Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Philippe Wouters
Coopérative nationale de l'information indépendante
Philippe Wouters

Quelques nouveautés sur le marché

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Cette semaine, je vous présente cinq bières à découvrir. N’hésitez pas à les demander à votre conseiller en bière.

Tourbillon polaire 
Boréale et Messorem Brassitorium

Une Double Dry Hop (DDH) India Pale Ale brassée en collaboration avec Boréale — dans sa gamme Épisode — et Messorem Brassitorium. Une bombe de houblons (Citra, Mosaic et Vic Secret) sur un corps assez rond et un taux d’alcool plus élevé de quelques degrés (8,5% alc/vol) que les habituelles NEIPA sur le marché. Un nez expressif de fruits tropicaux et de mangue. Dépêchez-vous d’y goûter, elle est très populaire.

Aza-Rill-Aho, Série Progression 
Le Castor

On y découvre les houblons Azacca, Amarillo et Idaho 7. Un nez très aromatique sur une base un peu plus houblonnée que certaines cousines du même genre. La série Progression met l’accent sur des bières expérimentales de la brasserie. N’hésitez pas à acheter la série au complet, c’est un excellent motivateur pour mieux comprendre l’influence des houblons.

P’Tite tranquille 
Microbrasserie Charlevoix

Une India Red Session Lager, en d’autres mots, une bière houblonnée, aux malts caramélisés, faible en alcool et de fermentation basse. Au nez, le caramel s’exprime doucement, laissant place à des notes légèrement terreuses du houblon. En bouche, le faible taux d’alcool ne dérange pas trop le corps de la bière. À boire sans tomber dans l’excès, car c’est justement le but.

Toucan 
L’Octant

Cette brasserie de Rimouski distribue dorénavant partout au Québec. Le prétexte parfait pour plonger ses lèvres dans cette NEIPA que je trouve légèrement plus amère que ses consœurs. Elle offre une expérience de dégustation moins sucrée et, personnellement, plus agréable. En aromatique, les houblons utilisés offrent un doux mélange de fruits tropicaux et d’agrumes. D’ailleurs, dès que vous sentez un peu les agrumes, attendez-vous à un peu plus d’amertume.

Imperial Choco-piment Chipotle 
Beauregard Brasserie Distillerie

Rares sont les bières au piment chipotle qui m’ont laissé un beau souvenir. Par contre, je me souviens de quelques dégustations intéressantes dans le sud des États-Unis, là où se trouve la culture tex-mex. Le chipotle est déjà un ingrédient assez particulier, le mélanger à un Stout bien chocolaté et sucré demande un peu plus de savoir-faire que d’ouvrir la cuve et les plonger dans le liquide. Cette Imperial Choco-piment réussit son mandat: je me sens voyager à chaque gorgée.