Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

RECYC-QUÉBEC

Programme de reconnaissance ICI on recycle + : le gage d’une saine gestion des matières résiduelles

L’édition 2018 du Baromètre de la consommation responsable, publié par l’Observatoire de la consommation responsable de l’ESG UQAM, révèle que les Québécois sont des consommateurs de plus en plus avisés. Ils recyclent, réfléchissent aux impacts de leur consommation, et achètent des produits et services écoresponsables.

À l’instar des citoyens, les dirigeants des industries, commerces et institutions (ICI) du Québec sont conscientisés par les enjeux environnementaux. En effet, selon des études de RECYC-QUÉBEC, 84% d’entre eux considèrent qu’il est urgent que les entreprises réduisent leur empreinte environnementale et leurs émissions de gaz à effet de serre.  Environ 79% des dirigeants se montrent également critiques envers leurs pairs qui ne recyclent pas. De plus, selon ces mêmes études, 81% des dirigeants d’industries, commerces et institutions considèrent faire leur part en terme de gestion des matières résiduelles, alors que 41% sentent qu’ils doivent en faire encore plus.

Un sceau gouvernemental

S’il est important pour les entreprises de prendre des moyens concrets visant la réduction à la source, le réemploi, le recyclage et la valorisation (3RV), il l’est tout autant de faire valoir ces actions auprès du grand public. C’est ce que leur permet le programme de reconnaissance ICI on recycle + (IOR+) de RECYC-QUÉBEC en attestant officiellement les efforts des organisations engagées à améliorer leur performance en gestion des matières résiduelles. Depuis la création du programme original, en 2003, près de 6200 attestations ont été décernées à des industries, commerces et institutions de tous les secteurs d’activités.

Au terme du processus d’évaluation, les organisations qui y adhèrent se verront remettre, pour une durée de trois ans, l’un des quatre niveaux d’attestation suivants: Mise en œuvre, Performance, Performance + et Élite. Elles pourront dès lors apposer le logo ICI on recycle + sur leur enseigne, mais aussi dans tous leurs outils de communication avec le public (site web, infolettre, etc.).

Cette reconnaissance est bien sûr un puissant outil de promotion auprès d’une clientèle soucieuse d’acheter des produits et services écoresponsables. Les organisations attestées IOR+ sont perçues par les consommateurs comme de bons citoyens corporatifs, ce qui leur donne du même coup un net avantage sur la concurrence.

RECYC-QUÉBEC

Journées portes ouvertes dans les centres de tri du 11 au 22 septembre

RECYC-QUÉBEC multiplie les efforts de sensibilisation et d’éducation. Alors que la très grande majorité des Québécois sont conscients de l’enjeu que représentent les changements climatiques et la protection de l’environnement, plus personne ne remet en question la nécessité de recycler les matières résiduelles. Toutefois, au moment de disposer de leurs déchets domestiques, encore bien des gens se posent l’épineuse question: poubelle ou bac de recyclage?

Les études menées par RECYC-QUÉBEC révèlent en effet que 36% des matières recyclables sont encore jetées aux ordures par les citoyens tandis qu’un peu plus de 10% des matières qui aboutissent au centre de tri ne devraient pas s’y trouver. Dans les deux cas, ces mauvaises pratiques ont un coût important pour notre économie et pour l’environnement.

D’une part, les centres de tri consacrent beaucoup de temps et d’effort à gérer de ces matières non recyclables. Certains corps longs, telle une guirlande de lumière de Noël, peuvent paralyser les activités du centre de tri pendant plusieurs heures, alors que des matières très souillées ou dangereuses comme des seringues ou des produits toxiques présentent des risques pour la santé des trieurs. D’autre part, des matières recyclables d’une grande valeur comme l’aluminium et certains plastiques sont jetées à la poubelle par des citoyens et se retrouvent alors dans les sites d’enfouissement.