As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag a un nouveau rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Eve Tessier-Bouchard dénichera les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fera un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

SE FAIRE DES SCÉNARIOS

Cette semaine, le gouvernement du Québec a présenté les nouveaux scénarios possibles sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans notre province. Ces scénarios sont revus régulièrement par de grand.e.s scientifiques et médecins, qui se basent sur les chiffres de l’épidémie ici, mais aussi dans d’autres pays. Ils permettent de prévoir toutes les possibilités, et de bien s’y préparer !

Il y avait une bonne nouvelle : les experts pensent que le pic (le pire) de l’épidémie sera atteint autour du 18 avril ! Cela veut dire qu’après cette date, si tout va bien et que nous respectons comme il faut toutes les mesures, le nombre de cas de contamination devrait diminuer. C’est très encourageant ! Si le nombre de personnes malades diminue, on pourra reprendre peu à peu nos activités normales, en suivant les étapes dictées par le gouvernement.

Comme tu vois, même si ce n’est pas très rigolo de devoir rester à la maison en ce moment, notre effort collectif porte ses fruits, et il ne faut pas relâcher maintenant. Ça va bien aller ! 

Les experts pensent que le pic (le pire) de l’épidémie sera atteint autour du 18 avril.

+

DES EXEMPLES RIGOLOS POUR COMPRENDRE LES RÈGLES DE DISTANCIATION SOCIALE

Cette semaine, l’organisme Tourisme Côte-Nord a mis en ligne sur sa page Facebook une série d’images très drôles pour rappeler l’importance de garder 2 mètres de distance entre chaque personne dans la rue ou dans les magasins. Pour bien comprendre ce que font 2 mètres, l’organisme a ainsi décidé de calculer cette distance en produits, animaux et vedettes de cette région, la Côte-Nord. On y apprend par exemple que 2 mètres, c’est à peu près équivalent à 8 crabes des neiges mis côte à côte, ou alors 2 chevreuils à la file, ou bien encore un seul ours polaire! Il paraît même que 5 truites feraient l’affaire… 

Alors si tu vas dehors aujourd’hui, n’oublie pas de rester à au moins un bébéluga de distance des amis! Eh oui, un bébé béluga fait 2 mètres aussi! Ou alors, sors un ruban à mesurer, déroule-le jusqu’à 2 mètres et partage avec nous tes trouvailles. Qu’est-ce qui mesure 2 mètres chez toi? (Informations: Steeve Paradis, Le Soleil)

Deux mètres, c’est environ 8 crabes des neiges côte à côte, ou alors 2 chevreuils à la file, ou bien encore un seul ours polaire! Il paraît même que 5 truites feraient l’affaire…

+

L'ÉCOLE S'EN VA CHEZ TOI!

Tu ne vas plus à l’école mais… l’école s’en va chez toi! La semaine dernière, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a mis en ligne une toute nouvelle plateforme, appelée École ouverte, qui rassemble de nombreuses ressources dans toutes les matières pour les jeunes du préscolaire, du primaire et du secondaire. Tu pourras aussi y découvrir des sites, des applications, des vidéos ou des balados te permettant de te divertir, de te relaxer, ou de faire du sport en direct de ton salon! Télé-Québec a également annoncé la mise en ondes dès lundi 13 avril d’émissions spéciales conçues pour les jeunes qui sont privés d’école. 

Au menu: des rendez-vous quotidiens avec de vrais enseignants et enseignantes, des exercices en ligne, et des contenus originaux proposés par tes animateurs et animatrices préférés. Sans oublier un site Internet complet! Bien sûr, ce ne sera jamais pareil que d’être dans ta classe, avec ton prof et tes camarades, mais c’est une bonne manière de ne pas perdre le fil, tout en t’amusant! 

La nouvelle plateforme <em>École ouverte</em> rassemble de nombreuses ressources dans toutes les matières pour les jeunes du préscolaire, du primaire et du secondaire.

+

OBSERVER LES OISEAUX POUR AIDER LA SCIENCE

Comme tu as plus de temps et que parfois tu cherches des activités, voici une proposition originale. Pourquoi ne pas profiter de tout ce temps libre pour observer les oiseaux, et en même temps, aider la science? 

C’est ce que te proposent le Scientifique en chef du Québec et l’organisme QuébecOiseaux, qui ont besoin de toi pour enrichir leurs connaissances sur les différentes espèces d’oiseau et leurs mouvements migratoires. Pour participer, il te suffit de te poster à ta fenêtre, sur ton balcon ou dans ta cour, et d’être attentif à tous les oiseaux que tu voies, même ceux qui volent bien haut dans le ciel. Ensuite, tu pourras aller consigner tes observations sur la plateforme Ebird, qui rassemblent près de 500 000 observateurs d’oiseaux à travers le monde. 

Grâce à une trousse pédagogique téléchargeable gratuitement sur le site de QuébecOiseaux, tu pourras apprendre à reconnaître les oiseaux les plus courants autour de chez toi. Tu y trouveras aussi des dessins à colorier et un tutoriel pour utiliser la plateforme Ebird, et plein d’autres surprises à venir. 

Pour aider les scientifiques, tu pourras apprendre à reconnaître les oiseaux les plus courants autour de chez toi.

+

ÊTRE NÉGATIF OU POSITIF?

Depuis le début de la pandémie, on nous dit de rester positifs, d’être forts que tout va bien aller. Tout le monde est bien d’accord sauf que des fois… on a le droit d’avoir peur ou d’être un peu découragé. Le caricaturiste du Soleil, André-Philippe Côté, a voulu rire un peu cette tendance de vouloir que tout le monde soit positif et de bonne humeur. 

Il voulait aussi aborder le stress qu’on a, quand on a des symptômes et qu’on attend le résultat du test du coronavirus. Il faut savoir que lorsqu’on dit qu’un test est positif, ça veut dire «oui, tu l’as la maladie!». S’il est négatif, ça signifie «non tu n’as pas cette maladie». C’est un peu mélangeant! On reste positif en espérant un test négatif! C’est pour cela que dans la caricature, la dame dit à son mari d’être positif, de ne pas penser au pire en attendant ses résultats. Et quand il apprend que son test est négatif, l’épouse dit en blague de rester négatif, donc de ne pas attraper le virus!