Finances personnelles [REER]

Le REER a déjà soufflé ses 60 bougies

Le REER est entré dans sa soixantaine et il se porte très bien. Institué en 1957, le gouvernement fédéral voulait alors permettre aux Canadiens de se constituer un régime complémentaire de retraite à l’abri de l’impôt tout au long de leur vie active. Depuis son apparition, il a su rallier des millions d’épargnants. Tous les contribuables ont dès lors pu profiter des mêmes avantages fiscaux dont bénéficiaient déjà les participants aux régimes enregistrés de pension (REP) offerts par leur employeur.

QUELQUES DATES CLÉS 

1957

Le gouvernement libéral de Louis St-Laurent crée le REER, appelé à l’époque «rente de retraite enregistrée». La limite des contributions est établie à 10% du revenu de l’année, pour un maximum de 2500 $.

Louis St-Laurent

1978

Lancement du Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) afin d’éviter aux particuliers de devoir liquider leur REER d’un seul coup ou d’en utiliser le produit pour constituer une rente.

1990 

Augmentation de la limite des cotisations à 18% des revenus de l’année précédente; le maximum atteint ainsi 11 500$. La règle sur les droits de cotisation inutilisés permet désormais aux particuliers de reporter ceux-ci dans un délai de sept ans.

1992 

Création du régime d’accession à la propriété (RAP) afin d’aider les contribuables à accéder à la propriété en utilisant les fonds de leur REER.

1999 

Instauration du régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP).

2007 

L’âge auquel les épargnants doivent convertir leur REER en rente passe de 69 à 71 ans.


Sources: Statistique Canada

EN CHIFFRES:

10% 

Pourcentage minimum de son salaire qui devrait être consacré à l’épargne selon la majorité des spécialistes. 

18% ou 26 230$ 

Limite déductible d’un REER du revenu annuel brut pour 2018 (selon le moindre des deux montants).

2740$ 

Cotisation médiane à un REER au Québec en 2016, comparativement à 2500$ en 2006.

46 ans 

Âge moyen du cotisant québécois en 2006, alors qu’il était de 44 ans en 2006.


Sources: Statistique Canada 

À SAVOIR

  • Pour savoir combien espérer obtenir en remboursement pour ses cotisations REER, un outil de calcul en ligne est généralement offert par les institutions financières.
  • Les contribuables à faible revenu ont avantage à consulter un planificateur financier afin d’obtenir ses conseils en matière d’investissement. Comme les revenus à la retraite risquent de ressembler à ceux qui sont touchés pendant la vie active, le taux d’imposition pourrait demeurer inchangé et l’économie d’impôt est susceptible d’être moins marquée.