Contenu commandité
Famille recomposée : Petit guide pour réussir

En toute intimité

Famille recomposée : Petit guide pour réussir

Tous deux trentenaires en 2012, France Dubois et Marc Robitaille tentaient chacun de bâtir leur vie sur les ruines de leur précédente union. France a trois enfants, Marc en a deux. Leur décision de faire vie commune ne signifie pas seulement d’accepter de donner une seconde chance à l’amour : c’est aussi de mettre en place les jalons nécessaires pour réussir là où on a échoué une première fois.

Le visage de France Dubois est devenu familier en Outaouais. La directrice générale de la SPCA de l’Outaouais a animé pendant plusieurs années des capsules d’information sur les activités du centre sur les ondes de la télévision locale (TVA). C’est là qu’elle a rencontré Marc Robitaille, celui qui allait devenir son nouveau conjoint.

Brao, un ami canin au super pouvoir!

CARTE BLANCHE À

Brao, un ami canin au super pouvoir!

Vous vous rappelez surement tous votre premier animal de compagnie. Cette petite (ou cette grosse) boule de poils à qui on confiait nos peines, nos secrets, celui à qui on donnait le premier câlin du matin et la dernière caresse avant le dodo. Cet animal qui, peu importe ce qu’on lui confiait, nous regardait toujours les yeux remplis d’amour. Curieusement à l’âge adulte, on a parfois tendance à sous-estimer les bienfaits que procure un animal de compagnie.

Chaque intervenant en protection de la jeunesse a toujours rêvé de soulager la souffrance des enfants, leurs peurs et leur détresse face à certaines situations. L’anxiété, et parfois la résistance face aux 

adultes, représentent des défis lors d’inter-vention auprès de ces enfants pour qui les moyens traditionnels ne fonctionnent pas toujours. De ce besoin est né Brao, le chien d’accompagnement de la Direction de la protection jeunesse de l’Outaouais. Depuis maintenant 11 mois, il travaille avec nous dans l’équipe de la protection de la jeunesse. Il s’agit d’un merveilleux chien de soutien de 2 ans, formé par la fondation Mira pour travailler auprès des enfants.

Au cours des derniers mois, Brao s’est rendu chaque semaine visiter de jeunes enfants en centre de réadaptation afin de les apaiser, par exemple à l’annonce d’une nouvelle pouvant déclencher une réaction émotive, par sa présence à l’heure du coucher ou lorsque l’enfant vit une désorganisation. Il se déplace aussi pour rencontrer les adolescents qui vivent de grandes peines, des déceptions, de la colère. Il se couche auprès d’eux et il les écoute sans poser de questions, sans jugement. Il accompagne aussi des enfants lors de comparution au tribunal, moments qui peuvent être excessivement anxiogènes pour eux. Il est présent pour les écouter et les rassurer. 

Brao fait son travail avec brio. Il soutient, apaise et rassure, sans jugement, sans préjugé. Il est le compagnon de travail qui facilite les interventions et qui permet d’établir une relation de confiance et de réconforter les petits cœurs brisés, comme le faisait notre animal de compagnie lorsqu’on était tout petit. 

Je crois bien qu’il a un super pouvoir ce beau Brao! Le pouvoir d’aimer inconditionnelle-ment. Votre famille a-t-elle son Brao?

Véronique Dion
Copropriétaire de Brao
Intervenante jeunesse à la DPJ Outaouais

Voyage : consentement parental requis

LE DROIT FAMILIAL

Voyage : consentement parental requis

Qu’il soit marié, séparé ou divorcé, le parent qui voyage seul avec son ou ses enfants doit obtenir la permission de l’autre parent pour passer la frontière, peu importe qui en a la garde légale, et quelles en sont les modalités.

Cette mesure vise, entre autres, à prévenir l’enlèvement d’enfant par un conjoint qui retourne dans son pays d’origine ou qui veut fuir le Canada. Elle découle du principe que les deux parents sont conjointement détenteurs de l’autorité parentale pour toutes les décisions concernant les enfants jusqu’à 18 ans, incluant l’autorisation de voyager. Ironiquement, l’enfant peut lui-même faire une demande de passeport dès l’âge de 16 ans, mais il aura besoin de l’autorisation de ses parents jusqu’à 18 ans pour partir sur le chemin de Compostelle avec son sac à dos.

Les conséquences
Agir sans l’autorisation du conjoint peut dramatiquement changer les plans de voyage. Il faut savoir en effet que le douanier peut, à son entière discrétion, vous demander de produire une preuve écrite de l’accord parental, à défaut de quoi le passage avec l’enfant pourrait vous être refusé, tant à l’aller qu’au retour. Et attention : en l’absence d’un tel document, il peut être tentant de produire un faux ou de faire passer le nouveau conjoint comme étant le père de l’enfant. Il faut donc éviter de fausses déclarations, celles-ci pouvant entraîner des poursuites criminelles. 

Certaines séparations ou divorces étant acrimonieux, le parent courroucé pourrait refuser de donner son autorisation par simple mauvaise foi, sans réel motif. En ce cas, le parent voyageur peut s’adresser aux tribunaux afin de faire valoir le meilleur intérêt de l’enfant. L’aval de la cour se substitut alors à l’accord parental. On doit conserver une copie du jugement tout au long de notre voyage, car celui-ci tient lieu du consentement écrit de l’autre parent. Par contre, le tribunal pourrait refuser le voyage, si celui-ci n’est pas dans l’intérêt de l’enfant; par exemple, si l’enfant qui voyage manque trop de journées d’école, que le parent a une mauvaise influence (drogue, alcool, agression sexuelle) sur l’enfant ou que le pays visité est en guerre ou en proie à un sinistre pouvant mettre sa sécurité en danger.


Vacances hivernales inoubliables en famille

BASE DE PLEIN AIR AIR-EAU-BOIS

Vacances hivernales inoubliables en famille

Et si on vous disait qu’il existe un centre de villégiature de plein air accessible à tous et à prix abordables à seulement 45 minutes de Gatineau / Ottawa?

Air-Eau-Bois, c’est la liberté de pratiquer une foule d’activités de façon autonome ou en formule tout inclus : hébergement, repas, équipement, formation. Le centre peut accueillir autant les familles que les personnes seules, les grands groupes, les corporations (retraites plein air), les aînés, ainsi que la clientèle ayant des besoins spéciaux.

Nouveauté cette année, l’initiation à la survie en forêt, qui comprend la formation théorique suivie d’un coucher dans une tente « prospecteur » avec un poêle à bois; Et bientôt, le Fat Bike et un bistro à la carte!

Trouver l’amour en ligne : y croyez-vous?

LE COUPLE

Trouver l’amour en ligne : y croyez-vous?

Trouver l’amour sur les réseaux sociaux semble avoir réussi pour certains couples. Cependant, les personnes à la recherche de l’âme sœur qui souhaitent s’adonner à l’exercice ont intérêt à cibler le bon site et à définir clairement leurs standards de sélection, sans quoi leur quête amoureuse virtuelle risque de finir en queue de poisson.

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, les occasions de rencontres, ou du moins d’entrer en relation, se sont multipliées à la vitesse grand V. Résultat? Parce qu’il est particulièrement facile d’avoir accès à qui l’on veut, quand on le veut, les mentalités ont changé. La culture du « consommer-jeter » fait malheureusement bien des adeptes. 

Martine Poirier, sexologue et psycho-thérapeute à Gatineau depuis 14 ans, constate actuellement chez sa clien-tèle une augmentation marquée de l’infidélité, de la dépendance à la por-nographie et des séparations rapides : « Sur Internet, les gens magasinent beaucoup pour les rencontres d’un soir et ce n’est pas étranger à la société de consommation dans laquelle nous vivons. Même sans statistiques, je peux facilement dire que les rencontres en ligne de mes clients se soldent davantage par des aventures sexuelles que des relations à long terme ». 

Il y a les sites spécialisés dans les rencontres et ceux qui les favorisent. En effet, avec Facebook, Instagram et les autres réseaux sociaux de ce monde, reprendre contact avec une vieille connaissance est d’une facilité déconcertante : « D’emblée les gens ne visitent pas Facebook pour faire des rencontres, mais par la force des choses, le réseau social contribue à la redécouverte d’anciennes connaissances et à leur accessibilité. Ce faisant, c’est facile d’avoir une double vie et de la cacher », affirme Mme Poirier. 

Chacun son site, chacun ses besoins
Les offres de sites de rencontres en ligne sont très diverses et c’est ce qui fait d’ailleurs la force de ce phénomène. En voici quelques-uns pour vous donner une idée des champs exploités dans le domaine.

Verrue plantaire : soignez vos pieds

NOS EXPERTS

Verrue plantaire : soignez vos pieds

Les verrues plantaires sont causées par un virus appartenant à la famille des papillomavirus humains (VPH). Elles sont parfois douloureuses et très contagieuses.

Comment savoir que c’est bien une verrue plantaire?
Il est parfois difficile d’identifier une verrue plantaire. Elles peuvent être très petites ou ressembler à un corps étranger ou à un cor plantaire. À la Clinique podiatrique de Gatineau, les podiatres utilisent le dermatoscore pour identifier toute lésion cutanée d’apparence douteuse. 

Il faut noter que certaines verrues ont une apparence inhabituelle. Si bien qu’on ne peut pas toujours identifier la lésion avec certitude. 

Il existe cinq caractéristiques qui permettent de bien distinguer une verrue :

  • Des petits points noirs
  • Les lignes de peaux sont déviées
  • Douleur au pincement
  • Une peau plus dure
  • Lésion surélevée 
Un nouveau départ

DOSSIER IMMIGRATION

Un nouveau départ

Le débat sur la Loi 21 sur la laïcité au Québec divise, et l’un des effets pervers qui s’en dégagent est qu’on pourrait tomber facilement dans le discours du « eux vs nous ». Or, contrairement à ce qu’on veut parfois nous faire croire, une forte majorité de nouveaux arrivants ne demande rien de mieux que de s’intégrer à sa société d’accueil. C’est notamment le cas de la famille Alhalabie, arrivée récemment à Gatineau.

En 2015, la guerre fait rage en Syrie. Située en bordure de la frontière avec la Jordanie, la petite ville d’As Suwayda n’est pas épargnée par les bombardements et les tirs qui détruisent des maisons. La peur au ventre, Fadi Alhalabi et son épouse Yasmine prennent la décision de fuir au Liban pour assurer la sécurité du couple et de ses trois enfants. Le but ultime du voyage : traverser l’océan pour s’établir au Canada et commencer une nouvelle vie.

Venez en famille au SLO 2020!

SLO 2020

Venez en famille au SLO 2020!

Rires et sourires sont au rendez-vous au Palais des congrès de Gatineau du 27 février au 1er mars 2020! Que ce soit lors des matinées scolaires du jeudi et du vendredi, ou dans l’effervescente programmation jeunesse de la fin de semaine, nombreuses seront les activités proposées au Salon du livre de l’Outaouais (SLO)! Les touts-petits s’amuseront avec le slogan du 41e SLO en affirmant avec joie de quels livres ils et elles se chauffent!

Le SLO est un événement qui propose une panoplie d’animations à toutes les clientèles. Seront présents Pierre-Yves Villeneuve, invité d’honneur et porte-parole des Tournées jeunesse Desjardins, auteur de la populaire série Gamer, Alex A., Daniel Coutu, Atchoum, Roger Dubé, Claudia Larochelle, Olivier Simard, Valérie Fontaine, Catherine Trudeau et bien d’autres pour animer les trois scènes du SLO. Lire et faire lire et Communication jeunesse présenteront aussi de belles activités.

Sonia Lizotte prépare une présentation sur ses célèbres Boîte à lunch anti-routine le samedi midi et Anne-Marie Desbiens expliquera comment mieux conserver nos aliments le dimanche. Vous êtes intéressé.e par le zéro déchet, mais ne savez pas par quel bout commencer? Venez entendre Mélissa de La Fontaine en parler de manière décomplexée à la Grande conférence (formule brunch) présentée par l’UQO, dimanche 1er mars, 10 h 30, à la salle Désert du Palais des congrès de Gatineau.

Ces aliments qui affectent votre sommeil

SOMMEIL

Ces aliments qui affectent votre sommeil

Certaines personnes s’endorment dès que leur tête touche l’oreiller... mais le sommeil ne vient pas si aisément à tous. Alors, plusieurs cherchent un moyen de s’endormir plus facilement, plus rapidement et pour plus longtemps. 

Aliment miracle?
Chacun a son truc ou sa recette pour favoriser l’endormissement. On vous conseillera souvent des aliments dont un élément aide l’organisme à induire la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Mais est-ce que ça existe réellement, un aliment qui va directement vous aider à dormir?

Pas vraiment, selon la nutritionniste gatinoise Émilie Comtois-Rousseau : « Le sommeil dépend de la santé physique générale et de la santé mentale. On parle de systèmes complexes et on ne peut pas isoler un seul élément et dire qu’il favorise l’endormissement. C’est un ensemble de choses qu’il faut regarder. » Par contre, il semble que des habitudes qui ont un aspect réconfortant peuvent aider certaines personnes, en rappelant des souvenirs heureux. Par exemple, un verre de lait et un biscuit avant le coucher, comme lorsqu’on était enfant. 

Qu’est-ce qui nuit au sommeil?
Plusieurs études ont été consacrées au rapport entre la nutrition et la qualité du sommeil. Une étude parue dans la revue Advances in Nutrition en 2016, Effects of Diet on Sleep Quality1, mentionne que plus on mange d’aliments avec un contenu élevé en hydrates de carbone et en gras, plus on nuit à la qualité et à la longueur du sommeil. Donc, pas de gros plat de pâtes avant de dormir, ni de sac de croustilles.

On sait depuis longtemps que la caféine nuit au sommeil, car c’est un stimulant. On la retrouve à l’état naturel dans les fèves de café, bien sûr, mais aussi dans les fèves de cacao, les noix de kola, les feuilles de thé, les feuilles de yerba maté et les graines de guarana. La caféine se cache donc dans le thé apaisant, le chocolat chaud réconfortant, le cola rafraîchissant et le yerba maté revigorant. 

Il y en a des quantités imposantes – souvent jugées trop importantes par les professionnels de la santé – dans les boissons énergisantes. Tous les colas, y compris la racinette (root beer), contiennent de la caféine, « diète » ou pas. Il faut aussi savoir que ce n’est pas que le soir qu’on doit faire attention aux boissons et aux aliments contenant de la caféine. 


Alimentation cétogène (KETO)

ALIMENTATION

Alimentation cétogène (KETO)

Le régime cétogène fait jaser et recrute de plus en plus d’adeptes. Même si on le dit restrictif, son principe est simple. Il s’agit de diminuer de façon marquée sa consommation de glucides, pour plutôt favoriser l’augmentation de la proportion de l’énergie qui provient des gras. Ça marche? C’est sain? Quelles sont les principales caractéristiques? La diète KETO, vue de plus près. 

Céto « gênes »?
Nos ancêtres de l’ère paléolithique se nourrissaient naturellement de protéines, de végétaux et de noix. Selon certaines saisons, leur mode d’alimentation était céto. Nous serions donc naturellement et génétiquement adaptés à ce mode de vie et il est possible de l’intégrer au nôtre encore aujourd’hui. Mais attention, ne suit pas qui veut et comme il veut la diète cétogène. « Ce changement d’alimentation engendre la production de cétones par le foie. Lorsque le niveau de cétones dans le sang a atteint un certain niveau, on dit que le corps est en cétose. Ainsi, le corps utilise les bons gras et non plus les glucides comme combustible », explique Kimberly-Ann Waters. Depuis maintenant plus de quatre ans, la naturopathe spécialisée en digestion et fonction intestinale fait des suivis personnalisés auprès de personnes qui suivent ou désirent cesser l’alimentation céto dans sa clinique de Gatineau. Elle invite les gens à s’éduquer et se renseigner avant de se lancer dans le régime cétogène.

Bouger, c'est la santé!

NOS EXPERTS

Bouger, c'est la santé!

Difficile de bouger l’hiver? La météo hivernale n’est pas de tout repos : une journée à -25 avec le facteur vent, une sans neige ou trop de neige, l’autre sous la pluie verglaçante… Faut-il être courageux pour bouger en plein air l’hiver?

« Le froid est un risque pour la santé des enfants, surtout les plus jeunes, qui sont plus à même d’avoir des engelures, de l’hypothermie ou de l’asthme », explique Élaine Dupras, directrice de la Sporthèque. « La Société canadienne de pédiatrie recommande de réduire les jeux extérieurs si la température est de -15 degrés et de ne pas sortir les jeunes enfants si elle est de -27 degrés ou moins. Il faut tenir compte de l’âge des enfants, surtout les plus jeunes qui sont difficilement capables de ressentir la sensation du froid et de l’exprimer. » 

Jouer à l’intérieur
Dans ces températures peu clémentes, les activités à l’intérieur sont idéales pour dépenser notre énergie. « L’été, on est souvent dehors. Alors l’hiver, c’est le temps d’essayer des activités à l’intérieur. Pourquoi ne pas nager dans une piscine intérieure, aller dans un centre d’escalade, s’entraîner dans un centre sportif, essayer un sport de raquette ou le studio Fit (circuit d’exercices)? C’est l’occasion d’essayer un nouveau cours, se développer une nouvelle passion et se créer un nouveau réseau! » Nous sommes chanceux d’avoir quatre saisons au Québec qui offrent plus de possibilités d’activités extérieures. Chaque hiver, nous renouons avec nos sports préférés - ou nous en découvrons de nouveaux! 

Quand l’amour passe au vert

NOS EXPERTS

Quand l’amour passe au vert

L’écologie rime avec ennui pour votre douce moitié ? Ne laissez pas la morosité l’emporter sur votre désir d’agir ! Même si composter n’est pas sa tasse de thé, votre partenaire pourrait s’engager sur la voie de l’écoresponsabilité grâce à vous.

Parler de l’actualité
Les nouvelles en environne-ment fusent de toute part dans les médias. En temps opportun, partagez des faits, des statistiques et des bons coups provenant de sources fiables. L’idée est de sensibiliser votre partenaire en douceur tout en l’éveillant au contexte actuel sans le dérouter.

Visionner des documentaires
D’entrée de jeu, soyez averti : vous serez peut-être enclin à changer drastiquement à la suite du visionnement d’un documentaire. Le problème, c’est que l’autre risquerait de ne pas vous suivre. Les sujets comme celui des minimaisons et du minimalisme ont eu cet impact chez nous.

« Chéri, on vend tout et on part vivre dans 500 pi2 demain matin. Je ne suis plus capable de l’encombrement ! » lui dis-je avec émoi. Évidemment, il a figé et on a décidé de plutôt faire un (méchant) bon ménage.

Inspirer par l’exemple
L’an passé, j’ai troqué les pellicules de plastique par des emballages alimentaires réutilisables en cire d’abeille. Un matin, Chéri s’est mis à me poser des questions sur leur composition, leur usage et leur entretien. En moins de 15 minutes, il était convaincu. Les mouchoirs en papier finissent dans les poubelles au lieu du bac à compost ? Enseignez à vos enfants à bien trier les matières et invitez-les à surveiller les agissements des grands. Ils sont nos meilleurs éducateurs-inspecteurs !

Trouble d’apprentissage : des handicaps invisibles

Éducation

Trouble d’apprentissage : des handicaps invisibles

Chez les francophones de l’Ontario, presque une personne sur deux a de la difficulté à bien lire et comprendre un menu, une prescription ou un dépliant¹. Similairement, au Québec, 53,2 % de la population est incapable de lire en vue d’apprendre, de comprendre, d’agir ou d’intervenir en toute autonomie², en baisse de 5 points depuis 2003. Mais pourquoi en est-il ainsi?

Lorsque la fille de Suzanne Bonneville a commencé à montrer des difficultés à l’école, sa mère a entrepris des démarches pour l’aider. Il aura fallu neuf ans d’efforts et de nombreuses évaluations avant qu’un trouble d’apprentissage spécifique en lecture et en orthographe ainsi qu’une dysgraphie soient finalement diagnostiqués, et qu’un plan d’aide soit formulé. C’est pour éviter que d’autres parents vivent le même calvaire qu’elle a mis sur pied l’Association francophone des troubles d’apprentissage (AFPED+).

« Il y a 20 ou 30 ans, les connaissances n’étaient pas là pour dépister les pro-blèmes de littératie à l’école », estime Mme Bonneville, elle-même exenseignante. « À l’époque, on pouvait encore se trouver un emploi malgré une faible scolarité. Mais les temps ont changé. » Heureusement, les recherches en neuropsychologie permettent maintenant de mieux dépister les troubles d’apprentissage comme la dyslexie, qui affecterait une personne sur dix au Canada, selon l’Institut des troubles d’apprentissage. « Aux États-Unis, jusqu’à 80% des enfants éprouvant un tel trouble présentent une forme ou l’autre de dyslexie3. Est-ce différent chez nous? »

Lectures coup de coeur

À VOS BOUQUINS

Lectures coup de coeur

Le SLO 2020 est à nos portes et avec lui plein d’histoires, celles dans les nombreux livres qui animeront le Palais des congrès de Gatineau du 27 février au 1er mars, celles du Mois de l’histoire des noirs, sans oublier des récits voluptueux, car février est aussi le mois de la Saint-Valentin!

Jeunesse :  
Joujou Turenne raconte Mandela, et il fait bon suivre sa voix pour découvrir la vie plus grande que nature de cet homme inspirant : un important défenseur des droits des Noirs dans un pays dirigé par un gouvernement qui imposait un système hiérarchisant les humains. Joujou nous rappelle, grâce au parcours de Mandela, l’importance de se battre pour la justice sociale.

Petite enfance :
Luna n’aime pas, de Nathasha Pilotte aux Éditions Bouton d’or, 2019. Les chats de l’autrice Nathasha Pilotte ont de bien drôles de vies. L’un met la pagaille en s’imaginant toute sorte de choses et l’autre est une très grande grincheuse. Contrairement à son frère Zim, Luna est un petit mistigri roux et rabougri. Tandis que son félin de frère explore et escalade dans la maison, Luna reste dans son coin à bouder et ronchonner.

ESSAI :  
Le boys club, de Martine Delvaux, invitée d’honneur, est une incursion dans les lieux de pouvoirs masculins trop souvent invisibles parce qu’en pleine vue. Un essai coup de poing sur le dispositif de l’entre-soi des hommes et ses nombreuses représentations culturelles. Preuves à l’appui, Delvaux réussit à faire un portrait sans concession de notre époque.  À lire pour la suite du monde.

POÉSIE : 
Zuma 9, de Zachary Richard, invité d’honneur, plonge les lecteur.trice.s dans une nature sensuelle grâce à de longs poèmes prosaïques contrastés avec de courts textes à la manière de haïkus. Des abords de la plage polluée de Zuma 9 à Los Angeles aux oiseaux d’Outremont, le premier poète lauréat francophone de la Louisiane invite à l’introspection et à la contemplation. Une pause à s’offrir loin de notre quotidien effréné. 

THÉÂTRE :  
Havre, de Mishka Lavigne, invitée d’honneur de l’Outaouais. On y rencontre Elsie, qui vient de perdre sa mère, et Matt, ingénieur d’origine bosniaque qui revient tout juste d’un voyage infructueux sur les terres qui l’ont vu naître, sur les traces de son passé. D’une grande beauté lumineuse, c’est un texte sur le manque et les absences qui peuplent nos vies. Sur l’amitié et l’amour aussi.

De quel livre tu te chauffes?

Loisirs

De quel livre tu te chauffes?

Si la lecture comme geste engagé est une thématique qui vous inspire, vous serez emballés par l’édition 2020 du Salon du livre de l’Outaouais (SLO) qui se tiendra du 27 février au 1er mars au Palais des congrès de Gatineau.

Cette année, le SLO vous invite à vous adonner à la lecture comme geste engagé, étroitement lié au réel. En appui avec sa thématique, le rendez-vous littéraire de l’hiver a nommé Naomi Fontaine comme présidente d’honneur, une auteure pour qui le courage de l’être humain doit être mis à l’avant-plan.  

Aussi, pour sa 41e édition, le SLO accueille Jean Boisjoli, auteur de Moi Sam. Elle Janis., à titre de représentant de l’Ontario français, tandis que Mishka Lavigne, auteure dramatique et traductrice théâtrale, est l’invitée d’honneur de l’Outaouais. Pierre-Yves Villeneuve, auteur de la série Gamer, est quant à lui porte-parole officiel de la Tournée jeunesse Desjardins qui comprend deux nouveaux volets, avec une tournée petite-enfance et une tournée ados. 

Profitez de votre visite au SLO pour rencontrer les artisans du journal Le Droit! C’est un rendez-vous au kiosque 101!

Informations complètes : slo.qc.ca

Apprendre : l’importance du jeu

PETITE ENFANCE

Apprendre : l’importance du jeu

En intégrant le jeu dans votre quotidien et celui de votre enfant, vous contribuerez ainsi à son développement et vous formerez une génération prête à affronter les défis de la vie quotidienne.

Le poupon secoue le hochet pour découvrir des sons, le bambin empile des blocs et les laisse tomber pour en comprendre l’effet, le préscolaire utilise des jeux de rôle pour se représenter le monde, et l’enfant d’âge scolaire s’investit dans des jeux de construction ou de société pour faire des déductions et émettre des hypothèses. Le jeu évolue selon l’âge de l’enfant, mais l’apprentissage qu’il en retire dépasse largement tout enseignement magistral qui provient de la part de l’adulte. 

Le jeu est primordial pour le sain développement de l’enfant et contribuerait même à sa réussite scolaire, professionnelle et sociale une fois adulte. Il a aussi des effets bénéfiques sur sa santé mentale. La littérature scientifique est sans équivoque : le jeu est le moyen d’apprentissage à privilégier.

Permettre à l’enfant d’explorer, de manipuler et d’expérimenter favorise la consolidation des apprentissages et la compréhension du monde qui l’entoure, contribuant ainsi à faire de lui un citoyen prêt à affronter la réalité de tous les jours.

Vous en avez plein le dos?

PILATES VITALITÉ

Vous en avez plein le dos?

Vivez-vous régulièrement ou constamment avec des douleurs musculaires ou au dos? Êtes-vous abonnés aux antidouleurs? La médecine traditionnelle fait beaucoup, mais elle a ses limites. À moyen et long terme, les rendez-vous chez les professionnels de la santé ne sont que des mesures temporaires.  

Vous avez l’impression que votre état ne s’améliore pas? Posez-vous les questions suivantes : comment faites-vous durer les traitements de votre professionnel de la santé?  Entre chaque rendez-vous, que faites-vous pour améliorer votre musculature? Quels moyens utilisez-vous pour tonifier vos muscles, pour gagner en force? Savez-vous que ce n’est pas votre squelette qui soutient les muscles, c’est l’inverse? Il revient à chacun de renforcer les muscles pour maintenir l’efficacité des traitements.

Se prendre en main
Outre la visite chez le chiropraticien, le physiothérapeute ou l’orthothérapeute, il convient de consulter un studio d’entraînement qui vous aidera à faire travailler les muscles endormis. N’attendez pas que des études scientifiques démontrent les bienfaits du Pilates, lisez plutôt ces témoignages de nos membres.

« J’ai débuté en janvier 2019 avec le Pilates en douceur à la suite d’un accident au dos causant une exacerbation aigüe d’un problème existant. On m’a diagnostiqué une petite hernie discale lombaire il y a quelques années. J’ai ensuite développé des douleurs chroniques lombaires et j’ai commencé à faire de l’arthrose au sacrum. Quelques fois par année, j’avais des crises de douleur aigües qui m’obligeaient à rester à la maison avec des médicaments très forts qui ne m’aidaient pas vraiment et j’ai dû être en arrêt de travail à certains moments, durant parfois quelques mois. 

J’ai consulté et essayé différentes médecines douces sans grand succès. Ensuite, j’ai essayé le Pilates. Depuis un an maintenant, je ne prends plus de médicaments et je n’ai pas refait de crise de douleur aigüe. Je ne ressens plus de douleur au quotidien, j’arrive à faire toutes mes tâches ménagères dans la même journée et je fais mes journées de travail sans douleur. » – Mélanie Lauzon, Gatineau, membre depuis janvier 2019

Bye bye, canne
« Lorsque je me suis inscrite chez Pilates Vitalité, ma santé physique était déficiente. J’étais pour une deuxième fois en arrêt de travail et je marchais avec une canne. J’étais en crise aigüe d’arthrose aux hanches et aux pieds. Je me suis donc présentée à ton studio et tu m’as reçue. Tu as su me rassurer et surtout me dire qu’ici au studio, nous tenions compte des limites physiques de chaque personne. Je me suis donc inscrite en toute confiance et je ne l’ai pas regretté.

À la suite de mon abonnement, ma condition physique n’a fait que s’améliorer. Maintenant je marche, je fais de la bicyclette, de la raquette, je suis fonctionnelle. Je ne prends plus de médicaments depuis au moins 4 ans. J’ai très peu de douleur. L’arthrose reste, mais maintenant, c’est plus que tolérable et j’ai l’impression que l’usure est au ralenti. » – Céline Lambert, Gatineau, membre depuis mars 2014


Cours d’essai gratuit
225, BOUL. DE LA GAPPE, GATINEAU
BIENTÔT UNE 2e SUCCURSALE DANS LE PLATEAU À HULL
819 246-7486  |  www.pilatesvitalite.ca

Le match parfait (partie 1)

PENSE-BÊTE

Le match parfait (partie 1)

Adopter un chien n’est pas une décision à prendre à la légère. Avant de vous lancer dans l’aventure, vous devez considérer quelques critères. Sans quoi, vous pourriez devoir prendre la fâcheuse décision de vous en débarrasser.

Adopter un chien n’est pas une décision à prendre à la légère. Avant de vous lancer dans l’aventure, vous devez considérer quelques critères. Sans quoi, vous pourriez devoir prendre la fâcheuse décision de vous en débarrasser. 

Tenez, à titre de pratique, pourquoi ne pas garder le chien d’un ami ou d’un proche pendant quelques jours afin de mesurer les compétences de la famille comme propriétaire de chien?  

Faites le tour de la question
Après que vous aurez vécu l’expérience, un bon conseil de famille s’imposera. Chaque membre est-il d’accord avec la décision d’adopter un chien? L’un pourrait dire oui pour faire plaisir à l’autre. Vous pourriez aussi négliger de tenir compte des responsabilités financières que cela implique, de 800 à 1000$ annuellement, et ce, sans compter les possibles visites d’urgence au vétérinaire. Maxime Daigle, porte-parole de la SPCA de l’Outaouais, recommande fortement de suivre des cours d’obéissance: « Même s’ils font monter la facture, ils permettent de développer une meilleure relation avec son chien ». 

Ne pas céder à la pression
Les enfants vous diront qu’ils sont assez grands et responsables pour accueillir un chien, mais la réalité pourrait en être autrement. Peut-être n’aimeront-ils pas ramasser les « cadeaux » et seront-ils déçus que vous ne puissiez plus partir pour le chalet de papi sur un coup de tête, lui qui est allergique aux poils de chien? Pour les aider à comprendre le langage canin et éviter les morsures, procurez-vous le livre pour enfant Ton chien te parle, apprends à le comprendre, disponible en librairie ou sur humanimo.org.

Mettre toutes les chances de son côté
Les gens qui adoptent un chien à la SPCA ont plus de chances de trouver le match parfait. De façon générale, les chiens qu’on y trouve sont déjà d’âge adulte et ont donc un tempérament stable. Aussi, ils sont habituellement évalués par un professionnel du comportement qui est en mesure d’établir les besoins des animaux et de leur trouver la famille idéale. « Parfois, nous avons des informations de l’ancienne famille sur les habitudes de vie de l’animal. Aussi, nous notons certains comportements. Par exemple, si le chien a tendance à sauter sur les gens lorsqu’il est content, on ne le recommandera pas à une famille avec de jeunes enfants, car il pourrait les blesser accidentellement », explique Maxime Daigle. 

Enfin, on conseille de choisir un éleveur éthique qui prend soin de socialiser les chiens et de bien choisir les géniteurs: « Une proportion importante de chiens qui entrent en refuge ont de 8 mois à 2 ans, ce qui correspond à la période où les caprices comportementaux se dévoilent. Dans bien des cas, ce sont des chiens non stérilisés, non socialisés et qui proviennent d’éleveurs non éthiques », conclut M. Daigle.   

Dans la prochaine édition : quelle race vous convient le mieux?