Contenu commandité

Oser pour réussir

SADC Haut-Saguenay : agir aujourd’hui pour demain

Depuis dix ans, la SADC Haut-Saguenay s’est donné comme principal objectif de venir en aide aux entreprises désireuses d’améliorer les conditions de vie des générations futures. L’avant-gardiste SADC a fait du développement durable son créneau principal d’intervention mettant au service des PME différents programmes dont le volet Crédit carbone. Envie d’en savoir plus ?

Depuis 10 ans, la SADC Haut-Saguenay ne lésine devant rien pour passer au vert. « Dès 2007, nous avons embauché une éco-conseillère pour accompagner les entreprises qui font du développement durable un enjeu de société », avance André Boily, directeur général. « En 10 ans, nous avons supporté au-delà de 60 entreprises dans une démarche d’accompagnement qui va du diagnostic au plan d’action ». En 2010, la SADC a créé un Fonds de développement durable finançant du coup 12 projets totalisant 1,5 million $. Depuis 4 ans, son concept Zones durables permet de faire travailler ensemble les municipalités, les entreprises et les SADC afin d’inclure le développement durable dans les pratiques d’affaires. Quant au volet Crédit carbone, saviez-vous qu’un projet-pilote de 2016 regroupant 7 entreprises de la région engagées dans la lutte contre les changements climatiques a permis de diminuer de 500 000 tonnes les gaz à effets de serre ? « Le 22 novembre, nous annoncions la finalisation d’une première transaction avec une banque canadienne pour la vente de plusieurs centaines de crédit carbone provenant d’entreprises locales dont RSI Environnement ».

RSI Environnement : Énergie propre et environnement sain 

Spécialiste en traitement et recyclage de sols contaminés et matières dangereuses, la PME de Saint-Ambroise se classe aujourd’hui parmi les entreprises québécoises les plus performantes en matière de développement durable.

La mission de RSI Environnement est bien simple : transformer des sols usés en sols propres valorisables et réutilisables. Grâce à différents procédés technologiques dont la désorption thermique à haute température, RSI Environnement est la seule entreprise au Québec à pouvoir neutraliser à 99,99 % certains contaminants comme les pesticides, les dioxines et les furannes. « Donner une deuxième vie aux sols contaminés en les recyclant plutôt qu’en les laissant polluer l’environnement fait partie de la mission de l’entreprise », affirme Jean-François Landry. La PME réussit chaque année à générer un surplus d’énergie qu’elle espère vendre à d’autres entreprises de proximité.

Au fil du temps

  • 1992 : Claude Pednault, un entrepreneur local, fonde Récupère Sol.
  • 1996 : Bennet Environnemental – Vancouver - en devient propriétaire.
  • 1997 : Jean-François Landry est nommé directeur des opérations et DG.
  • 2013 : Ce dernier achète Bennett Environnemental.
  • 2017 : L’entreprise devient RSI Environnement. 

Genacol os et articulations

Ajoutez des années à votre vie et de la vie à vos années

Quand on est sédentaire et qu’on ne fait pas vraiment attention à son alimentation, on ne se rend pas tout de suite compte de la détérioration graduelle de son état de santé. Les changements physiologiques se font de façon insidieuse.

Au fil des années, vos muscles s’atrophient, votre densité osseuse diminue, votre respiration devient plus courte.  Mais à moins de prendre les escaliers ou de faire un sprint pour attraper l’autobus, vous avez toujours l’impression d’avoir la forme de vos 20 ans.

Puis, un beau jour, les petits bobos commencent à faire surface : douleurs et raideurs articulaires, faiblesse musculaire, grande fatigue et manque global d’énergie. Du jour au lendemain, on a l’impression d’avoir pris un coup de vieux.

Le mode de vie n’est pas le seul responsable. Le processus naturel de vieillissement entraîne un ralentissement de notre métabolisme, qui réduit notre capacité à synthétiser les protéines. Cette diminution débute vers l’âge de trente ans, à raison de 1 % en moyenne par an, et s’accentue à partir de la cinquantaine. Une de ces protéines est le collagène qui constitue 25% du poids des protéines du corps humain et, 75% de notre peau en est composée, dont la diminution peut causer diverses maladies chronique : arthrose (cartilage et ligaments), fibromyalgie (muscles) et ostéoporose (os). D'ailleurs, selon le Centre de Nutrition et des Sciences de l’Alimentation de l’Université McGill, lorsque l’organisme est incapable de synthétiser de nouvelles protéines pour en extraire les acides aminés essentiels, il doit absolument se procurer les acides aminés par l’alimentation.  Car, en plus d’aider à la digestion, à désintoxiquer le corps et à combattre les maladies, ces acides aminés contribuent à la formation de la plupart des composants du corps humain : tendons, cartilages, os, sang, cheveux, ongles, peau, muscles et nerfs.  Genacol Os et Articulations est constitué d'un collagène assimilable par le corps humain et procure les acides aminés essentiels permettant ainsi de combattre l’arthrose, prévenir l’ostéoporose et soulager les articulations. 

Branché FSA ULaval

Des formations pour gravir les échelons

Les chiffres vous passionnent et vous aimeriez acquérir de nouvelles connaissances et compétences en comptabilité ou en assurance ? Parmi les 13 certificats offerts par la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval (FSA ULaval), trois sont spécifiquement orientés vers les activités comptables, l’assurance et les rentes collectives. Ces formations pourraient vous faire gravir les échelons ou vous mener vers une nouvelle carrière.

Le certificat d’accès à la profession comptable

Vous aimeriez décrocher le titre CPA, mais vous avez besoin d’une mise à niveau sur la comptabilité et les activités financières avant de poursuivre votre cheminement ? Si vous détenez déjà un baccalauréat ou son équivalent et souhaitez avancer vers l’obtention du titre professionnel internationalement reconnu CPA, le certificat d’accès à la profession comptable est spécia­lement conçu pour vous. Il est aussi accessible à toute personne aux études ou sur le marché du travail qui souhaite suivre une formation spé­cia­lisée en comptabilité. Ce programme peut uniquement être suivi à temps partiel.

Le certificat en comptabilité et gestion

Vous devez prendre des décisions en comptabilité et en gestion dans le cadre de votre travail ? Pour vous aider à faire des choix éclairés mais, surtout, pour bien comprendre et utiliser adéquatement l’information financière par l’apprentissage de connaissances connexes, le certificat en comp­ta­bilité et gestion est tout indiqué. Il peut être suivi à temps plein, à temps partiel, à distance ou en classe et certains cours sont offerts en français ou en anglais. De quoi vous offrir une grande flexibilité pour concilier toutes vos sphères d’activités.  

Le certificat en assurance et rentes collectives 

Développé en collaboration avec la Chambre de la sécurité financière (SCF), le certificat en assurance et rentes collectives est offert exclusivement à FSA ULaval. Il permet aux professionnels d’approfondir leurs connaissances concernant les régimes publics et privés d’avantages sociaux, la gestion des actifs et les investissements, en travaillant avec les outils financiers appropriés. Orientée vers la pratique, cette formation mène à l’obtention du titre de conseiller agréé en avantages sociaux (C.A.A.S.) ainsi qu’à trois attestations de la SCF. Ce programme est entièrement offert à distance.  

FSA ULaval : voir loin

De nos jours, les domaines de la comptabilité, du marketing, de la logistique, financiers, immobiliers et technologiques jouent un rôle crucial au sein des organisations et des PME. C’est pourquoi la Faculté a développé des programmes de formation concrets, accessibles et axés sur des enjeux actuels. Les étudiants acquièrent, au cours de leur programme de certificat, des connais­sances spécifiques dans leur discipline, mais aussi d’autres domaines complémentaires afin de bien évaluer et utiliser l’information et, ainsi, de contribuer au succès du processus d’affaires de leur organisation. 

FSA.ULaval.ca/certificats

Branché - IAPQ

Prix d’excellence de l’administration publique du Québec

Valoriser l’administration publique et promouvoir les meilleures pratiques sont les fondements de la mission de l’Institut, une mission à laquelle la nouvelle présidente adhère totalement. Madame Barbe est à la barre du conseil d’administration de l’IAPQ depuis le printemps dernier et elle souhaite poursuive cette mission en contribuant, à sa façon, au rayonnement des administrations publiques au Québec.

Comptant plus de 36 ans de carrière au sein des administrations publiques fédérale et provinciale, Christiane Barbe a occupé divers postes dans la haute fonction publique, dont à titre de sous-ministre ou de dirigeante d’organisme. « Tout au long de ma carrière, j’ai rencontré des personnes qui ont mené à bien des projets innovants et souvent fort complexes et ils avaient tous un même objectif : améliorer les services aux citoyens. En tant que présidente de l’Institut, je crois important de m’investir en valorisant les meilleures pratiques, en favorisant le transfert des connaissances et en célébrant l’excellence des administrations publiques », insiste Christiane Barbe.

D’ailleurs, le 2 novembre, se tenait la cérémonie de remise des Prix d’excellence de l’administration publique du Québec, événement où sont mises en valeur les réalisations innovantes issues de divers horizons des administrations publiques. 

Les administrations publiques sont en constante évolution et doivent s’adapter aux nouvelles réalités économiques, sociales, environnementales, technologiques, etc. Madame Barbe croit qu’en valorisant les efforts du personnel, on favorise aussi l’émergence de nouvelles idées pour offrir de meilleurs services aux citoyens. Les Prix d’excellence sont une occasion unique de faire connaître ces projets novateurs qui sauront servir d’exemples de réussite et susciter l’innovation. À son avis, « il y a une réelle nécessité de faire connaître à toute la population ces projets. Soyons fiers de nos administrations publiques au Québec ! »

L’information complète au sujet des prix et des lauréats se trouve dans le site Web de l’Institut d’administration publique de Québec : IAPQ.qc.ca