Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.
Maman, papa, à quoi on joue? 14 jeux de société éducatifs [PHOTOS]

Le Mag

Maman, papa, à quoi on joue? 14 jeux de société éducatifs [PHOTOS]

L’année scolaire n’a pas été de tout repos. Si bien que des parents s’inquiètent de l’impact de la pandémie sur l’éducation de leurs enfants. Vous voulez que vos petits conservent leurs acquis sans se taper des devoirs pendant les vacances? Une partie de la solution passe par les jeux de société, selon une orthopédagogue de Québec. Le Mag a donc recueilli les recommandations d’Anick Pelletier, qui a analysé les jeux les plus appropriés du distributeur Asmodee Canada.

Depuis 17 ans, les jeux de société sont l’arme secrète d’Anick Pelletier dans ses interventions auprès des jeunes en apprentissage. Pendant les drôles de vacances qui approchent, ce mode de divertissement pourrait redoubler d’importance.

«En confinement, les jeux prennent plus de place. Ils sont encore plus utiles. Ils permettent un moment d’arrêt pour respecter des règles et soutenir l’attention pendant 5 à 45 minutes», explique la fondatrice de la clinique d’apprentissage spécialisée Optineurones et chercheuse au sein du projet JeuMETACOGITE sur les impacts des jeux de société sur le cerveau des élèves.

«Grâce aux jeux, certains aspects cognitifs sont développés sans qu’on s’en rende compte. Si on ne veut pas jouer n’importe comment, il faut se concentrer. On va alors utiliser toutes les fonctions cognitives exigées à l’école : faire stop, porter attention, analyser et prendre une décision. L’enfant qui est exposé à un jeu tous les jours ou deux, trois fois par semaine utilise ces réseaux de neurones. Et ça facilite la tâche du parent en soutenant des contenus scolaires qui sont parfois bien plus faciles à enseigner en passant par les jeux de société.»

À LIRE AUSSI :
13 jeux de société pour s’amuser pendant les Fêtes
Des jeux de société gratuits à imprimer à la maison

«On dit à l’apprenant : “on va essayer de passer par un jeu pour que tu apprennes quelque chose, puis quand tu seras capable de le faire dans le jeu, tu feras la même chose en résolution de problèmes”. Les élèves trouvent ça toujours bien intéressant de commencer comme ça. Ça leur plaît, c’est ludique, c’est coloré. Et le désir de gagner les encourage à faire l’effort», affirme celle qui affectionne les jeux de table depuis son plus jeune âge.

Et le plaisir?

Aussi éducatifs soient-ils, ces jeux sont-ils quand même amusants? «C’est inévitable, ce doit être plaisant. Mon premier mandat est la pédagogie, mais je me fais le devoir de trouver les jeux de société les plus convenables. Ils sont faciles, rapides à utiliser, autant pour les élèves que les parents. Si l’élève s’embête parce que c’est trop compliqué, trop long, qu’on ne s’amuse pas en dedans de cinq minutes, je les exclus.»

Voici donc une liste de jeux distribués par Asmodee Canada qui ont reçu le sceau d’approbation d’Anick Pelletier, dont quatre que Le Mag a eu l'occasion de tester.

Jamais sans mon café!

Maison

Jamais sans mon café!

Un geste banal, préparer son café? Pour les passionnés, c’est tout le contraire. Lorsqu’on entre en profondeur dans le monde du café, on découvre des façons étonnantes de savourer cette boisson, qui est beaucoup plus qu’un carburant quotidien. Avec style en plus!

V60, Chemex, Aeropress, ça vous dit quelque chose? Depuis que la troisième vague de café (par là on entend la reconnaissance de l’importance donnée à chaque maillon de la chaîne du café) a touché le Québec il y a plus de 10 ans, de nouvelles méthodes d’infusion comme celles-ci ont gagné du terrain. 

On découvre des grains de meilleure qualité, achetés directement aux producteurs, et souvent torréfiés ici. Quand on demande à des férus du café comme Louis Roy-Couture et Florence Lahoud-Douville, propriétaires du Mayflower, quelle est leur méthode d’infusion préférée, la réponse est sans équivoque. «On ne vit que pour le V60». Le Hario V60, un infuseur japonais nommé ainsi d’après l’angle de 60 degrés de sa forme en V, est accessible mais exige de la précision. Il faut maîtriser le flow avec la bouilloire, explique Louis. Selon le barista, cet infuseur permet de «faire sortir tout le côté exceptionnel du café, sa personnalité». Il met également au grand jour les facettes moins reluisantes d’un café, s’il y en a. «Tu ne peux pas cacher une mauvaise torréfaction».

Télétravail: un site Web qui imite les bruits de votre boulot

Le Mag

Télétravail: un site Web qui imite les bruits de votre boulot

Le silence du télétravail vous pèse? L’ambiance du boulot vous manque? Un studio suédois a peut-être trouvé la solution toute simple à votre nostalgie : un site Web qui permet de reproduire et d’ajuster les sons de votre bureau. Ajoutez des sonneries de téléphone et le bruit des conversations, baissez le volume de l’imprimante, augmentez le cliquetis des claviers et votre maison se transforme en salle de travail!

The Sound of Colleagues, qu’on peut traduire littéralement par Le son des collègues, est apparu sur la toile et sur le service de streaming musical Spotify le mois dernier. Sa devise est simple, apparente dès le départ : Nous nous sommes tant ennuyés du son de nos collègues que nous avons créé ce site Web comme substitut.

Sur la page d’accueil — l’unique page, en fait — se trouvent des curseurs qui permettent de modifier l’intensité ou le volume de neuf sons distincts (voir le lien à la fin du texte). Au programme acoustique, on trouve le son d’ambiance (qui se résume pas mal au bruit de la ventilation), la machine à café, les collègues, l’imprimante, la pluie qui tambourine sur la fenêtre, les claviers, le chien du bureau (?), les téléphones et le ronronnement du trafic à travers une fenêtre ouverte.

Un peu plus de l’un, un peu moins de l’autre et vous obtenez une atmosphère sonore assez fidèle, faut-il l'avouer. Une belle idée pour ceux qui ont besoin de ce type de «bruit blanc» pour mieux se concentrer, même à la maison.

Les jeux vidéo battent des records!

Le P'tit Mag

Les jeux vidéo battent des records!

Tu as sans doute joué à des jeux vidéo pendant ton confinement. Pourquoi pas? C’est une belle façon de passer le temps quand on a congé d’école. Sache que tu n’étais pas seul à avoir eu cette idée. Pendant que la planète était en quarantaine, l’univers des jeux vidéo a battu une foule de records de popularité!

Minecraft
Commençons par Minecraft, ce jeu d’aventure et de construction où tu peux bâtir ton propre monde (même s’il a l’air un peu carré!). Il a récemment atteint le plateau des 126 millions de joueurs sur le globe. C’est énorme! C’est plus de 200 fois le nombre de gens qui habitent la ville de Québec. Ou plus de trois fois la taille du Canada au grand complet. Ça fait beaucoup de bonshommes pixélisés!

Twitch
Si tu es un gamer, tu connais sûrement Twitch, la plateforme qui ressemble à YouTube, mais qui est consacrée aux jeux vidéo. Pendant le mois d’avril, les gens ont y visionné 1,7 milliard d’heures de contenus en tous genres. C’est l’équivalent de près de 200 000 années, c’est complètement fou! Par comparaison, Facebook Gaming a enregistré 291 millions d’heures visionnées en avril, en lançant notamment des applications de divertissement et en organisant des tournois avec des vedettes. C’est beaucoup moins que Twitch, mais tous ces chiffres donnent quand même le tournis!

Fortnite
Terminons avec Fortnite. De tous les jeux populaires des derniers mois, il est sûrement celui qui a le plus fait parler de lui. C’est ce tournoi de combats où des personnages colorés aux armes et aux styles originaux se battent jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un vainqueur. Au début de mai, Fornite a réussi est arrivé à recruter 350 millions de joueurs! Le mois précédent, ces derniers avaient passé plus de 3,2 milliards d’heures à prendre part à cette bataille virtuelle.

Malgré les tristes conséquences du coronavirus, on dirait bien que les compagnies de jeux vidéo sortent grands gagnants de la pandémie. Et toi, tu as la chance de te divertir en t’amusant à l’écran… avec modération tout de même.

Source : Agence France-Presse

Joël Martel
Des jeux qu’on ne se sort pas la tête

Joël en mode virtuel

Des jeux qu’on ne se sort pas la tête

CHRONIQUE / Cette semaine, je vous propose deux titres qui partagent deux points en commun : une facture visuelle très rétro et un récit qui vous habitera même durant plusieurs semaines après avoir fini d’y jouer.

Horace Développeurs : Paul Helman, Sean Scaplehorn Éditeur : 505 Games

Horace est un robot qui appartenait à un vieux scientifique, mais après avoir été mis en veille pendant de nombreuses années, celui-ci découvre, à son réveil, que la Terre a été dévastée par d’autres robots comme lui. Alors que les humains se méfient de lui en raison de sa nature, Horace finit par en convaincre quelques-uns de sa bienveillance et il se retrouve ainsi à tout faire en son possible pour réinstaurer la paix.

Je veux tout savoir: équipés contre les virus, les animaux?

Le P'tit Mag

Je veux tout savoir: équipés contre les virus, les animaux?

Les sciences t’intéressent? Tu te poses des questions sur les animaux, les plantes, l’espace ou n’importe quelle autre partie du monde qui t’entoure? C’est bien normal: les sciences, ce n’est pas que pour les adultes! Alors, envoie-les-moi à jfcliche@lesoleil.com. Une fois par mois, je répondrai à une ou deux des questions que tu m’envoies.

QUESTION Comme la COVID-19 a été transmise par un animal, est-ce que les chercheurs ont essayé de voir dans l’alimentation des animaux touchés par la COVID-19 s’il y a un élément qui peut les guérir? Il me semble que si l’animal n’avait pas trouvé le remède, l’espèce serait éteinte, non? 
— Audrey Pouliot, 11 ans L’Ancienne-Lorette

RÉPONSE Tout indique en effet que le virus de la COVID-19 proviendrait de la chauve-souris, et qu’il aurait peut-être fait une «pause» chez le pangolin avant d’arriver chez l’humain. Mais les animaux n’ont pas besoin de trouver de remède dans leur alimentation pour se débarrasser d’un virus. Comme nous, ils ont un système immunitaire qui est capable d’apprendre à combattre les infections.

Quand un microbe (que ce soit une bactérie ou un virus) parvient à s’établir dans notre corps, l’organisme réagit tout de suite de plusieurs manières. La fièvre, par exemple, sert à élever la température corporelle parce que les virus ont besoin d’une température très précise pour bien se multiplier — et s’il fait juste un peu trop chaud, ils y parviennent moins bien. De même, les cellules qui sont infectées par des virus sont capables de lancer des signaux d’alerte qui vont avertir les autres cellules de la présence d’un virus, et celui-ci aura alors plus de difficulté à entrer dans d’autres cellules.

Et au bout de quelques jours, notre système immunitaire apprend à fabriquer des «anticorps», c’est-à-dire des protéines qui vont se fixer sur le virus et le désactiver complètement. En général, à partir de ce moment, le microbe a «perdu la partie», pour ainsi dire : il n’est plus capable de se reproduire et le corps n’a plus qu’à «faire le ménage» (nous avons des cellules immunitaires qui mangent ces microbes-là, littéralement).

Les animaux font la même chose : ils ont eux aussi un système immunitaire, eux aussi peuvent faire de la fièvre et d’autres réactions de défense comme ça, et ils sont eux aussi capables de fabriquer des anticorps. C’est une chance, d’ailleurs, parce que les virus sont absolument partout! On estime qu’il y a environ 1031 virus sur Terre [bit.ly/3cZnNue]. Pour donner une idée de ce que ce nombre représente, il suffit de savoir que pour chaque être humain qui vit présentement, il y a environ 1000 milliards de milliards de virus. Tu as bien lu : 1000 milliards de milliards!

La plupart de ces virus s’attaquent aux bactéries et sont totalement inoffensifs pour nous. Mais tout de même, cela montre pourquoi tous les animaux sont équipés pour se défendre contre les virus : parce qu’une espèce sans système immunitaire ne pourrait tout simplement pas survivre.

As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Le P'tit Mag

As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Eve Tessier-Bouchard déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fait un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

DES CHEVAUX QUI S'ÉTAIENT ENNUYÉS

Tout le monde est bien content des nouvelles mesures de déconfinement qui ont été annoncées récemment! 

Et c’est aussi vrai pour de nombreux animaux, dont les chevaux! En effet, afin de respecter les mesures de sécurité imposées par le gouvernement du Québec, toutes les écuries de la province étaient fermées depuis plusieurs semaines. Les propriétaires de chevaux avaient seulement le droit de venir les voir pour les soins de base et leur donner à manger. Mais ils n’avaient pas le droit de partir en randonnée! Or, un cheval qui a l’habitude de marcher et galoper beaucoup a besoin de continuer à le faire.

Depuis la semaine dernière, les propriétaires ont de nouveau le droit d’aller faire des balades avec leurs chevaux. Et ils semblent que leurs animaux en soient bien heureux ! Source: Eve-Marie Fortier, Le Quotidien 

Les Exceptionnelles 2020: de belles découvertes!

Horticulture

Les Exceptionnelles 2020: de belles découvertes!

Beaucoup de jardiniers connaissent Les Exceptionnelles, ce programme de sélection des meilleures nouveautés québécoises qui lance, tous les ans, de belles plantes originales à découvrir. Voici la cuvée 2020.

1. Armoise de Mauï Makana Silver (Artemisia mauiensis ‘TNARTMS’)

Sans doute la plante la plus originale du lot, voici une annuelle qui ne fleurit même pas (ou plutôt très discrètement). Sa beauté réside uniquement dans son feuillage. Finement découpé, de couleur blanc argenté, même un peu parfumée, il crée une masse mousseuse qui brille en plate-bande ou en pot. Il s’agit en fait d’un arbuste originaire d’Hawaii, mais cette armoise se cultive comme plante annuelle chez nous. Et elle fait aussi une excellente plante d’intérieur. C’est une plante de plein soleil qui préfère un sol bien drainé, même un peu sec. Hauteur : 60 cm. Largeur : 60-90 cm.

Philippe Wouters
Un retour aux sources [VIDÉO] 

Bière

Un retour aux sources [VIDÉO] 

CHRONIQUE/ « J’ai gouté cette bière et elle manque d’amertume ». Ah bon ? Elle est pourtant très proche du style d’inspiration, lui ai-je répondu. « Je ne regarde jamais le style, je préfère des bières amères... »

Combien de fois ai-je entendu ce genre de commentaires venant de consommateurs qui boivent de la bière artisanale, sans trop savoir ce qu’ils boivent.

Jonathan Custeau
L’air conditionné naturel du Bas-Saint-Laurent

Le Bourlingueur

L’air conditionné naturel du Bas-Saint-Laurent

L’eau a ce pouvoir calmant, envoûtant, intrigant. Mine de rien, on cherche la mer pour les vacances d’été, à la plage, ou on se retrouve complètement hypnotisé, sans trop savoir pourquoi, devant la baie de San Francisco. Y’a ça, dans les villes côtières : une envie de se poser, d’enfiler un lainage bien chaud et d’offrir son visage, yeux fermés, au vent qui nous gifle doucement.

On a ça, au Québec, le pouvoir infini de l’eau, de l’air salin de bord de mer, au Bas-Saint-Laurent, par exemple, où mes souvenirs de jeunesse de Rivière-du-Loup se limitent à regarder le soleil se laisser flotter dans le fleuve jusqu’à s’endormir. Je me souviens aussi des phares et des mystères qui les enveloppaient et d’une incursion à l’île Verte, petite, où le temps se traîne les bottes dans les chemins de gravier.

Entrelacs de lignes dans Paris [15 PHOTOS]

As-tu vu ça

Entrelacs de lignes dans Paris [15 PHOTOS]

Depuis 2015, un trio de lignes énigmatiques apparaît ici et là dans Paris. Œuvres éphémères ou permanentes, ces courbes entrelacées sont réalisées à la craie ou au pinceau par Jordane Saget.

Le visuel unique développé par l’artiste urbain représente «la réponse à une longue quête de sens». «J’ai commencé par dessiner des frises sur mes cahiers d’école, à la recherche d’une formule magique du “beau”», relate-t-il. 

La pratique du Tai-Chi-Chuan et l’introduction à la pensée chinoise, où les mouvements ondulants et la répétition du geste dominent, ont largement influencé l’artiste au moment de coucher des lignes sur papier, puis dans la ville.

De l'Auberge Symmes au Château Laurier: une région hantée?

Le Mag

De l'Auberge Symmes au Château Laurier: une région hantée?

On dit que la région de la capitale fédérale regorge d’histoires fantastiques mettant en vedette des revenants qui hantent des lieux publics.

Du Château Laurier à l’Auberge Symmes en passant par le lac des Fées et la vieille prison d’Ottawa, toutes ces légendes attisent le mystère et la curiosité.

Souriez, vous êtes confinés! [15 PHOTOS]

AS-TU VU ÇA

Souriez, vous êtes confinés! [15 PHOTOS]

Une ombre flotte sur les rues de Vilnius, capitale de la Lituanie. Au-dessus des têtes, une espèce de bourdonnement électrique se fait entendre. Un regard vers le ciel en révèle la cause : le drone d’Adas Vasiliauskas, qui s’est donné pour mission de photographier ses concitoyens en confinement du haut des airs. «Je prends des photos de gens chaque jour depuis presque deux mois. Ma quarantaine a été très productive jusqu’ici», lance le photographe de mariages et enseignant à l’école de design locale.

C’est lorsque sa petite patrie d’Europe du Nord a aussi été «mise sur pause», à la mi-mars, et que tous ses contrats de photos ont été annulés qu’Adas s’est creusé les méninges pour trouver à s’occuper tout en faisant quelques sous. Il s’est rappelé le drone dont il avait usé à l’occasion pour des noces, l’outil parfait pour de la photo à distance et sans contact!

Quelques clichés d’amis et publications sur les réseaux sociaux plus tard, la liste d’attente de ses clients confinés s’allonge et les demandes d’entrevue de médias étrangers pleuvent.

«J’arrive près de la maison des gens, je fais voler mon drone et je leur dis comment poser par téléphone. Ils donnent leur idée ou on décide ensemble de quoi ils veulent avoir l’air sur l’image», résume l’homme de 38 ans.

De très beaux souvenirs dans les circonstances…

Info : tasfotografas.lt/quarantine ou sur Facebook

Joël Martel
Dextérité et créativité

Joël Martel

Dextérité et créativité

CHRONIQUE / Cette semaine, j’ai décidé de vous parler de deux titres plutôt récents qui mettront à l’épreuve votre dextérité, mais aussi, votre créativité !

Huntdown Développeur : Easy Trigger Games Éditeur : Coffee Stain Publishing

Huntdown vous propose d’incarner l’un des trois chasseurs de prime ayant comme mission de nettoyer une ville infestée par les voyous. Chaque zone de cette ville est occupée par divers chefs de gang, que vous devrez éliminer, avant de pouvoir vous frotter au super vilain qui contrôle ladite zone en question.

La recette de Monsieur Cocktail: la médecine a bien meilleur goût!

Monsieur Cocktail

La recette de Monsieur Cocktail: la médecine a bien meilleur goût!

Cela fait déjà plusieurs semaines que j’attends, tapi dans l’ombre et muni de mon verre à martini, le bon moment de vous faire connaître l’un des plus grands cocktails de tous les temps.

Un cocktail à l’histoire obscure, ou plutôt à l’histoire enflée d’alcool, d’abord utilisé comme façon de combattre le scorbut sur les bateaux de la marine anglaise. 

En effet, tous les grands historiens s’accordent sur le fait que les cocktails, bien qu’officiellement une création américaine, étaient consommés par les marins bien avant les saloons du 19e siècle. D’abord pour diluer les rations de rhum trop généreuses des membres d’équipage au 18e siècle, puis comme manière de vaincre les maladies (le jus de lime chauffé, ou cordial, étaient à ce moment recommandé sur tous les navires). 

Entre vous et moi, quelle est la meilleure façon de boire un shot de jus de lime? En le mélangeant à une portion de gin, bien sûr!

C’est ainsi qu’est né le Gimlet, comme ses cousins, le Grog et le Gin & Tonic: sur les bateaux. Pour tous ceux d’entre vous qui ont le mal de mer, ce divin cocktail est pour vous. Acide et sec, il est le compagnon idéal des barbecues d’été qui s’étirent et durant lesquels vous abusez des bonnes choses.

GIMLET (version 1)

  • 2 oz de votre gin préféré
  • 0,75 oz de jus de lime frais
  • 0,25 oz de sirop simple
  • Rondelle de lime (pour décorer)

GIMLET (version 2)

  • 2 oz de votre gin préféré
  • 0,75 oz de sirop de lime Monsieur Cocktail
  • Romarin frais (pour décorer)

Préparation 
Dans un shaker, mélanger tous les ingrédients avec de la glace. Filtrer au tamis fin dans une coupe ou un verre à martini refroidi. Décorer d’une rondelle de lime ou de romarin frais.

Santé!

La mode fonctionnelle et consciencieuse de A à Z

Mode

La mode fonctionnelle et consciencieuse de A à Z

En 1954, le couturier Christian Dior publiait le petit dictionnaire de la mode. Ce court recueil offrait aux femmes les conseils de base pour qu’elles soient élégantes. Simplicité, bon goût, connaissance de ses besoins et de ce qui nous fait bien sont, selon le couturier, les bases de la garde-robe. Aujourd’hui, bien que certains de ces principes soient toujours de mise, notre mode de vie et notre éveil à une meilleure consommation ont modifié nos comportements vestimentaires. Prêtons-nous à l’exercice de voir, de A à Z, ce qui peut rendre notre garde-robe plus fonctionnelle.

A comme ajustement
Un vêtement ajusté à sa morphologie est une valeur ajoutée. Peu importe le prix payé pour votre vêtement, une fois ajusté pour vous, son allure sera bonifiée. Votre couturière pourra retoucher les longueurs et la coupe à votre taille.

Six régions dans l’œil de nos photographes: portraits

As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Le P'tit Mag

As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Eve Tessier-Bouchard déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fait un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

PAS D'ÉCOLE À MONTRÉAL

La région de Montréal souffre un peu plus de la pandémie de coronavirus que les autres villes du Québec. C’est normal: Montréal est la ville la plus peuplée de la province et les gens vivent très proches les uns des autres. Il est donc important d’y être encore plus vigilants et de s’assurer que la courbe de la pandémie puisse s’aplatir, comme ailleurs au Québec. 

Pour cela, le gouvernement du Québec et les autorités de la ville ont décidé de reporter la réouverture des écoles à la rentrée prochaine, en septembre. Pour ceux qui s’inquièteraient, un temps de rattrapage sera prévu pour tous les élèves de Montréal! 

Certaines boutiques ouvriront lundi et les garderies, elles, devraient ouvrir le 1er juin si la situation reste comme maintenant.

Ces mesures ne sont pas très rigolotes pour les Montréalais, mais elles sont nécessaires! En effet, elles permettront de ne pas prendre trop de risques avec la pandémie et au personnel soignant de ne pas être surchargé. 

Pour aider à aplatir la courbe on recommande encore de bien respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation physique. Et encore mieux, de porter un masque lorsqu’on sort se promener! 

Des artistes inspirés en temps de crise [14 PHOTOS]

Le P'tit Mag

Des artistes inspirés en temps de crise [14 PHOTOS]

Comme tu le sais, la pandémie de coronavirus affecte le monde entier depuis quelques mois. Le milieu des arts est durement touché, les spectacles sont annulés et les musées sont fermés. Toutefois, cela n’empêche pas des artistes d’être inspirés par la crise que nous traversons, que ce soit pour rendre hommage aux travailleurs de la santé ou pour représenter le méchant virus. Voici un petit tour du monde en œuvres d’art!
La grande tendance des petites piscines [PHOTOS]

Maison

La grande tendance des petites piscines [PHOTOS]

Plus que jamais, les petites piscines ont la cote. À l’aube d’un été confiné, elles pourraient même s’avérer l’arme ultime pour combattre les grandes chaleurs, en transformant la cour arrière en espèce de resort instantané, clé en main et pas trop gourmand en énergie ou en superficie. Adieu «grosse 24 pieds», le point d’eau minimaliste trône maintenant au royaume aquatique du farniente estival. Coup d’œil sur la grande tendance des petites piscines.

Il y a de moins en moins de place pour les grandes piscines de ce monde. Question de mode, de nouveaux matériaux ou de conservation de l’eau? Non, c’est l’urbanisme qui serait à blâmer… ou à remercier, selon le point de vue. Au fur et à mesure que les municipalités du Québec dessinaient de nouveaux terrains résidentiels toujours plus exigus, la taille des points d’eau diminuait en conséquence.

Donc, révolue l’époque où le plan d’eau bouffait toute la cour. «Les terrains de 30 000 pieds, il n’y en a plus beaucoup! Alors les piscines ont beaucoup rapetissé. La tendance est là depuis sept ou huit ans», confirme Martin Perreault, directeur des opérations pour les trois magasins Club Piscine de la région de Québec.

À LIRE AUSSI : 
Vente de piscines: la ruée vers l’eau
Une cour parfaite pour passer l’été confiné
Acheter une piscine à défaut de voyager
8 idées de travaux pour le printemps

Six bonnes habitudes à garder après le confinement

Maison

Six bonnes habitudes à garder après le confinement

Le confinement a chamboulé notre routine, nous a poussés à changer nos habitudes et à en adopter de nouvelles. Quelques-unes d’entre elles mériteraient d’être conservées une fois que notre rythme de vie retrouvera une certaine normalité, alors que d'autres mériteraient peut-être d'être découvertes. En voici six sous la loupe!

Se protéger, dès le hall d’entrée 

La pandémie nous aura fait prendre conscience que nos mains sont des vecteurs importants de propagation des virus. «Lavez-vous les mains» est probablement la recommandation que nous avons le plus souvent entendue dans les dernières semaines. Et pour cause. «Nos mains touchent à tout, deviennent remplies de tout, et il n’y a pas juste les coronavirus dans la vie, il y a des centaines d’autres germes, de microorganismes et de virus qui peuvent être vraiment infectieux et nous causer des problèmes sur le plan de la santé», rappelle Normand Voyer, professeur au Département de chimie à l’Université Laval.

Une bonne habitude à conserver, même quand il n’y a pas de pandémie, est de se laver les mains pendant 20 secondes dès que l’on entre dans la maison.

Les p'tits cuistots: chauds, chauds les chaussons!

Le P'tit Mag

Les p'tits cuistots: chauds, chauds les chaussons!

Tu fais peut-être partie du nombre d’élèves qui est de retour à l’école depuis quelques jours. Ou peut-être es-tu encore à la maison avec tes parents qui tentent de t’enseigner du mieux qu’ils le peuvent. Dans tous les cas, je me suis dit qu’un peu de douceur serait bienvenue. Et que si ça pouvait être concocté avec un ingrédient qu’on a pas mal tous à la maison, ça serait encore mieux!

Alors voilà : que ce soit pour ajouter une touche de légèreté dans une rentrée scolaire pas comme les autres ou pour prendre du temps avec tes parents et vous préparer une collation à savourer coller-coller, je t’offre une recette de chaussons aux pommes. C’est simple et amusant à réaliser! C’est du réconfort parfumé à la cannelle enveloppé d’une pâte feuilletée. Je suis persuadée que tu y trouveras une délicieuse dose de plaisir.

Chaussons aux pommes (donne 8 à 10 chaussons)

Ingrédients

  • 4 tasses de pommes coupées en dés (environ 4 à 6 pommes)
  • ¼ c. à thé de cannelle moulue
  • ¼ c. à thé de muscade moulue
  • 2 c. soupe de sirop d’érable, de sucre d’érable ou de sucre blanc
  • 2 c. à soupe de beurre
  • 1 œuf
  • 1 paquet (400 g) de pâte feuilletée
Le coin lecture du 16 mai 2020

Le P'tit Mag

Le coin lecture du 16 mai 2020

Voici pour vous, jeunes mordus de lecture, une sélection de livres à ne pas manquer, choisis par des gens qui s’y connaissent!

Les frères Sisters
Patrick DeWitt
Éditions Alto

Eli et Charlie Sisters sont deux célèbres frères tueurs à gages embauchés pour éliminer un homme : Hermann Kermit Warm. Mais voilà, Eli (le personnage principal) va commencer à se poser des questions quant au bien-fondé de son travail. Celui que les frères voulaient assassiner se révélera ne pas être celui qu’ils croient. Au cours de leur route, les deux tueurs rencontreront également nombre de personnages avec chacun leur personnalité bien à eux. Dans cet authentique western de Patrick DeWitt, on retrouve toute l’ambiance d’un bon livre de cowboys, l’humour noir d’un bon film des frères Coen, des amours impossibles et un bon débat intérieur sur le sens moral. Je conseille ce livre aux lecteurs âgés de 13 ans et plus.
Noé Lalande-Perron
Lecteur de 13 ans

*****

As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Le P'tit Mag

As-tu lu ça dans l'actualité cette semaine?

Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Eve Tessier-Bouchard déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fait un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

MACHINES À COUDRE EN FOLIE!

Cette semaine, le premier ministre Legault a dit qu’il encourageait tous les Québécois à porter le masque en public.

Le port du masque devient de plus en plus populaire et de nombreuses personnes ont commencé à vouloir faire leurs propres masques à la maison, en tissu lavable. C’est une bonne idée, parce que cela permet de pouvoir le réutiliser, c’est moins cher qu’un masque acheté dans le commerce et c’est écoresponsable. En plus, il est possible de les personnaliser, en les brodant par exemple !

Le besoin de masques a ainsi renouvelé l’intérêt des gens pour la couture, et cela s’est ressenti dans les magasins de tissus et de machines à coudre. Par exemple, Mme Hélène Giard, qui tient un magasin de couture à Granby, a calculé avoir vendu autant d’élastiques (pour tenir les masques) en deux semaines cette année, que dans les cinq dernières années! Et elle ne compte plus le nombre de machines à coudre qu’elle a vendues ou réparées ces derniers temps. 

Et même quand on n’a pas de machines à coudre, il y a des façons de fabriquer des masques en découpant de vieux chandails ou autres. Tu trouveras sur internet plein de modèles pour en fabriquer de sécuritaires.

Source : Jérôme Savary, La Voix de l’Est 

Joël Martel
À grandes ou à petites bouchées

Joël Martel

À grandes ou à petites bouchées

CHRONIQUE / J’aime bien les jeux qu’on peut quitter pendant plusieurs semaines tout en sachant qu’on ne sera pas complètement dépaysé lorsqu’on y reviendra. Disons que pour plusieurs types de jeux, notamment ceux de rôle, comme Dragon Quest ou Final Fantasy, il suffit parfois de passer quelques jours sans y rejouer pour être totalement dérouté au moment de s’y replonger. Les jeux dont je vous parlerai dans cette chronique font partie de ces titres qu’on peut laisser dormir plusieurs semaines afin d’y revenir en toute quiétude.

Dicey DungeonS Développeur et éditeur : Terry Cavanagh

Après avoir fait beaucoup de bruit en 2010 avec son jeu indépendant très particulier intitulé VVVVVV, le développeur Terry Cavanagh nous proposait en août 2019 le jeu Dicey Dungeons. C’est par pur hasard que je suis tombé dessus au tout début de l’année et je devrais sérieusement remercier ma bonne étoile de gamer pour cela !

Tie-Dye: éclat de gaieté!

Mode

Tie-Dye: éclat de gaieté!

Emblème absolu du mouvement hippie de la fin des années 1960, la teinture par nouage, le tie-dye, fait aujourd’hui un clin d’œil à ces temps de grande liberté. La technique est simple, il suffit de nouer des tissus que l’on plonge par la suite dans de la solution colorante. L’idée est bonne pour donner une seconde vie à certains vêtements aux couleurs défraîchies. Attention toutefois de ne pas ruiner l’émail de votre baignoire en le transformant en un bain de teinture! Voici quelques pièces tendances qui apporteront cette touche peace and love à votre garde-robe.

Carnet d'adresses

Benjamin Shine, le sculpteur de tulle [18 PHOTOS + 3 VIDÉOS]

AS-TU VU ÇA

Benjamin Shine, le sculpteur de tulle [18 PHOTOS + 3 VIDÉOS]

Il est courant ces temps-ci de manquer de tissus, de masques, d’élastiques, de papier de toilette. Benjamin Shine, lui, ne manque pas de tulle. Ce serait une catastrophe pour l’artiste et designer britannique.

Le tulle est cette étoffe aux mailles légères, fines, presque transparentes, dont on fabrique tutus et rubans de Noël. Shine la sculpte en trois dimensions en pliant, tordant et nouant… à l’aide d’une agrafeuse et d’un fer à repasser!

Rien qu’un amas de tissu? Que non! Un pas de côté et un visage apparaît.

«J’ai utilisé le tulle pendant mes études de mode, mais ce n’est pas avant de le voir en boule sur le sol de mon studio que j’ai compris son potentiel pour créer des sculptures, dit-il. Trouver la clarté au milieu du chaos, prendre son temps et se concentrer sur le moment présent en cet âge de distraction extrême est intéressant pour moi.»

Info : benjaminshine.com et @benjaminshinestudio sur Instagram

Isabelle Pion
La réouverture des sentiers, un chantier complexe

Sortie prendre l'air

La réouverture des sentiers, un chantier complexe

CHRONIQUE / Je crois que l’on est quelques-uns à s’être sentis comme des enfants de quatre ans devant une aire de jeu quand Québec a annoncé mercredi la réouverture graduelle des sentiers de randonnée à compter du 20 mai. Parce que la nature a beau se contempler peu importe où l’on est, le terrain de jeu avait considérablement rétréci.

Sans les parcs nationaux, additionnés à des endroits de prédilection comme le mont Ham ou les sentiers du Parc d’environnement naturel de Sutton, les possibilités de randonnée fondaient considérablement. J’ai eu beau sourire en voyant la nouvelle, j’appréhende un peu la foule qui se ruera vers les parcs et les sentiers.

Une cour parfaite pour passer l’été confiné

Maison

Une cour parfaite pour passer l’été confiné

Oublions Paris et Ogunquit. Les beaux jours qu’on nous promet depuis des semaines devront être écoulés… dans notre cour. Règles sanitaires et confinement obligent. Dans ces conditions, comment peut-on adapter notre arrière-cour pour en profiter au maximum? Des experts font leurs suggestions. Parce qu’après tout, on n’est jamais si bien que chez soi.

Malgré toute la gravité de cette «coronapocalypse», l’occasion est belle de transformer le patio et la pelouse en resort où il fera bon vivre jusqu’à l’automne. «La cour arrière va carrément devenir une nouvelle pièce de la maison cet été, une pièce centrale même», dit Simon St-Pierre, coprésident et designer chez Regard Vert, une entreprise d’aménagement paysager de Québec née il y a 70 ans. «Le terme pour ça est staycation [combinaison de stay et de vacation]. C’est un mode de vie, surtout dans les circonstances.»

Heureusement, le «dehors» a la cote. «Depuis 10 ans, on passe beaucoup plus nos vies à l’extérieur, indique Marjolaine Moisan, designer de paysages et propriétaire de Signé MMB, à Québec. C’est donc une bonne idée de considérer notre cour comme une aire de vie avec cuisine, salon et même kiosque de jardin qui fait office de petite pièce à l’abri pour prolonger la soirée.»

Pour vous inspirer, voici des idées — certaines originales, d’autres incontournables — pour transformer votre cour en petit nid douillet pendant votre été confiné. Parce que «l’important, c’est que ça donne le goût d’aller dehors!» plaide Mme Moisan.