Comme la majorité des sinistres dans une maison sont causés par l’eau, pour bien protéger nos documents, le choix d’un coffre étanche est judicieux.

Coffre-fort: une expérience qui fait réfléchir

Mars 2017, la maison de Cindy Cyr et de sa famille est partie en fumée. Une expérience jamais agréable, mais un coffret de sûreté a tout de même facilité la suite des choses. Sans sauver les meubles, il a protégé des documents importants.

«Il y avait les actes notariés, pour la compagnie de mon conjoint, propriétaire d’une ferme laitière avec mon frère, pour notre terrain, pour la vente de notre ancienne maison», énumère Cindy Cyr. Mais surtout, il y avait toutes les factures de leur demeure, une autoconstruction.

«Ç’a facilité le processus avec les assurances, de confirmer les matériaux qu’on avait bel et bien mis, pour avoir la bonne valeur marchande.»

La famille était partie en voyage peu de temps avant le sinistre et n’avait pas remis les passeports dans le coffre. «Ça nous a confirmé qu’on aurait dû!» 

Les actes de naissance n’y étaient pas non plus, il a fallu faire toutes les démarches administratives, se rappelle Cindy Cyr.

Résultat, encore plus de documents s’entassent aujourd’hui dans le coffre, acheté chez Costco. Elle et son conjoint utilisent toujours le même, puisque le hasard a épargné l’armoire dans laquelle il se trouvait lors de l’incendie, la seule chose à ne pas avoir brûlé dans la maison.

Ils n’ont pas testé sa résistance au feu, mais les documents n’ont pas été endommagés, même par l’eau et le travail des pompiers.

Avoir un coffret de sûreté était dans les habitudes familiales, indique Cindy Cyr. «Mes parents en avaient déjà un pour la compagnie», dit-elle en parlant de la ferme située à Saint-Elzéar, en Beauce. «Quand on a fait le transfert d’entreprise, le notaire et les gens qui ont travaillé avec nous l’ont aussi recommandé.»

D’autres options

Avocat, assureur, pompier consultés par Le Soleil ne con­seillent pas d’emblée d’avoir un coffre-fort à la maison, et pointent d’autres options. «On ne veut pas donner l’idée aux gens d’aller dépenser 300 $», indique Sylvie De Bellefeuille, avocate et conseillère budgétaire et juridique pour Option consommateurs. «Mais s’organiser pour avoir des documents ou des copies en sécurité et accessibles, c’est une bonne chose. Surtout les documents importants, comme les passeports, les papiers d’assurance incendie...»

Dans le cas d’un testament notarié, le notaire possède un exemplaire, poursuit Sylvie De Bellefeuille. «Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. L’original prévaut toujours, mais on peut donner une copie à un proche de confiance, dans une enveloppe scellée par exemple.»

Du côté de CAA-Habitation,  le porte-parole Pierre-Olivier Fortin souligne que beaucoup de choses peuvent aussi être gardées dans un service infonuagique (cloud) sécurisé, «une possibilité qui n’existait pas, il n’y a pas si longtemps».

Il rappelle par ailleurs l’importance de faire l’inventaire des biens périodiquement, en passant en revue toutes les pièces de la maison. Le CAA suggère d’estimer la valeur à neuf des biens, c’est-à-dire de leur coût de remplacement au prix d’aujourd’hui, taxes incluses. Les spécialistes en habitation du CAA ont d’ailleurs préparé une liste à remplir (goo.gl/EojU7J) et à conserver en dehors de son domicile, avec factures, garanties, numéros de série, photos ou vidéos à l’appui.

Normes à vérifier

Sans recommander un coffre-fort à la maison, Pierre-Olivier Fortin comprend que certaines personnes soient rassurées d’en avoir un. Dans ce cas, il importe de vérifier les normes de construction et de choisir un modèle qui correspond aux besoins, dit-il. Il rappelle que la majorité des sinistres dans une maison sont causés par l’eau. Alors pour bien protéger nos documents, le choix d’un coffre étanche est judicieux.

Bill Noonan, officier médias prévention au service d’incendie à la Ville de Québec, ajoute qu’il existe différents types de coffres, certains hydrofuges, d’autres ignifuges, d’autres les deux. «Il faut s’assurer d’acheter un modèle certifié pour la protection ignifuge», insiste l’officier.

En plus de protéger les documents contre l’eau et le feu, un coffre-fort devrait être fixé à la maison pour éviter qu’un voleur ne s’en empare, ajoute Pierre-Olivier Fortin du CAA. «Tant qu’à l’avoir, aussi bien maximiser son utilisation.»