Des étudiants de l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) rattaché à l’UQO effectuent des recherches en forêt sous la direction du professeur et chercheur Sylvain Delagrange (à gauche). La recherche à l’ISFORT s’inscrit dans une éthique de développement soutenable des ressources forestières afin d’être écologiquement fondée, socialement acceptable et économiquement viable.

L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC CÉLÈBRE SES 50 ANS

Une expertise unique à l’égard des enjeux forestiers

Grâce à un réseau de forêts d’enseignement et de recherche unique, la cinquantaine de chercheurs en foresterie de l’UQAM, l’UQTR, l’UQAC, l’UQAR, l’UQAT, l’INRS et de la TÉLUQ détient une expertise incomparable à l’égard des enjeux forestiers du Québec.

Collectivement, ces professeurs forment le personnel et la relève en recherche dans une perspective d’environnement et de développement durable. Parmi les programmes offerts figurent, entre autres, le doctorat en sciences de l’environnement et la seule maîtrise professionnelle multidisciplinaire destinée à qualifier les spécialistes en gestion durable des écosystèmes forestiers. Ces derniers intègrent à la fois les dimensions écologiques, économiques et sociologiques des problématiques reliées à la forêt. En collaboration avec les bureaux régionaux gouvernementaux responsables des forêts, des industriels et des collectivités locales, les chercheurs de l’Université du Québec contribuent au développement d’une foresterie durable qui met l’accent sur la protection de l’environnement et sur ses retombées sociales et économiques.

Les recherches de Jasmin Raymond, professeur à l’INRS et titulaire de la Chaire de recherche sur le potentiel géothermique du Nord, portent sur la performance des systèmes géothermiques en milieu nordique dans le but de donner accès à une énergie propre et durable.

SAVIEZ-VOUS QUE..

La Direction des services aux organisations de l’ENAP effectue des analyses et de la veille stratégique pour accompagner les administrations publiques dans le choix d’actions efficaces en développement durable et protection de l’environnement.


L'UQ EN CHIFFRES

L’environnement et le développement durable à l’Université du Québec, c’est…

  • 45% des étudiants universitaires inscrits à un programme lié à ce domaine au Québec 
  • 4000 étudiants engagés dans l’un ou l’autre des trois cycles d’études
  • 300 professeurs, 61 chaires de recherche et 18 programmes de doctorat 
  • 186 laboratoires, groupes, centres et instituts de recherche
  • 56% des professeurs universitaires travaillant à ces questions à l’échelle de la province
  • 50% du financement de la recherche au Québec octroyé par le CRSNG et le CRSH dans le domaine