Chantal Bérubé, spécialiste en activité clinique et Véronique Dion, coordonnatrice de la garde psychosociale à la DPJ, en compagnie de Brao.
Chantal Bérubé, spécialiste en activité clinique et Véronique Dion, coordonnatrice de la garde psychosociale à la DPJ, en compagnie de Brao.

CARTE BLANCHE À

Brao, un ami canin au super pouvoir!

Vous vous rappelez surement tous votre premier animal de compagnie. Cette petite (ou cette grosse) boule de poils à qui on confiait nos peines, nos secrets, celui à qui on donnait le premier câlin du matin et la dernière caresse avant le dodo. Cet animal qui, peu importe ce qu’on lui confiait, nous regardait toujours les yeux remplis d’amour. Curieusement à l’âge adulte, on a parfois tendance à sous-estimer les bienfaits que procure un animal de compagnie.

Chaque intervenant en protection de la jeunesse a toujours rêvé de soulager la souffrance des enfants, leurs peurs et leur détresse face à certaines situations. L’anxiété, et parfois la résistance face aux 

adultes, représentent des défis lors d’inter-vention auprès de ces enfants pour qui les moyens traditionnels ne fonctionnent pas toujours. De ce besoin est né Brao, le chien d’accompagnement de la Direction de la protection jeunesse de l’Outaouais. Depuis maintenant 11 mois, il travaille avec nous dans l’équipe de la protection de la jeunesse. Il s’agit d’un merveilleux chien de soutien de 2 ans, formé par la fondation Mira pour travailler auprès des enfants.

Au cours des derniers mois, Brao s’est rendu chaque semaine visiter de jeunes enfants en centre de réadaptation afin de les apaiser, par exemple à l’annonce d’une nouvelle pouvant déclencher une réaction émotive, par sa présence à l’heure du coucher ou lorsque l’enfant vit une désorganisation. Il se déplace aussi pour rencontrer les adolescents qui vivent de grandes peines, des déceptions, de la colère. Il se couche auprès d’eux et il les écoute sans poser de questions, sans jugement. Il accompagne aussi des enfants lors de comparution au tribunal, moments qui peuvent être excessivement anxiogènes pour eux. Il est présent pour les écouter et les rassurer. 

Brao fait son travail avec brio. Il soutient, apaise et rassure, sans jugement, sans préjugé. Il est le compagnon de travail qui facilite les interventions et qui permet d’établir une relation de confiance et de réconforter les petits cœurs brisés, comme le faisait notre animal de compagnie lorsqu’on était tout petit. 

Je crois bien qu’il a un super pouvoir ce beau Brao! Le pouvoir d’aimer inconditionnelle-ment. Votre famille a-t-elle son Brao?

Véronique Dion
Copropriétaire de Brao
Intervenante jeunesse à la DPJ Outaouais