Le chocolat et les desserts ont le don de soumettre leurs adeptes à une tentation irrésistible, quel que soit leur âge.

Bon en chocolat!

CHRONIQUE / Maintenant que la fête préférée des petits monstres est terminée, certains d’entre vous se retrouvent avec une tonne de chocolat à portée de main. Bénédiction ou malédiction? Ça dépend du point de vue. Une certitude demeure toutefois : le chocolat et les desserts ont le don de soumettre leurs adeptes à une tentation irrésistible, quel que soit leur âge. La différence en vieillissant, c’est qu’on peut troquer le verre de lait pour le vin de dessert!

On ne peut dire que les vins doux ont la cote par les temps qui courent. Pas étonnant à une époque où le sucre est fortement montré du doigt. Si rien n’est plus louable que de ménager sa santé, est-ce nécessaire pour autant de bouder complètement son plaisir? Pourquoi ne pas tout simplement diminuer les portions et partager la bouteille avec plus de copains? Comme on dit, la modération a bien meilleur goût.

Ce qui est chouette avec les vins doux, c’est qu’ils possèdent un rapport qualité-prix-plaisir imbattable. Quand on sait tout le travail qu’ils demandent aux vignerons, c’est carrément une aubaine dans de nombreux cas.

Le dessert est en soi un plaisir divin (ou vilain, selon votre réponse à la question du premier paragraphe) qui, dans tous les cas, peut vous monter au paradis. Les plus hédonistes d’entre nous succomberont à l’envie de le marier avec un vin doux et d’accéder ainsi au septième ciel. La recette d’une ascension réussie réside dans la concordance des couleurs, des arômes, des textures et de l’intensité. La particularité la plus importante de votre accord demeure toutefois l’acidité. Un vin de dessert riche en sucre, mais dépourvu de fraîcheur, paraîtra déséquilibré et lourd, au même titre que votre accord.

Alors, ce chocolat? Pour le chocolat noir, remettez-vous-en à un vin fortifié à base de grenache noir. Les arômes de figues, tabac, épices douces et cacao des vins doux naturels (VDN) banyuls, maury et rivesaltes parfois tuilés, préférablement élevés en milieu oxydatif pendant 10 ou 15 ans, sont à l’origine de nombreux mariages heureux et durables avec le chocolat. Bien sûr, un porto tawny reste une alliance aussi classique que sincère.

Les desserts aux fruits rouges appellent quant à eux des vins rouges aux arômes de cerises, de mûres, de fraises ou de framboises. Au lieu des VDN proposés ci-dessus, on misera sur des banyuls et des maury millésimés, caractérisés par des notes de petits fruits rouges et noirs. Autrement, de belles affinités sont à prévoir avec un porto LBV ou un brachetto d’acqui d’Italie.

Les desserts aux fruits blancs (abricot, poire, pomme, ananas et autres) et au caramel se lieront d’amitié avec les blancs doux, tels que les coteaux du layon, sauternes, vin de constance et muscat de samos, pour ne nommer que ceux-là.

Vous avez des questions ou des commentaires? Écrivez-moi à caroline.chagnon@gcmedias.ca.

Suggestions de la semaine

Maury vintage 2013, Mas Amiel (SAQ : 21,05 $ — 733 808)

Au domaine Mas Amiel, dans le Roussillon (sud de la France), on produit des vins doux naturels selon une technique particulière et ancestrale. Après la mutation, le vin est vieilli pendant un an dans des bonbonnes de verre exposées au soleil et aux chocs thermiques. Celui-ci, élaboré avec le grenache noir, est généreux et onctueux. Ses arômes de torréfaction, canneberges séchées et cacao feront la paire avec une charlotte aux fraises.

Delle venezie 2016, Pinot nero, Santi Nello, Botter (SAQ : 11 254 313 — 10,50 $)

Voilà un pinot noir à petit prix pas gênant du tout. Ne cherchez pas de point commun avec le pinot de la Bourgogne, il n’y en a pas. Très aromatique, il sent bon la réglisse. Il est sec et mi-corsé, avec des tannins timides, mais bien là. Un vin pour étancher la soif à l’apéro avec des charcuteries.

Vin de Constance 2012, Klein Constantia (SAQ : 10 999 655 — 75,25 $)

Un grand vin aimé des grands tels que Napoléon et Charles Baudelaire. Cette bouteille mythique d’Afrique du Sud est élaborée avec des raisins passerillés sur pied. Il s’agit donc d’une vendange tardive et non de raisins botrytisés. C’est d’une complexité désarmante, intense, épicé et exotique. Un vin exceptionnel à ajouter sur votre « To do » de la vie.