Journée des Franco-Ontariens

Mot du président-éditeur : L’institution menacée, cette fois, c’est nous…

Pour les artisans du Droit, la publication du Cahier de la Journée des Franco-Ontariens revêt cette année une importance très particulière.

Cette fois, l’institution franco-ontarienne menacée, c’est nous, le quotidien né en 1913 de la véhémente contestation de la « Circulaire d’information No 17 » qui interdisait formellement l’usage du français comme langue d’enseignement dans les écoles de l’Ontario.

Le Droit a été la voix des Franco-Ontariens depuis maintenant 106 ans. Nous avons été au cœur de toutes les luttes. Nous avons même exceptionnellement mis de côté notre devoir de neutralité pour monter aux barricades afin de dénoncer l’inacceptable comme dans le cas de l’annonce de la fermeture de l’hôpital Montfort. Nous avons aussi témoigné des grandes avancées de la francophonie ontarienne, célébré ses héros et nourri ses aspirations dans les différents secteurs d’activités à travers la production variée de notre salle de nouvelles.

Pierre-Paul Noreau, Président et Éditeur, Le Droit

Est-ce que cette grande complicité entre les artisans du quotidien Le Droit et les Franco-Ontariens va se terminer abruptement et bêtement en 2019?

Est-ce qu’à l’inévitable prochaine crise qui secouera la communauté, le seul quotidien francophone de l’Ontario aura disparu?

J’espère de tout cœur que non. En fait, c’est vous, chers amis franco-ontariens, qui détenez une partie de la réponse.

Quel que soit le projet de relance du Droit, il y aura toujours la même condition incontournable pour que ce soit un succès. L’appui bien senti de la communauté. Un appui tangible, concret et vital pour la poursuite de nos opérations.

Les grands acteurs de la communauté ont très largement répondu à mon invitation de discuter d’avenir le mardi 27 août dernier à La Cité. Et des chantiers sont à l’œuvre. Mais il faut maintenant dépasser le cercle des initiés.

Il faut que chaque citoyen franco-ontarien de la région de la capitale nationale et de l’Est ontarien réponde à cette question :  Le Droit est-il un atout pour l’avenir d’un francophone en Ontario? Et si vous répondez oui, il y a alors un geste de soutien à poser pour démontrer à un éventuel repreneur que la communauté tient à son Droit.

Et le temps presse, les prochaines semaines sont en effet cruciales puisqu’une décision sur l’avenir du journal pourrait survenir aussi vite qu’à la mi-octobre. Agissez donc maintenant.

Abonnez-vous, fréquentez régulièrement nos plateformes, lisez-nous, pensez au Droit pour votre publicité et vos nouvelles, et contribuez à notre pérennité en devenant Membre ou Ambassadeur : ledroit.com/abonnement/contribuer

Avec votre appui, nous allons traverser la crise et être là avec vous pour l’édition 2020 de la Journée des Franco-Ontariens!


Pierre-Paul Noreau
Président et Éditeur
Le Droit

Pour consulter la version complète du cahier spécial de la Journée des Franco-Ontariens 2019, cliquez ici.