SALON DU LIVRE DE L'OUTAOUAIS

La 42e édition du Salon du livre de l'Outaouais aura lieu à Gatineau du 25 au 28 février 2021.

La Vitrine
Contenu commandité
Ce n’est pas une année comme celle que nous venons de passer qui empêchera au SLO de mettre du beau plein la vue et surtout de continuer d’assurer son mandat premier : faire découvrir des livres incroyables! Découvrez la thématique 2021 et l’affiche créée par Josée Bisaillon

Pour consulter la version intégrale du magazine Salon du livre de l'Outaouais, cliquez ici.

Thématique: à nous la rue!

Josée Bisaillon est une illustratrice originaire de Saint-Hyacinthe, au Québec. Après des études collégiales en graphisme, elle poursuit ses études à l’UQAM en design graphique, où elle tombe en amour avec l’illustration. Le travail de Josée se distingue autant au Canada qu’à l’étranger. (source Communication jeunesse)

Ensemble, réuni.e.s virtuellement, affirmons haut et fort que les histoires d’amour, les récits d’aventure, la poésie décapante, les contes jeunesse, les polars mystérieux et les essais percutants ont leur place au cœur de nos villes et au cœur de nos vies. Les livres sont plus que jamais nécessaires, ils sont rassembleurs en cette période de distanciation.

Nous, citoyennes et citoyens de Gatineau, comme ceux et celles de l’autre côté de la rive des Outaouais, d’ailleurs au Québec, au sein de la francophonie canadienne, et même d’ailleurs dans le monde, prenons d’assaut l’espace symbolique des nombreuses rencontres qui se font année après année au SLO! Du 25 au 28 février 2021, virtuellement, les livres, leurs auteur.trice.s, bédéistes et illustrateur.trice.s viennent à notre rencontre. Suivez-nous en ligne! Nous resterons présents sur vos écrans pour mettre en valeur la richesse littéraire d’ici et d’ailleurs.

Soyons sécuritaires et audacieux.euses, allons lire dehors, laissons-nous inspirer, parce qu’après tout, l’espace public appartient à la culture, il nous appartient. Et c’est dans ce contexte culturellement engagé que nous avons envie d’investir l’espace public, et de dire À nous la rue!