La brasserie McAuslan de Montréal.

McAuslan, de la maturité pour son 30e

CHRONIQUE / C’est en 1989 que Peter McAuslan et Ellen Bounsall fondent la brasserie McAuslan. La blonde de McAuslan, légèrement amère, fait alors son apparition sur les tablettes de détaillants. C’est le début de la révolution microbrassicole au Québec. Aujourd’hui, McAuslan fête son 30e anniversaire. Elle peut donc se permettre d’avoir la clientèle la plus fidèle dans le monde de la bière au Québec.

Lorsque Peter et Ellen pavèrent la voie de la culture bière au Québec, le milieu était bien loin de ce qu’il est aujourd’hui. Les brasseries se comptaient sur les doigts d’une main et les habitudes de consommation des Québécois étaient religieusement respectées de génération en génération. Brasser de la bière artisanale, en petite quantité, et plus houblonnée que les produits largement distribués demandaient de l’audace et de la témérité.

Mc Auslan – et sa marque St-Ambroise – est aujourd’hui reconnue pour ses ales anglaises et la qualité globale de ses produits. Continuer à vendre de la bière après 30 ans, c’est un exploit dans le contexte historique et actuel du marché.

En 2013, Roger Jaar, fondateur des brasseurs RJ, acquière l’ensemble des parts de la brasserie et intègre les bières St-Ambroise et Griffon au portefeuille déja bien rempli des marques RJ, Belle-Gueule et Tremblay. Alors que plusieurs pensaient que la brasserie allait se noyer dans un portefeuille aussi important, c’est le contraire qui s’est produit. McAuslan est encore aujourd’hui une marque forte et appréciée.

Non seulement les bières McAuslan sont très populaires, mais la brasserie a modernisé ses installations, installé une terrasse/Biergarten aussi spacieuse que confortable, et maintenu l’image de la marque en offrant à ses fidèles clients un espace dégustation au nom de «Annexe St-Ambroise».

Derrière ces très nombreux projets se cache un homme discret, président de l’Association des Microbrasseries du Québec et directeur général du groupe RJ/McAuslan: Philippe Jaar.

Philippe est un homme fort occupé. On ne compte plus ses nombreuses idées pour faire rayonner les marques du groupe. Bâtiment désuet il y a encore quelques années, l’annexe située à côté de la brasserie est devenue un sympathique pub qui sert une cuisine légère et quelques cuvées uniques brassées dans un petit système adossé au pub. Les derniers travaux ont permis d’ajouter une salle de réunion dans le sous-sol entouré de fûts de chêne pour l’affinage de bières sélectionnées. Une idée de Philippe et de son équipe.

Les travaux d’agrandissement de la terrasse, devenue un immense Biergarten de 500 places muni de deux cuisines, un parc de stationnement pour vélos et quelques jeux extérieurs, en fait un endroit privilégié pour les grandes réunions de famille. Enfants compris! Ça me rappelle les journées «open house» des microbrasseries de Dallas où on se retrouvait des centaines à jouer au «corn hole» et à boire de la bière dans la cour intérieure.

Sur la terrasse, vous aurez une belle vue sur une partie de la cidrerie urbaine, un des derniers projets de la brasserie, qui produit et commercialise le cidre McAdam en deux variétés de produits issus des pommes récoltées dans le champ en face de la brasserie et auprès de partenaires pommiculteurs. Une cidrerie sur l’île de Montréal, fallait oser!

Vous remarquerez également un chais contenant des fûts de chêne – principalement de Bourbon – utilisés pour divers projets. C’est le futur emplacement d’une distillerie, suite logique de l’installation d’une brasserie et d’une cidrerie. Dans quelques années, on pourra se procurer la bière et le distillat de celle-ci à la boutique de l’Annexe St-Ambroise.

Au-dessus du toit, à l’abri des regards, travaillent des milliers d’abeilles qui produisent un miel urbain, vendu à la boutique de l’Annexe. On y retrouve également quelques légumes qui poussent en harmonie. Un homme très occupé, je vous disais.

Vous l’aurez compris, les projets ne manquent pas. Pour en savoir plus, sachez que la brasserie organise des visites guidées. Elle vous invite ainsi à découvrir ses produits dans un très sympathique loft situé au-dessus du pub.

Bon 30e McAuslan !

SUGGESTIONS DE LA SEMAINE

McAdam cidre urbain

McAuslan

Un cidre de soif. On y retrouve une légère dose de sucre résiduel permettant d’offrir une finale sur la pomme, le sucre et une petite touche d’alcool. La brasserie aime l’utiliser pour réaliser son Black Velvet avec la Irish Stout uniquement disponible en fût.
Une boisson à essayer sur la terrasse de la brasserie ouverte tout l’été. 

Pale Ale St-Ambroise

McAuslan

Titrant 5 % alc/vol, cette Pale ale a réussi à traverser le temps en modifiant légèrement les houblons utilisés depuis 30 ans. Au nez, la bière offre une belle note céréalière et houblonnée. Reconnue également pour l’utilisation d’une souche de levure anglaise et la fermentation à bac ouvert, elle offre une petite note de caramel au beurre qui la caractérise. En bouche, elle n’est pas trop amère et sa finale est équilibrée. Il existe également une version Cream Ale, très souvent mon choix dans un bar, car elle est
uniquement disponible en fût.