8 idées de travaux pour le printemps

Si le confinement nous a appris quelque chose (et on espère que c’est le cas), c’est bien l’importance de prendre soin de son chez-soi. Surtout qu’on prévoit y passer plus de temps qu’à l’habitude pendant quelques mois encore. Voici donc des trucs en vrac pour bichonner votre résidence et vous préparer un printemps douillet.

Un «film solaire» dans les fenêtres
Cette saison est l’occasion de «tester» des pellicules pare-soleil dans vos fenêtres. Aussi appelées «film solaire», ces membranes autocollantes bloquent l’entrée des rayons UV et freineraient jusqu’à 75 % des rayons infrarouges responsables de la chaleur. Elles sont disponibles dans certaines quincailleries ainsi qu'auprès de certaines vitreries et d’entreprises spécialisées en ligne. Certaines sont même offertes avec effet miroir!
Puisque vous devrez laver vos vitres auparavant, utilisez donc un mélange de 50 ml de vinaigre dans 500 ml d’eau chaude pour obtenir un nettoyant écologique et économique. Et profitez-en pour réinstaller les moustiquaires, inspecter les joints de scellant autour des fenêtres et lubrifier au besoin leurs mécanismes.

Le défi des 30 jours d’aspirateur
L’environnementaliste David Suzuki donnait un conseil étonnant sur l’entretien ménager il y a quelques années à l’émission The Nature of Things : passer l’aspirateur chaque jour pendant un mois. Pourquoi? Parce que la balayeuse laisserait derrière elle 20 fois plus de poussières et de saletés que ce qu’elle aspire. Ce coup de collier permettrait d’en enlever la majeure partie.
Fastidieux? Absolument. Mais on a le temps ces jours-ci, avouons-le. Par la suite, un passage ou deux par semaine suffira à garder le sol propre.
Astuces supplémentaires : épousseter et vadrouiller après l’aspirateur (pour ramasser encore plus de poussière soulevée dans l’air par l’appareil) puis laver les murs et les planchers à la fin des 30 jours.

À vos râteaux!
Si ce n’est déjà fait, commencez par enlever les clôtures et protections qui entourent plantes, haies et arbustes, de préférence par temps nuageux pour prévenir une surexposition au soleil. Une fois la neige fondue et la pelouse sèche (fin avril, début mai), il sera temps de passer le râteau pour «déchaumer», soit retirer la couche de racines, de gazon et de feuilles en surface. Ensuite, fertilisez avec un engrais naturel ou votre compost maison.
Début mai, réensemencez les zones mortes ou clairsemées de votre pelouse. Lors de la première tonte, abaissez la lame de la tondeuse à 5 cm, mais ne descendez jamais sous les 7,5 cm par la suite. Avec un peu de chance, des commerces auront rouvert leurs portes à temps pour affûter les couteaux de votre tondeuse avant la première tonte…

On sort le BBQ!
Privés de sorties au resto, plusieurs se reprendront avec de savoureuses grillades sur le BBQ dans les prochaines semaines. Si vous avez nettoyé votre gril en profondeur avant de le ranger à l’automne (c’est la chose à faire), un petit coup d’eau avec le tuyau d’arrosage fera le boulot. Sinon, voici les étapes à suivre pour préparer votre engin à accueillir des steaks. Commencez par retirer les grilles, les diffuseurs et les brûleurs. Nettoyez-les à fond à l’aide d’un dégraisseur à BBQ ou un nettoyant à four et rincez à grande eau. Évitez les brosses en métal ou la laine d’acier sur les grilles émaillées : vous risqueriez de les égratigner.
On répète pour la cuve : laissez agir le dégraisseur, puis détachez les morceaux séchés ou les traces de rouille avec une brosse ou un grattoir avant de rincer. Réassemblez puis allumez vos brûleurs au maximum pour calciner les dernières saletés tenaces. Profitez-en pour récurer vos grilles une dernière fois avant de les huiler à l’aide d’un bout d’essuie-tout trempé dans de l’huile de canola. Et vérifiez le niveau de votre bonbonne de propane pour éviter la panne sèche.

Assez chaud pour le patio?
On s’en promet de belles soirées sur la terrasse cet été! D’ici là, faites-en le tour pour évaluer son état de visu. Notez-vous un écaillement, de l’usure ou de la décoloration sur votre patio? Si oui, il est temps de donner quelques coups de pinceau, surtout si ça fait plus de trois ans que vous l’avez fait. Mais attention : il doit faire assez chaud pour appliquer la teinture ou la peinture. Attendez un moment où le thermomètre dépassera les 10°C (50°F), et ce, pendant au moins 24 heures. Sans pluie, ni gel, ni rosée pendant trois jours avant l’opération (le bois doit être sec) et trois jours après. Les premiers jours de mai devraient fournir l’occasion appropriée.

Gros garage? Gros Ménage!
De nombreux garages deviennent au fil du temps des salles de débarras. Profitez du confinement pour faire le ménage dans ce fouillis. Jetez l’inutile qui s’est accumulé, entreposez les pneus d’hiver au cabanon et rangez soigneusement ce qui reste. Apportez huile et antigel dans un garage qui les recyclera pour vous. Idem pour la peinture dans une quincaillerie. Le reste aboutira à l’écocentre du coin quand il reprendra ses activités. Surtout, ne rien jeter dans l’évier ou l’égout! Un petit coup de savon ou de dégraisseur au sol, on rince et on est prêt jusqu’à l’automne.

Ça chauffe au soleil
Le soleil retrouve tranquillement sa vigueur. C’est le signal espéré pour préparer la piscine! Pourquoi ne pas essayer un chauffe-piscine solaire pour lancer la saison de la baignade au plus tôt? Ce système qu’on peut bricoler soi-même ou acheter en kit chez les pisciniers, dans les quincailleries ou dans certains magasins à grande surface a bien des avantages : non polluant, économique en dollars et en volts, silencieux. Sa pompe pousse l’eau vers un capteur de chaleur à proximité (sur le toit du cabanon ou du garage), qui se fait réchauffer par les doux rayons de votre étoile préférée avant d’être ramenée dans la piscine. On peut espérer des gains de 3°C à 4°C par jour, paraît-il.

Le «sexy» inventaire de vos biens
Soyons honnêtes : dresser l’inventaire de ses biens est peut-être la tâche la plus ennuyeuse du monde. Pourtant, ce petit geste permet d’éviter tout un casse-tête avec l’assureur quand — Dieu vous en garde! — un «pépin» survient. L’opération est des plus simples : passez en revue chaque pièce de votre maison pour dresser la liste des objets qui s’y trouvent; des formulaires pratiques et gratuits sont disponibles en ligne.
N’omettez aucun détail, il pourra servir plus tard à évaluer la valeur de vos possessions et à déterminer le montant nécessaire de votre couverture d’assurance. Photographier et filmer vos biens est aussi une façon de faire la liste de vos possessions. Allez, un petit effort!

Sources : CAA-Québec, Écohabitation, Les Urbainculteurs, CBC, BBQ Québec, stevenraichlen.com, BBQ Prestige, Progazon

+

Sur le Web
Pour un calendrier complet des travaux d’entretien de la maison au printemps, consultez les aide-mémoire de CAA-Québec au caaquebec.com/fr/a-la-maison/guides/aide-memoires-pour-lentretien-saisonnier.