Camps de vacances et de jour - 2020

Maman, me laisse pas!

L’anxiété de séparation est une anxiété excessive dans les situations de séparation, quand par exemple un enfant doit quitter la maison ou se séparer de personnes auxquelles il est attaché. Il craint alors qu’un malheur lui arrive ou arrive à ses proches.

Comment me reconnaître

L’anxiété de séparation peut se manifester par l’un ou une combinaison des comportements suivants: 

  • Je redoute d’être séparé de mes parents (ou d’une figure d’attachement);
  • J’invente des scénarios catastrophiques d’événements malheureux;
  • Je crains que mes parents partent et ne reviennent jamais;
  • J’ai l’impression que seuls mes parents sont compétents pour me venir en aide en cas de besoin;
  • J’évite les situations de séparation;
  • J’appréhende de rester seul dans une pièce ou je refuse de rester seul à la maison;
  • J’ai de la difficulté à dormir seul;
  • Je refuse d’aller dormir à l’extérieur de la maison, que ce soit chez des amis ou dans un camp de vacances;
  • Je peux faire des crises de colère ou de pleurs à l’idée de me retrouver séparé de mes parents;
  • J’ai peur de me perdre, de me faire enlever et de ne jamais revoir mes parents.

Gérer la crise

Le ministère de la Santé du Québec rappelle que comme parent, vous pouvez contribuer à prévenir ou à réduire l’anxiété chez votre enfant. Il propose ces moyens d’aider votre enfant à gérer son anxiété :

  • Aidez-le à mettre des mots sur ses émotions;
  • Posez-lui des questions et écoutez-le. Votre enfant a surtout besoin d’exprimer ses craintes. Ne tentez pas de trouver des solutions à ses peurs à tout prix;
  • Aidez votre enfant à se préparer aux nouvelles situations en utilisant des jeux ou des histoires pour le rassurer;
  • Aidez votre enfant à développer son estime de soi;
  • Félicitez-le quand il réussit à surmonter sa peur. Rappelez-lui régulièrement toutes les peurs qu’il a réussi à surmonter. Cela l’encouragera à continuer à maîtriser ses craintes;
  • Ne laissez pas votre enfant éviter toutes les situations qui lui causent de l’anxiété. Encouragez-le plutôt à vivre ces situations en lui offrant du soutien.

Avancez lentement mais sûrement avec votre enfant. Respectez son rythme. Traitez les situations problématiques une à une, de façon progressive. Apprenez-en davantage sur le site de L’Association des camps du Québec au campsquebec.com.

Pour consulter l'édition complète du cahier CAMPS DE VACANCES ET DE JOUR, cliquez ici.