As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Eve Tessier-Bouchard déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fait un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

UNE TRAGÉDIE EN NOUVELLE-ÉCOSSE

C’est une mauvaise nouvelle et tu en as peut-être entendu parler. Le 19 avril, il y a eu une tragédie en Nouvelle-Écosse. Un homme armé a tué plusieurs personnes et a aussi allumé des incendies, faisant ainsi de nombreuses victimes. Il faut que tu saches que ce genre de chose ne se produit que très rarement dans notre pays. C’est la plus grande tragédie du genre dans l’histoire moderne du Canada.

Pour l’instant, on ne sait pas pourquoi cet homme de 51 ans a commis ces crimes. Ce n’est pas un comportement que les gens adoptent normalement, tu le sais bien. La police va enquêter. Il semble que certaines personnes étaient des gens que le meurtrier connaissait, d’autres non.  Les policiers vont devoir examiner toutes les preuves et ne pourront pas interroger le tueur puisque lui aussi est décédé. Il a été abattu, car il menaçait la sécurité des citoyens et des policiers.

Tout cela est très triste. Ce sont des choses rares, mais qui nous bouleversent et c’est normal que cela t’inquiète un peu. Toutefois, il existe des lois dans notre pays qui font en sorte que l’accès aux armes est difficile. Il faut que tu saches que tu es en sécurité dans ta maison. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a dit aujourd’hui qu’il n’y avait pas de place pour la violence dans notre pays et qu’il était attristé par le drame qui a eu lieu en Nouvelle-Écosse. Il a également dit que son gouvernement allait travailler pour faire une loi qui rende encore plus difficile l’achat d’armes à feu pour mieux prévenir les actes criminels. Et surtout, il a dit qu’il comprenait que nous ayons tous des questions au sujet de ce drame et il a promis que les policiers trouveraient des réponses lors de leur enquête. Des policiers qui ont été de véritables héros, a-t-il ajouté.

Tu es inquiet, tu as envie d’en parler? N’hésite pas à te confier à un adulte en qui tu as confiance, comme à l’un de tes parents. Tu peux aussi appeler une ligne téléphonique dédiée aux jeunes : 1-800-263-2266 (Tel-jeunes).

Il faut que tu saches que des tragédies comme celle survenue en Nouvelle-Écosse ne se produisent que très rarement dans notre pays: c’est la plus grande tragédie du genre dans l’histoire moderne du Canada.

+

DES POULES PONDEUSES... EN SERVICE À L'AUTO!

Cette année, les poules pondeuses sont populaires! Un nombre très élevé de personnes souhaitent en acheter pour les avoir dans leur cour. Plusieurs fermes du Québec prévoient en vendre des milliers cet été! Sans doute que le confinement à la maison permet à de nouvelles personnes de faire l’essai d’élever des poules.

Pour certaines personnes, c’est une manière d’avoir un joli projet en famille, et pour d’autres, cela permet de moins compter sur les épiceries pour leurs besoins de produits de base comme… les oeufs!

Pour pouvoir remettre les poules aux personnes qui les ont achetées tout en respectant les règles de distanciation physique, un commerce de Brome, en Estrie, a mis en place un service à l’auto. Ils ont payé à l’avance par virement électronique ou carte de crédit et les poules leur sont remises sans qu’ils aient à sortir de leur voiture!

Mais attention, pour avoir le droit d’avoir des poules chez soi, il faut un permis de la ville et construire un poulailler leur permettant de s’abriter en cas de mauvais temps et de se tenir au chaud en hiver! Selon un texte de Marie-France Létourneau, La Voix de l’Est

Pour pouvoir remettre les poules aux personnes qui les ont achetées tout en respectant les règles de distanciation, un commerce de l'Estrie, a mis en place un service à l’auto.

+

ADOS AU GRAND COEUR ET AUX GRANDES OREILLES

À Trois-Rivières, un groupe d’amis en 1re et 2e secondaire de l’école secondaire des Pionniers ont eu une très belle idée! Pour briser la solitude des aînés pendant cette période difficile de confinement, ils ont mis en place une ligne téléphonique spéciale : les personnes âgées qui le souhaitent peuvent être appelées par l’un des quatre jeunes, une fois par semaine!

Les jeunes commencent par les sujets de base : comment va l’aîné.e, comment se porte sa famille, comment se vit son confinement. Puis, ils essaient d’axer la conversation sur autre chose que le coronavirus, pour les distraire un peu.

Aujourd’hui, 14 aînés sont inscrits à ce service gratuit et reçoivent un appel toutes les semaines. Pour permettre de créer un vrai lien entre les appelants et les appelés, chaque aîné est jumelé avec un jeune en particulier. Comme ça ils s’apprivoisent l’un et l’autre un peu plus à chaque appel. Voici le message que Steven a pour nous tous : «Faites une différence. Prenez quelques secondes de votre journée pour faire en sorte que celle des autres soit encore plus belle.»

Un groupe d’amis en 1re et 2e secondaire de l’école secondaire des Pionniers a mis en place une ligne téléphonique spéciale pour les personnes âgées pendant le confinement.

+

LE RETOUR À L'ÉCOLE RETARDÉ

Ce dessin du caricaturiste Côté demande de l’observation. Regarde bien ce que les élèves offrent à leur enseignante. Oups…tu as remarqué le petit microbe déposé par Fabien?

Ce que le dessinateur a voulu illustrer, c’est ce qu’on ressent quand on pense que les écoles pourraient ouvrir de nouveau le 4 mai. On a hâte de revoir nos amis, notre prof et de retrouver notre routine. Et en même temps, on craint la contagion.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que les écoles n’ouvriraient pas le 4 mai. Qu’il faudrait attendre encore un peu avant de retourner en classe. Cette date est maintenant repoussée pour s’assurer qu’il n’y aura aucun risque pour la santé des enfants, des profs et de tous les gens qui travaillent dans les écoles!

Pour l’instant, le gouvernement du Québec pense que la réouverture des entreprises, des services, des écoles et des garderies pourrait se faire de manière graduelle, c’est-à-dire au fur et à mesure, et pas tout le monde en même temps. Peut-être à compter du milieu du mois de mai? Il étudie la question. Parce que si tout le monde retournait au boulot et à l’école en même temps, il y aurait peut-être trop de gens qui attraperaient la COVID-19 et les hôpitaux seraient surchargés. Il faut y aller doucement et voir comment ça se passe. De nombreux chercheurs et experts travaillent très fort en ce moment pour trouver les meilleures solutions!

Tu dois savoir que les gens qui vont organiser ce retour en classe ne prendront pas de chance. Le premier ministre a même dit qu’il n’enverra aucun enfant à l’école tant qu’il ne sera pas assuré que c’est sécuritaire, comme il le ferait pour ses propres enfants. Et le retour en classe ne sera pas obligatoire. Tes parents décideront si tu y retournes ou pas.

Il faut donc attendre son signal et en attendant, garder son cerveau et son corps bien en forme! Et c’est confirmé, il y aura des vacances d’été pour les enfants!

On a hâte de revoir nos amis, notre prof et de retrouver notre routine. Et en même temps, on craint la contagion.