus d’être jolis et bien conçus, ces produits sont des créations québécoises, et sont offerts à des prix très raisonnables. Que demander de plus?

Sir Edwards

On peut dire que la naissance du sous-vêtement pour homme Sir Edwards est due à une heureuse rencontre fortuite. D’un côté, Francisco Randez, ex-mannequin de réputation internationale, devenu entrepreneur, animateur et acteur (notamment dans la série Cheval-Serpent).

De l’autre, l’entreprise familiale spécialisée en création de vêtements Nasri International, de Montréal, qui possède également la marque Everyday Sunday, une gamme de maillots et de vêtements de détente pour homme et femme. 

Sans le savoir, M. Randez et la famille Nasri (qui se sont rencontrés grâce à un ami commun) avaient la même idée qui leur trottait dans la tête : créer un sous-vêtement élégant pour homme, de qualité supérieure tant au niveau du confort que de la conception, à prix abordable. «On avait envie de développer le sous-vêtement “ultime”», confie au Soleil Elie Nasri, directeur du développement des produits chez Everyday Sunday. 

«Partir de l’idée et la concrétiser, pour moi, c’était l’étape qui était la plus mystérieuse», ajoute Francisco Randez, habitué aux vêtements de qualité… mais un peu moins à leur fabrication.

Cette «vision commune» est donc devenue le boxer Sir Edwards (porté sur les photos par Francisco Randez lui-même), conçu à 95 % en modal (un textile produit à partir d’une fibre extraite de la cellulose de bois), et à 5 % en élasthanne.

Dans le développement du produit, rien n’a été laissé au hasard : doublure intérieure confortable, zones d’aération (en mesh piqué) au niveau de l’aine, fessier rehaussé, finition sans couture apparente. Aussi, un soin particulier a été apporté à la bande élastique de taille (en jacquard), souvent déterminante dans le véritable confort (ou pas) d’un sous-vêtement, estime M. Nasri. 

Le Sir Edwards est offert en sept coloris différents, au prix unitaire de 38 $. «Je ne suis pas gêné de dire que c’est un des meilleurs produits que l’on n’ait jamais conçu, aussi dans son rapport qualité/prix», affirme Elie Nasri. C’est également une question «de respect et d’honnêteté» envers le client, conclut Francisco Randez. 

siredwards.ca

+

Poches & Fils

Déjà connue pour ses fameux t-shirts unisexes arborant une poche fabriquée avec un tissu à l’imprimé rigolo, Poches & Fils élargit sa gamme de produits. Après une collection de bas (ajoutée l’été dernier), la compagnie québécoise offre maintenant des chemises et des caleçons pour hommes, toujours dans le style coloré et humoristique qui la caractérise. Les boxers sont disponibles en 9 imprimés différents (pour l’instant), au prix de 24,99 $ chacun. On les achète en ligne, et dans plus de 120 boutiques au Canada, dont Simons, Sports Experts et Sail.  

pochesetfils.com

Les caleçons de Poches & Fils, offerts dans des styles colorés et humoristiques, 
se vendent 24,99 $ chacun.

+

LANE

LANE, c’est le projet d’un jeune militaire de 20 ans originaire de la région, Toby Laine. Pour lancer la gamme de maillots de bain qu’il a imaginé, Toby a eu recours notamment à une campagne (réussie) de sociofinancement sur Kickstarter, pour laquelle il a été appuyé par plus de 160 contributeurs provenant entre autres du Canada, des États-Unis, d’Israël, et du Brésil. Résultat, LANE offre déjà deux modèles de maillots de bain (en kaki ou en noir) pour homme, dans un style alliant streetwear et élégance, au coût de 70 $ chacun. Disponibles en ligne seulement. 

wearelane.com

Les maillots streetwear de LANE se vendent 70 $ l’unité.
Un autre modèle de maillot streetwear de LANE

+

NOVEMBRE POUR LA CAUSE

Comme chaque année, novembre est le mois consacré à la sensibilisation au cancer de la prostate, qui touchera un homme sur huit au cours de sa vie. Durant tout le mois, diverses activités, de petite ou grande envergure, auront lieu pour recueillir des fonds pour aider la recherche sur la maladie. Pour plus d’information, on vous invite à consulter le site de l’organisme québécois Procure, dédié à la lutte contre le cancer de la prostate, et à vous procurer le joli nœud papillon Noeudvembre 2017. Mentionnons également le site de la Fondation Movember, qui en plus de s’attaquer au cancer testiculaire et celui de la prostate, se consacre aux problèmes de santé mentale et de suicide chez les hommes.

www.procure.ca

www.noeudvembre.ca

ca.movember.com/fr