HONNEUR AU MÉRITE 2019

Honnêteté, intégrité

« On peut tromper quelques personnes quelques fois, mais on ne peut pas tromper tout le monde, tout le temps », affirme le proverbe. En affaires, il peut être tentant de faire de fausses représentations ou « d’étirer la vérité » pour obtenir une vente. Ce gain potentiel à court terme est toutefois obscurci par une autre grande vérité du monde des affaires : « un client satisfait le dira à 10 personnes. Un client insatisfait le dira à 100. »

À moins de rares exceptions, l’intégrité et l’honnêteté sont des valeurs qui reflètent d’abord et avant tout la philosophie de l’entreprise; ces notions partent donc de la direction, qui s’assurent de les transmettre à ses employés et en encourager l’application rigoureuse.

Le secret du succès

On remarque aussi qu’en affaires, le terme « vendeur » a fait place à « conseiller », qui est plus près de la réalité : le premier sous-entend qu’il est là pour conclure une vente, tandis que le second semble davantage près des intérêts du consommateur en le guidant dans ses achats. Ce changement de paradigme entraine aussi une approche différente du client, sans pression.

C’est donc dire qu’au lieu de pousser un consommateur vers un produit sur lequel la commission est plus forte, le bon conseiller va plutôt diriger celui-ci vers le véhicule qui lui convient le mieux. Ce client satisfait, en retour, en référera automatiquement d’autres.

Du représentant aux ventes au directeur commercial, en passant par l’équipe au service et aux pièces, tous jouent un rôle important dans l’affirmation de la réputation d’un concessionnaire automobile. Les personnes dont le nom figure dans ces pages se sont particulièrement distinguées par leur engagement total envers un service à la clientèle irréprochable, maintenant fidèlement leur engagement au cours des 12 derniers mois.

Une profession pas près de disparaître

Vous en avez peut-être entendu parler : certains pays d’Asie commencent à offrir aux consommateurs d’acheter leur voiture neuve directement d’une distributrice. En Amérique du Nord, les futurs acheteurs de véhicules neufs font une partie de plus en plus grande de leur transaction en ligne. La profession de conseiller en vente automobile est-elle condamnée à disparaître? C’est peu probable.

Aussi complète puisse être l’information disponible en ligne sur le modèle qui vous intéresse, elle ne peut remplacer l’étape cruciale de l’essai routier et ne peut certainement pas rivaliser avec les renseignements dont dispose le conseiller. En effet, il est fréquent qu’un consommateur, d’abord attiré par un modèle particulier, découvre lors de l’essai routier que le véhicule ne correspond pas à ses besoins ou ses attentes (insonorisation, roulement, visibilité arrière, etc.)

Mieux renseigner

L’information disponible est, au mieux, une photo dans le temps : les offres du manufacturier ont peut-être été modifiées depuis. De plus, le conseiller est le mieux placé pour, par exemple, faire valoir les avantages et inconvénients de se procurer un véhicule de fin d’année ou le nouveau modèle, attirer l’attention sur les combinaisons d’options possibles, présenter les possibilités d’achat ou de location et faire une première évaluation de votre budget.

De plus, une négociation en personne peut vous permettre d’épargner des centaines, voire des milliers de dollars et profiter de changements d’huile ou de pneus de saison gratuits, entre autres, ce qu’une transaction en ligne ne permet pas de faire.

Enfin, la visite d’un concessionnaire automobile vous permet d’avoir un premier contact déterminant pour la suite des choses. L’endroit est-il accueillant? Les employés ont-ils l’air de zombies, ou sont-ils chaleureux et compétents? Entendez-vous des commentaires désobligeants? N’oubliez pas qu’une fois la transaction faite, le concessionnaire demeure le meilleur endroit pour l’entretien de votre véhicule pour les prochaines années; autant vous assurer qu’il s’agit d’une entreprise respectable.

Au magasinage en ligne, préférez toujours le contact humain!