« [...] Maman a le goût de te jaser. J’ai le goût de te dire que je serai toujours là pour toi, du mieux que je le peux. »

C'est la vie !

Lettre à ma puce

Femme de tête et femme de coeur, je suis avant tout une maman... un peu gaga! Au fil de ces chroniques, je partage avec vous des moments de mon quotidien, des pensées qui m’habitent et des mots d’amour pour ceux qui m’entourent.

À toi qui a le coeur presque aussi grand que tes immenses yeux bleus, la tête remplie de milles et une idées plus inimaginables les unes que les autres... À toi, mon p’tit cowboy débordant d’énergie, maman a le goût de te jaser. J’ai le goût de te dire que je serai toujours là pour toi, du mieux que je le peux.

Tu t’épanouis à une vitesse grand V qui fait parfois peur à mon p’tit cœur de maman poule. Avec ton attitude d’ado yo de 13 ans, j’ai peine à croire que tu n’en as que 8!

Tu as une bien belle et vieille âme du haut de tes trois pommes. Comme maman, je me sens parfois bien petite pour t’aider à grandir. Je ne peux te promettre d’avoir réponse à tout, ni de pouvoir te protéger de tout. En fait, je ne veux pas ça. Depuis ta naissance, je tente plutôt de te laisser fleurir à ta façon, comme un lilas du printemps, à briller de mille feux comme une étoile qui donne la vie à une chaude nuit d’été. Déjà toute jeune, ta personnalité était franche, tangible et lumineuse.

Je te promets de continuer à faire ce que je fais de mieux... faire de mon mieux. Dans un monde qui va toujours trop vite, j’essaie qu’on prenne le temps de vivre, ensemble, simplement. De te rappeler que « je n’ai rien à faire! » un samedi après-midi… c’est parfait comme ça. Qu’on n’a pas à s’étourdir d’activités, que d’apprécier le silence et le calme, ça nous amène un équilibre important. 

J’aime partager avec toi toute la beauté que cette vie nous offre : les moments simples, les belles victoires, les rires et les sourires de ceux que tu aimes.

Avec le temps, j’ai appris à te dévoiler ma vulnérabilité; te montrer mes larmes, ma colère ou ma fatigue des fois, ça fait de moi une maman humaine, normale et entière. J’essaie de te montrer que d’être forte, c’est aussi, et surtout savoir s’entourer. Et tendre la main quand on en a besoin. 

Finalement, je veux te rappeler que la bonté et l’humilité te mèneront toujours plus loin. Je sais que des fois (souvent!) ta fougue prend le dessus. Que tu aimes que ton point de vue soit entendu, haut et fort. Mais j’veux t’aider à gérer ta tempête intérieure, à conjuguer force et douceur, pour laisser de la place aux autres, à leurs émotions et leurs idées.

Tu me diras que j’aurais pu t’écrire ces lignes à ta naissance, mais j’étais loin de me douter de tous les apprentissages que j’y gagnerais, toutes les subtilités et nuances qu’amènent le rôle de mère.

Merci ma belle puce. Merci de me faire rêver avec toi, de me faire voir la vie à travers tes yeux, de me faire rire si souvent et surtout, de faire en sorte que chaque jour, je deviens une meilleure personne.

Je t’aime tant!

— Maman