Semaine de l'action bénévole

À Montfort, le bénévolat n’a pas d’âge

Lise Gascon vient d’une grande famille et elle a toujours aimé être active dans la communauté. Après sa retraite de la fonction publique il y a 20 ans, elle trouvait le temps long et a choisi de devenir bénévole à Montfort.

« Tu reçois beaucoup plus que tu donnes. Tous les jours, les gens apprécient ce qu’on fait en tant que bénévoles à Montfort, » dit-elle.

 Lise a toujours aidé où elle pouvait. Ces temps-ci, vous la trouverez en train d’accueillir les gens à l’entrée principale ou aider les patients à s’inscrire à la clinique d’orthopédie.

 « J’ai toujours hâte de venir pour revoir mes amies bénévoles et jaser avec elles, c’est comme une sortie pour moi. Montfort est toujours là pour nous, comme on est là pour Montfort », ajoute Lise. « Je vais continuer à donner de mon temps aussi longtemps que je le peux. »

Les jeunes aussi

Pour sa part, Jamie Ghossein a seu-
lement 21 ans et il est bénévole à Montfort depuis 2013.

 « Tous les rôles que j’ai accomplis ici à Montfort m’ont permis de croître, au niveau personnel mais aussi au niveau professionnel, » dit Jamie, qui étudie maintenant en médecine à l’Université d’Ottawa. 

C’est son bénévolat à l’urgence qui le marque le plus. « Le rôle du bénévole c’est de parler et de rassurer des patients inquiets et vulnérables. Nous établissons une relation personnelle avec eux. »

 Beaucoup d’étudiants intéressés par le domaine de la santé font d’ailleurs du bénévolat à l’urgence pour acquérir de l’expérience.

 « Au début, j’étais une personne timide et avec le temps, j’ai appris à interagir avec les gens et à travailler en équipe. C’est gagnant-gagnant », dit-il.