Pense-bête

Veste anti-câlin  

Nancy Therrien
Rédactrice publicitaire
Contenu commandité
Elles sont si mignonnes et attendrissantes ces petites (ou grosses) boules de poils, mais est-ce qu’elles portent une veste? Si oui, soyez vigilant, car qui dit chien avec une veste, dit généralement ne pas toucher. Dans certains cas, parce que l’animal est au travail, dans d’autres, parce qu’il est réactif.

De fait, bien qu’un chien d’assistance soit normalement habitué à socialiser, il doit vaquer à ses occupations avec toute son attention. Quant aux toutous réactifs, des incidents fâcheux avec d’autres chiens et des humains pourraient certainement être évités grâce au port d’un dossard. 

Dans les petits pots, les plus méchants?
Catherine Carle est propriétaire d’un chien anxieux qui arbore une veste jaune « Besoin d’espace » pour envoyer un message clair aux passants de garder leurs distances. S’en approcher est-il à nos risques et périls? « S’il se sent envahit, Lucky-Sammy, le schnauzer nain, ne donne aucun signe avant-coureur: il ne grogne ni ne montre les dents, il mord instantanément ». 

Catherine s’est procuré un dossard pour celui qu’elle appelle affectueusement « le terroriste » auprès de BELI Concept Canin, une entreprise québécoise unique en son genre. Elizabeth Boutet en est la directrice et est comportementaliste canin.

« On pense à tort que les chiens en laisse sont agressifs, voire méchants. Au contraire, les chiens réactifs vivent simplement une émotion forte, une crise émotionnelle, en réponse à un stimulus et ce, peu importe leur taille. L’avantage de la veste est d’avoir un pouvoir de dissuasion, notamment sur les enfants qui sont curieux de savoir à quoi elle sert avant de toucher ». 

On ne touche pas! 
La maman de Lucky-Sammy a aussi raconté l’histoire de ce magnifique Golden très attractif destiné à assister un enfant autiste, lequel a vu son stress diminuer depuis que son compagnon porte un dossard d’avertissement. Mais, pourquoi ne peut-on pas toucher un chien au travail? Parce que le chien d’assistance a reçu un entraînement visant à se comporter d’une certaine manière et à obéir à son maitre en toutes circonstances. Seulement, ça reste un animal et entre les câlins et les contraintes auxquelles il doit se conformer, le choix peut parfois être déchirant. Or, cela peut devenir tellement difficile de résister au plaisir pour se concentrer sur sa tâche que l’animal risque d’être déstabilisé et par la même occasion, le bénéficiaire aussi. 

En somme, afin d’éviter les situations désagréables, veste ou pas, vaut toujours mieux demander la permission au propriétaire avant de câliner son animal. 

Par Nancy Therrien

Recommandation : www.beli.ca