PUBLIREPORTAGE

Merveilles ailées : Les papillons passent l’été au Musée!

Le Musée canadien de la Nature accueille jusqu’en octobre, une magnifique collection vivante de lépidoptères. Papillons en vol propose aux visiteurs une incursion dans l’habitat des papillons tropicaux multicolores. Ils sont des centaines à voler librement dans le solarium du Musée, se posant tantôt sur la végétation, tantôt sur des mangeoires spécialement aménagées. Et si vous portez des vêtements colorés, ils se poseront même sur vous!

L’une des vedettes incontestées est le Atlas moth, le plus gros insecte vivant sur la Terre. Il peut atteindre 27 cm d’un bout d’aile à l’autre! Mais il en existe de nombreux autres aux dimensions variées. Heureusement, contrairement à sa réaction face à d’autres genres d’insectes, l’humain n’a pas tendance à être répugné par les papillons, ces derniers n’ayant pas la possibilité de piquer ou mordre et étant peu agressifs. 

Santé environnementale

L’entomologiste et directeur du Centre Beaty pour la découverte des espèces du Musée, le Dr. Bob Anderson, ajoute que les papillons sont un indice de l’état de santé d’un écosystème : « Différents types de plantes doivent être présentes pour nourrir les chenilles, qui sont à leur tour un maillon important de la chaîne alimentaire pour les oiseaux, les lézards, certains mammifères et d’autres insectes. » 

Il est d’ailleurs possible de voir le miracle de la naissance se produire sous nos yeux dans la pouponnière située à l’extérieur du solarium, visible à travers une fenêtre!

En raison de sa popularité, l’exposition Papillons en vol se poursuit jusqu’au 14 octobre et permet d’apprendre plusieurs faits inusités relativement à la vie secrète des papillons. 

  • Saviez-vous que …
  • Les papillons goûtent avec leurs pattes;
  • Un groupe de papillons est appelé une nuée;
  • Dans la famille des lépidoptères, les espèces de papillons de nuit sont 10 fois plus nombreuses que les papillons de jour;
  • On trouve les quelque 180 000 espèces de lépidoptères partout sur la planète, sauf en Antarctique;
  • Les papillons sont nécessaires à la pollinisation, allant d’une fleur à l’autre pour récolter le nectar ou pondre des œufs;
  • Le Costa Rica, qui n’occupe que 0.03 pour cent de la surface de la Terre, compte à lui seul 10 pour cent des espèces mondiales de papillons;
  • Le papillon monarque de nos régions endure la plus longue migration de tous les insectes de la Terre. Il faut quatre générations de monarques pour atteindre la destination, en Amérique du Sud;
  • Un œuf de papillon met plus ou moins quatre jours pour éclore. La chenille vit environ deux semaines avant de faire une chrysalide. Un papillon adulte en émergera après une dizaine de jours et vivra de deux à six semaines.

Fait à noter, l’exposition présente maintenant des nouvelles espèces de papillons. Ceux qui ont déjà eu la chance de visiter le Musée de la nature pourront donc découvrir de nouvelles espèces, comme le Atlas moth.

Le climat à l’intérieur du solarium est tropical (26 degrés), il est donc conseillé de porter des vêtements légers. Le coût d’entrée pour l’exposition spéciale Papillons en vol est de 5$ en sus du prix d’entrée en admission générale au Musée. (L’entrée au Musée est gratuite le jeudi entre 17h et 20h, mais le prix d’entrée de 5$ à l’exposition spéciale demeure). 

L’entrée à l’exposition spéciale est horodatée. Vous êtes fortement encouragés à acheter vos billets à l’avance pour éviter les déceptions. Assurez-vous d’arriver au Musée 15 minutes avant l’heure sur le billet. 

Visitez nature.ca pour plus d’informations au sujet des horaires, de l’admission et des activités.