Journée mondiale des enseignants 2019 et du mois de la sensibilisation aux troubles de l'apprentissage

Les jeunes enseignant(e)s : l’avenir de la profession

Alors que les enseignants étaient autrefois des professionnels en qui l’on avait confiance et qui étaient hautement respectés, ils servent trop facilement aujourd’hui de boucs émissaires pour les échecs du système éducatif. De manière plus générale, les familles ne soutiennent plus automatiquement l’autorité des enseignants sur leurs élèves en classe. Les enseignants et le personnel éducatif peuvent subir des intimidations de la part de leurs élèves et des membres de leurs familles.

Avec des pourcentages élevés d’enseignants qui devraient partir à la retraite dans les dix prochaines années, l’un des principaux problèmes est que les jeunes candidats à la profession ne sont pas assez nombreux pour les remplacer. Pour de grand  nombre de jeunes candidats potentiels âgés de moins de 30 ans, le monde du travail est maintenant très différent. Auparavant, les jeunes diplômés n’avaient pas vraiment de doutes sur l’enseignement comme premier choix de carrière. Aujourd’hui, ils sont moins convaincus, car ils voient leurs amis et collègues attirés par des emplois mieux payés dans des secteurs plus lucratifs chez eux et à l’étranger.

Matière à réflexion

Quels types d’incitations pourraient aider à attirer les jeunes talents les plus qualifiés et motivés dans l’enseignement? Quels types de relations contractuelles, de rémunération et de récompenses les candidats qualifiés recherchent-ils, et comment les politiques existantes répondent-elles à leurs ambitions et attentes en termes de développement de carrière? Comment pouvons-nous attirer les hommes dans les disciplines dominées par les femmes, telles que l’éducation préscolaire?

La protection des conditions d’emploi et de travail décentes est à la base de tout mécanisme. Il est important d’associer les syndicats d’enseignants et les gouvernements au dialogue social, afin de protéger les conditions de travail et les droits des jeunes enseignants et de faire en sorte que les pouvoirs publics comprennent ce dont ils ont besoin et comment ils peuvent être soutenus. Peut-être plus important encore: il faut offrir aux jeunes enseignants des occasions régulières de participer à la prise de décision, que ce soit au niveau de leur école ou au-delà, pour les aider à acquérir le sentiment que leur contribution est valorisée.

Source : UNESCO

Pour consulter l'édition complète du cahier spéciale de la Journée mondiale des enseignants 2019 et du mois de la sensibilisation aux troubles de l'apprentissage, cliquez ici