Le dahlia est originaire des régions chaudes du Mexique, d’Amérique centrale ainsi que de la Colombie.

Aidez vos dahlias pour l’hiver

Chez moi, il a gelé le 24 septembre, mettant fin à la saison de croissance et de floraison de mes dahlias. Mais peut-être qu’il n’y a pas eu de gel chez vous et que les dahlias sont encore en pleine floraison. Même si c’est le cas, il serait sage de les déterrer vers la mi-octobre, car plus la saison avance, plus le prochain gel risque d’être profond… et les dahlias ne tolèrent que les gels légers.

Voici comment faire pour préparer vos dahlias pour l’hiver.

Arrachage

Coupez les tiges à environ 10 à 15 cm de hauteur et mettez le feuillage au compost. Maintenant, enfoncez une fourche de jardin dans le sol (elle risque moins de trancher les tubercules qu’une pelle) à environ 20 à 30 cm de ce qui reste des tiges, puis, avec un mouvement de levier, tentez d’extraire les racines. Il est possible que vous deviez essayer à différents emplacements pour réussir. Saisissez la plante par ses tiges et sortez-la du trou, puis secouez fort pour faire tomber un maximum de terre.

Vous découvrirez une masse de racines tubéreuses — comme des pommes de terre allongées — qui pendent des tiges. Ce sont ces tubercules qui garderont la plante en vie pendant sa dormance hivernale.

Déterrez les racines et faites-les sécher à l’abri.

Attachez une étiquette avec le nom de la variété ou, à tout le moins, ses couleurs, sa forme et sa hauteur, à la base des tiges. Ou écrivez le nom directement sur le tubercule avec un crayon gras.

Assèchement et nettoyage

Placez les tubercules sur du papier journal ou sur un linge dans le garage ou le cabanon jusqu’à 10 jours, ou jusqu’à ce que la terre soit bien sèche. Nettoyez-les grossièrement avec une petite brosse, puis coupez les racines secondaires et toutes racines tubéreuses très minces (moins de 1 cm). Certains jardiniers aiment bien les saupoudrer d’un insecticide-fongicide pour prévenir tout problème d’insecte ou de maladie pendant l’hiver.

En théorie, on peut diviser les tubercules à l’automne, mais le taux de succès est habituellement supérieur quand on le fait au printemps. En effet, habituellement les plantes dont les tubercules restent en groupe, passent l’hiver en meilleur état.

Racines tubéreuses de dahlia prêtes à remiser pour l’hiver.

Emballage

Placez les tubercules dans un contenant, chaque talle touchant sa voisine. Une boîte de carton convient bien, car elle absorbera tout excès d’humidité, mais on peut aussi utiliser un contenant en plastique s’il est aéré. (Il faut réduire la circulation d’air, mais ne pas l’arrêter entièrement.)

Recouvrez les tubercules de vermiculite grossière, de papier déchiqueté ou de tourbe horticole (peat moss). Vous pouvez faire des couches superposées si la boîte est assez profonde : une couche de tubercules, une couche de recouvrement, une couche de tubercules, une autre couche de recouvrement, etc.

Entreposage

Placez votre contenant dans une pièce fraîche, si possible, à environ 6 à 10°C. Aucun éclairage n’est nécessaire, car les tubercules sont désormais en dormance. Évitez aussi le gel.

À défaut de fraîcheur, on peut remiser les tubercules à la température de la pièce, mais ils risquent davantage de s’assécher, ce qui peut entraîner leur mort. Dans ce cas, vérifiez mensuellement et si vous trouvez que les tubercules ont l’air ratatinés, vaporisez-les tout simplement d’un peu d’eau. 24 heures plus tard, ils seront dodus de nouveau.

Au printemps

Avec le retour des jours longs, il est temps de diviser les tubercules, puis de les replanter en plate-bande pour une autre saison de floraison.

Et voilà! C’est de cette manière que l’on conserve les tubercules de dahlia pendant l’hiver. D’ailleurs, on utilise des techniques similaires pour hiverner les bulbes de glaïeul, de bégonia tubéreux, de canna, de calla et des autres bulbes tendres qu’on cultive dans ses plates-bandes.

***

RÉPONSES À VOS QUESTIONS

Entretien hivernal du dipladenia/mandevilla

J’aimerais savoir comment garder ma plante cet hiver. Je la trouve tellement belle. Ma maison est orientée plein sud. — Jeanne D’Arc Brochu

R D’abord, le nom botanique Dipladenia a été changé pour Mandevilla en 1933. Donc, on devrait plutôt l’appeler mandevilla. Le mandevilla est, à l’origine, une grimpante tropicale et donc, bien sûr, il faut la rentrer dans la maison l’hiver, à l’abri du froid. D’après votre photo, je vois que vous l’avez déjà fait, sans doute au début de septembre et tant mieux : plus on le rentre tôt, mieux il s’acclimate. 

Le mandevilla est une plante tropicale qu’il faut rentrer dans la maison à l’automne.

Le mandevilla trouvera toutefois l’éclairage de votre maison bien faible. Même devant une fenêtre ensoleillée, la plante ne recevra pas un quart de l’intensité lumineuse de l’extérieur, d’autant plus que les jours raccourcissent à l’automne. Tout ce que vous pouvez faire pour augmenter l’éclairage, comme placer la plante directement devant une grande fenêtre orientée plein sud ou ajouter un éclairage artificiel pour allonger le jour à 14 heures, peut aider. 

Une bonne humidité atmosphérique (au moins 50 %) est aussi nécessaire. Malgré tout, il est fort probable que la floraison s’arrête pendant l’hiver. Évitez de fertiliser la plante pendant l’automne et l’hiver. Si la plante produit des rameaux minces et étiolés à cette saison, vous ferez mieux de les raccourcir. 

Continuez d’arroser normalement, c’est-à-dire en humidifiant bien toute la motte de racines quand le terreau est sec au toucher. Par contre, il est fort probable que le terreau s’assèche plus lentement l’hiver et donc qu’il faille espacer davantage les arrosages. 

En avril et en mai, augmentez les fertilisations (et sans doute la fréquence des arrosages) pour préparer une floraison renouvelée et, en juin, quand les températures nocturnes dépassent régulièrement 10 °C, acclimatez la plante aux conditions extérieure et vous devriez la voir se couvrir de fleurs!

Lilas japonais qui ne fleurit pas

Depuis le printemps 2016, j’ai un lilas japonais Ivory silk chez moi. L’année de sa plantation en 2016, il avait plusieurs grappes de fleurs. L’an dernier en 2017, il n’y en avait qu’une seule… et aucune cette année. Qu’est-ce qui pourrait expliquer cette situation? L’arbre semble correct autrement : il a fait de nouvelles tiges et feuilles cette année. J’aimerais bien savoir s’il y a quelque chose que je dois faire pour qu’il puisse fleurir à nouveau. — Louise Bouchard

Lilas du Japon, Ivory Silk.

R Il faut avoir un peu de patience quand on plante un arbre à fleurs et le lilas du Japon (Syringa reticulata) est dans cette catégorie. Contrairement aux arbustes, qui pour la plupart fleurissent dès un jeune âge, les arbres attendent habituellement d’être bien établis avant de fleurir. Certains vont fleurir la première année à cause du stress d’avoir été cultivé en pot, mais après, reprennent leur habitude de pousser lentement mais sûrement. Attendez-vous à avoir une floraison abondante et annuelle seulement quand votre arbre aura 7 à 8 ans.

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

Par courrier à 

Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec)  G1K 7J6

***

CALENDRIER HORTICOLE

Cactus et plantes grasses

La Société d’horticulture La Chaudière fleurie vous invite à la conférence Cactus et plantes grasses présentée par Guillaume Mousseau. Elle se tiendra le lundi 15 octobre à 19h au Centre culturel Marie-Fitzbach situé au 250, 18e Rue, Saint-Georges (secteur ouest). Coût : 5 $/non-membres. Info : info@chaudierefleurie.org

Les bons outils au jardin

La Société d’horticulture de Ste-Foy vous invite à une conférence intitulée Les bons outils au jardin : les choisir et les entretenir avec Caroline Giroux. Elle se tiendra le mardi 16 octobre à 19h30 au Centre Sportif de Ste-Foy (aréna, 2e étage) situé au 930, av. Roland-Beaudin. Coût : 8 $/non-membres. Info :
418 981-4441 ou 418 658-9844

Les orchidées de l’île Maurice

Les Orchidophiles de Québec vous proposent une conférence sur les orchidées de Maurice avec Crédic Anne, originaire de ce pays. Elle aura lieu le mardi 16 octobre à 19h30 au Montmartre, sis au 1669, chemin Saint-Louis. Coût : 5 $/non-membres. 

Info : www.orchidophilesdequebec.ca

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.

***

Entretien horticole à faire cette semaine

› Avant de rentrer un pot de ciboulette pour l’hiver, laissez-le geler au moins une fois, car la ciboulette a besoin de froid pour bien pousser.

› Semez en pleine terre des marrons, des samares d’érable et des glands de chêne. Elles germeront au printemps prochain.

› Si vous rentrez un plant de romarin, placez-le dans un endroit ensoleillé où la température ne dépasse pas 15 °C la nuit.

› Quand vous videz les pots des annuelles fatiguées, mettez le terreau dans le compost pour lui redonner une nouvelle vie.