LA PLUME ÉTUDIANTE DE L'OUTAOUAIS - FÉVRIER 2020

Équitation : sport et passion

Souvent, les gens disent que l’équitation n’est pas un sport, mais pour moi, la définition du sport est un ensemble d’exercices physiques. Épaules, bras, cuisses, abdominaux, fessiers, dos!

Il faut dire que l’équitation est un sport très complet du côté musculation. Sans compter toutes les tâches physiques que nécessitent l’entretien des chevaux. Parce que l’équitation, ce n’est pas seulement de se promener à dos de cheval, mais bien plus que ça!

Prenons le saut d’obstacles. Savez-vous combien d’heures par semaine cette pratique demande? Et combien d’heures d’entraînement cela implique-t-il pour le cheval? Il est très important d’entraîner le cheval; il ne le fait pas tout seul! 

Il faut en moyenne plus de 15 heures d’entraînement par semaine, et ce sans compter les douches, les massages, nettoyer les écuries, le matériel… mais surtout nettoyer le cheval! Et rajoutez à cela quelques heures lorsqu’il aime la boue!


« Pour ma part, je crois fermement que l’équitation n’est pas simplement un sport, mais une passion et qu’elle peut faire plus qu’on pourrait le croire dans une vie. »
Lilijane Latour

Dans ce sport, votre partenaire est un cheval et naturellement, peu de gens parlent le langage du cheval, il est donc parfois très difficile de se comprendre. La compréhension est pourtant primordiale dans cette discipline. Il faut avoir une relation très proche et une confiance sans faille envers notre partenaire, c’est notre vie qui peut être en danger!

Quand on parle de cheval, ils existent plusieurs disciplines : le saut d’obstacles, le gym cana, la voltige, le dressage, le cross-country, le tir à l’arc à cheval et j’en passe… Que ce soit un ou l’autre, tous demandent énormément d’investissement de la part de l’équipe entourant l’animal, car on a beau être seul sur notre cheval, il y a toute une grande équipe derrière : l’entraîneur, le palefrenier, le vétérinaire. Ils sont toujours indispensables. De plus, le cavalier, à lui seul, doit avoir un programme d’entraînement très précis et être très discipliné.

En plus, l’équitation n’est pas tout simplement un sport, mais aussi une façon de nous libérer de tous nos problèmes. C’est une très bonne thérapie pour la dépression, l’anxiété, les chocs nerveux et grâce à cet animal qui semble avoir de grands pouvoirs pour nous aider à passer au travers des événements difficiles.

Pour consulter l'édition complète du numéro de février de La Plume Étudiante de l'Outaouais, cliquez ici.