Le Beer of the World d’Henrietta, au sud de Rochester, offre un choix de bières intéressant provenant de partout aux États-Unis et d’ailleurs dans le monde.

Le tour du lac Ontario, de Toronto à Kingston par les États-Unis

CHRONIQUE / On quitte Toronto en direction de Niagara Falls. Pas la peine de s’y arrêter, la ville ne propose pas grand-chose sur le plan gastronomique et les tarifs appliqués sont prohibitifs. Préférez Niagara-on-The-Lake pour un petit arrêt gourmand, sur le bord du lac, et la visite de quelques vignobles. Pensez à visiter Dillon’s Distillers sur la route entre Hamilton et Niagara Falls; leurs gins sont incroyables.

Sur les routes du Québec (et d’ailleurs) durant tout l’été, j’en profite pour vous parler de l’actualité bière, de rencontres d’artisans ou de découvertes brassicoles. Le fil conducteur de cette chronique ? De la spontanéité et de la bière.

Traversée aux États-Unis

Vous voilà en direction de Buffalo, la deuxième ville la plus peuplée de l’État de New York. La traversée aux États-Unis est conseillée de se faire au pont Lewiston-Queenston Bridge. Évitez à tout prix le pont Rainbow Bridge; vous sauverez de précieuses minutes.

Buffalo, c’est un centre-ville agréable proposant plusieurs brasseries telles que Buffalo Brewing Company, Lafayette Brewing Co ou Big Ditch Brewing Company, reconnue pour ses American Burgers classiques, mais ô combien incontournables. Les amateurs de football seront ravis d’apprendre que la saison des Buffalo Bills commence bientôt. Il est également possible d’y passer une nuit et de profiter du centre-ville ou du quartier Canalside, en pleine expansion.

La route vers l’Est se fera par la 90 qui traverse l’État. Elle n’est pas très bucolique, mais surtout pratique et rapide. Le prochain arrêt proposé est au Beers of the World, une immense boutique de bières située à Henrietta, au sud de Rochester. Vous y trouverez un choix intéressant de bières provenant de partout aux États-Unis et quelques bières importées. Vérifiez les dates d’embouteillage ou d’encannage des bières que vous aurez choisies. Devant le très grand choix de bières disponibles dans les détaillants spécialisés aux États-Unis, il n’est pas rare d’en voir certaines traîner sur les tablettes.

De retour sur la 90, on se dirige vers Syracuse, une ville de l’État de New York qui propose un très agréable centre-ville pour tout amateur de bière et spiritueux. De nombreux hôtels sont situés à quelques mètres du centre-ville et il est conseillé d’y laisser la voiture, tant l’offre de bières et de bars est intéressante à Syracuse.

Direction le Blue Tusk, un bar à bière spécialisé qui était, autrefois, fréquenté par de très nombreux beer geeks canadiens de l’ouest du Québec. Il propose, en tout temps, 69 lignes de fûts principalement alimentées par des brasseries régionales des États-Unis et quelques brasseries internationales. Un petit creux ? L’offre de restaurants est fort intéressante à Syracuse et quelques établissements méritent d’être connus.

Le Dinosaur Bar-B-Que propose une cuisine BBQ classique et savoureuse. Les amateurs de viandes fumées seront ravis. Le Pastabilities offre une cuisine italo-américaine très appréciée par la communauté italienne de la région. Mention spéciale au restaurant Lemongrass, situé à côté du Bistro Elephant Steakhouse qui offre une carte d’inspiration thaïe, tout en proposant un choix de steaks de qualité «prime». J’y ai également découvert une excellente New England IPA provenant de Middle Ages Brewing Company, une brasserie locale.

Elle n’est d’ailleurs pas la seule à s’être installée dans la ville, puisqu’il est possible de visiter plus d’une dizaine de brasseries. Préférez Empire Brewing Company située dans le centre-ville, Middle Ages Brewing Company, Buried Acorn Brewing Company et Willow Rock Brewing Company. De quoi satisfaire l’amateur de bière le plus exigeant.

Le Al’s Wine and Whiskey Lounge de Syracuse est un arrêt incontournable pour les amateurs de spiritueux.

La fin de soirée est réservée aux amateurs de spiritueux. Bienvenue au Al’s Wine and Whiskey Lounge, un de mes bars préférés et véritablement un coup de cœur chaque fois que j’y passe une agréable soirée. On y trouve la plus grande sélection de spiritueux, disponible en même temps, mais surtout accessible et vendue au client, que j’ai vue. Plus de 2000 références provenant de partout dans le monde, incluant des whiskys rares. Le service est professionnel, le personnel connaît son stock, et, cerise sur le gâteau, les prix sont abordables. Un secret bien gardé au nord de l’État de New York.

Sur la route du retour pour le Canada, après s’être plongé dans les déjeuners copieux de Stella’s, on emprunte la 81 jusqu’aux douanes canadiennes. Une petite dernière pour la route ? Quelques brasseries sont situées sur le bord du lac, mais j’aime m’arrêter à Sacket Harbour Brewing Company, où la vue est magnifique, un verre de bière à la main, sur le lac Ontario.

Vous voilà de retour à Kingston, quelques centaines de kilomètres plus tard, avec le sentiment d’avoir voyagé autrement et découvert une région que peu de touristes fréquentent.

Quelques trucs :

- Envie de faire un peu de magasinage ? Arrêtez-vous au Waterloo Outlet entre Rochester et Syracuse, vous y trouverez un très agréable choix de magasins d’usine. Pensez également à visiter le Destiny USA, avec ses 250 magasins et restaurants, situés au nord de Syracuse.

- Si vous avez dormi deux nuits aux États-Unis, vous aurez le droit de rapporter 8,5 litres de bière ou 1,14 litre de spiritueux, avec exemption de taxes par adulte. Par contre, si vous n’avez pas passé plus de 48 heures sur le sol américain, il est conseillé de ne pas acheter de spiritueux, les taxes d’importation sont ridiculement élevées.

- Pensez à avoir toujours 2 ou 3 $ en monnaie américaine pour payer le péage de la 90.