Genacol Optimum

La douleur ne devrait pas vous empêcher de bouger!

Sportif devant l’éternel, sans être un grand athlète, vous ne manquez jamais une occasion de bouger. Vélo, course à pied, ski de fond sont pour vous des façons de garder tant la forme que le moral. Mais voilà que, ces dernières années, les petits bobos attribuables à votre style de vie actif comme les bursites sont plus fréquents et le poids de votre âge commence à se faire sentir, en particulier au lever. Douleurs et raideurs articulaires sont devenues votre lot quotidien, même après un jour de repos. Votre entourage vous exhorte de ralentir la cadence, voire de cesser la pratique de ces sports qui, selon eux, sont la source des maux qui vous affligent. Vous êtes peut-être trop vieux pour vous donnez autant, disent certains de vos parents et amis.

L’arthrose en cause

Vos douleurs articulaires ne sont pas causées par le sport, mais par l’arthrose, également connue sous le nom d’ostéoarthrite, une maladie des articulations résultant d’une usure chronique des cartilages. Elle affecte également l’ensemble des articulations, soit les ligaments, les os, les muscles et le liquide synovial. Si certains sports violents ou d’endurance peuvent provoquer une usure anormale menant à l’arthrose, l’activité physique comme telle n’est pas néfaste, bien au contraire.

Le mouvement est en effet bénéfique pour le cartilage. Il permet de maintenir la souplesse des articulations, de renforcer la musculature qui les soutient et de soulager la douleur en libérant des endorphines. De grandes études étalées sur plusieurs années ont montré notamment que faire de la course à pieds, à raison de moins de 30 kilomètres par semaine, était bénéfique pour le cartilage.

Contrairement aux muscles et aux tissus, le cartilage n’est pas irrigué par des vaisseaux sanguins. Il se nourrit des nutriments présents dans le liquide synovial, un lubrifiant naturel qui a aussi comme rôle de prévenir l’usure du cartilage. Or, chaque fois que les articulations sont sollicitées, le liquide synovial pénètre dans le cartilage. Le mouvement contribue donc à lubrifier et à nourrir le cartilage.

Avec l’âge, cependant, notre corps produit de moins en moins de collagène, une protéine qui compose une grande part de notre cartilage et de nos ligaments. Le vieillissement a également pour effet de réduire la teneur du liquide synovial en glucosamine et en chondroïtine, deux composés qui contribuent à ralentir la dégradation du cartilage.

Les douleurs et symptômes souvent associés à l’arthrose

Les symptômes associés à la maladie varient d’une personne à l’autre. Voici une liste non exhaustive des plus fréquents :

  • Vous expérimentez une douleur dans une articulation lorsque vous êtes en mouvement. Par exemple, des douleurs au genou en descendant l’escalier.
  • Vous éprouvez de l’inconfort dans l’articulation lors des changements de température.
  • Une légère pression sur une articulation vous procure de l’inconfort.
  • Vous ressentez une raideur dans l’articulation après une période d’immobilité ou au réveil. Il est normal d’être moins flexible le matin, cependant, cette raideur ne devrait pas durer plus de 30 minutes.
  • Vous observez de petites excroissances osseuses (ostéophytes) sur l’articulation.
  • Des craquements se font entendre à l’effort. Cela survient principalement en cas d’arthrose du genou.
  • Vous remarquez de la rougeur ou un gonflement de l’articulation. Ce symptôme est toutefois plus rare.

Soulager la douleur avant de reprendre l’activité

Quand nos articulations nous font mal, le premier réflexe est de ralentir nos activités et de prendre un peu de repos. Malheureusement, si vous ne faites rien, la douleur risque de refaire surface dès que vous recommencerez à bouger.

La solution est de traiter la source du problème. Or, des études ont démontré que la prise de suppléments pouvait non seulement ralentir la détérioration du cartilage, mais aussi contribuer à le régénérer. Le sulfate de glucosamine permettrait de freiner la progression de l’arthrose, alors que le MSM (ou méthylsulfonylméthane) aurait un effet protecteur sur les tendons et les ligaments. Quant au collagène, il contribuerait à la régénérescence du cartilage, tandis que la chondroïtine permettrait d’inhiber partiellement l’hyaluronidase, enzyme responsable de sa destruction. Ces suppléments ayant une action complémentaire, leur combinaison aurait pour effet d’optimiser les résultats.

Genacol Optimum est un produit naturel de haute qualité qui tire profit de l’action combinée de ces quatre ingrédients actifs afin de réduire et de soulager les douleurs articulaires associée à l’arthrose. Cette solution liquide 4 en 1 contient entre autres du collagène AminoLock®, une technologie en instance de brevet unique à Genacol qui est appuyé par trois études cliniques concluantes. Cliquez ici pour obtenir 3$ de rabais sur ce produit aux vertus incroyables.