Les Industries CAMA

Donner son 110 %

Dans le milieu de la construction, la gestion du personnel, c’est du sport ! Ayant été tous deux entraîneurs de hockey, les copropriétaires des Industries CAMA s’y connaissent en la matière ! Pour diriger une soixantaine d’employés œuvrant aussi bien au bureau que sur le terrain, il faut se donner de la profondeur, bien connaître ses joueurs et choisir ses trios avec soin, match après match.

Repêcher les meilleurs

La qualité d’une construction est ultimement tributaire du travail accompli par chaque corps de métier. Voilà pourquoi les Industries CAMA misent sur des collaborateurs de confiance – et de longue date – dont ils respectent le savoir-faire. « Nos sous-traitants et nos fournisseurs sont choisis avec soin », affirme Alain Gervais, copropriétaire. « Le client a toujours le choix, mais nous recommandons les meilleurs, car nous tenons à offrir un projet de qualité livré dans les délais prescrits », ajoute-t-il.

Déceler les talents

Au chantier comme sur la patinoire, exploiter les forces de ses joueurs constitue le secret de la victoire. Pour Gaëtan Beaudoin, copropriétaire, chaque employé possède des atouts particuliers. « Il y a du bon dans chacun », explique-t-il. « L’important, c’est d’affecter les bons ouvriers aux bons projets pour en tirer le meilleur parti possible. »

Comment maintenir ces talents en poste ? En leur offrant d’excellentes conditions de travail. « Nous mettons tout en œuvre pour que nos employés se sentent heureux et à leur place chez nous », insiste M. Beaudoin. Chacun d’entre eux est d’ailleurs habillé gratuitement aux couleurs de l’entreprise. De quoi renforcer leur sentiment d’appartenance et leur fierté !

Des équipes gagnantes

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas les affinités entre les membres d’une équipe qui garantissent le succès d’un projet, mais la capacité de ces personnes de se motiver les unes les autres et de se remettre en question mutuellement en cas de doute.

« Mettre sur pied des équipes de travail, c’est un peu comme former des trios au hockey », affirme M. Gervais. « La clé, c’est de créer une synergie optimale en combinant des personnalités variées. Parfois, il vaut mieux jumeler des gens qui sont moins complices, mais qui forment une combinaison plus efficace », précisetil. « Et ça, comme on dit au hockey, c’est le but ! »