CARTE BLANCHE

La lumière au bout du tunnel

Contenu commandité
Te voilà enfin presque arrivé à la fin de l’année scolaire! Avouons-le, c’était une année éprouvante, remplie d’incertitudes et d’embûches. Ton réseau d’amis, qui normalement t’aidait à traverser les moments les plus difficiles, était seulement accessible à travers un écran. Cette chaleur humaine qui t’aurait été si réconfortante et dont tu avais tellement besoin, devait se tenir à deux mètres de distance.

Si tu avais à faire le bilan de l’année qui vient de passer, tu penserais sûrement à la famille et aux amis que tu n’as pas pu voir à ta guise, aux activités auxquelles tu n’as pas pu participer, aux apprentissages que tu n’as pas faits parce que l’enseignement à distance n’était pas bénéfique pour toi, aux sorties que tu n’as pas pu faire, aux choses qui te faisaient tellement de bien avant la pandémie, mais qui ne sont plus possibles pour le moment.

Et à toi qui es parent, si je te prêtais mes lunettes roses quelques minutes, tu serais en mesure de constater toute la résilience et la persévérance dont tu as fait preuve dans les derniers mois. « So what » si tu as branché tes enfants quelques minutes de plus sur un écran pour avoir un semblant de pause, ou que tu les as laissés manger des biscuits au chocolat avant le souper pour acheter la paix? Tu as survécu et c’est ce qui compte! Cette période de pandémie nous aura forcés à tester nos limites et à transiger avec une situation qui, soyons francs, ne peut être soutenue à long terme, mais tu y es arrivé. 

À plusieurs moments, tu as sûrement manqué de motivation, tu as voulu abandonner et tu as probablement pleuré sur le coin de ton divan parce que c’était trop. Tu as gratté dans le fond de ta poche pour essayer de trouver l’énergie nécessaire pour passer à travers et à force de coller ces petits bouts d’énergie ensemble, tu t’es rendu à la ligne d’arrivée. Je vis dans un monde de licornes et d’éléphants bleus, tu me diras…c’est possible! Mais ce que je sais, c’est que devant l’adversité, même si ce n’était pas facile, on s’est tous relevé les manches et on a foncé pour affronter le monstre. 

Éventuellement, la vie reprendra son cours, tout cela sera derrière nous. Il est maintenant le temps de se pardonner pour nos pertes de patience occasionnelles et nos découragements. Laissons de côté la culpabilité pour célébrer tout ce que l’on a créé de beau et que l’on n’aurait peut-être pas découvert de nous si nous n’avions pas été confrontés à une telle situation. 

Ce long tunnel que nous avons traversé ensemble débouche sur une période estivale douce, remplie de beaux moments. Qu’elle soit l’occasion pour toi de te refaire des forces et de te reposer. Je crois que ce repos aura été bien mérité!

Julie Benoit, M.Pséd, EPEI
Professeure et coordonnatrice
Programme Éducation en services à l’enfance
Collège La Cité