En formation pour l’emploi!

Cap sur la santé, la construction et les technologies de l’information

La Vitrine
Contenu commandité
Depuis un an, certains secteurs d’activité connaissent un ralentissement en raison de la pandémie, alors que d’autres sont à la recherche de main-d’œuvre qualifiée pour assurer leur productivité. Dans ce contexte, le gouvernement du Québec a créé le PARAF pour permettre aux personnes sans emploi de rehausser leurs compétences ou de se requalifier afin qu’elles puissent pourvoir les postes disponibles.

Comme des emplois sont vacants, particulièrement dans les secteurs de la construction, des technologies de l’information (TI) ainsi que de la santé et des services sociaux, les participants au programme sont d’abord orientés vers ces secteurs prioritaires.

Partout au Québec, les initiatives se multiplient pour former non seulement des préposés aux bénéficiaires, mais également des infirmières auxiliaires et des préposés en résidence privée pour aînés, à l’entretien ménager, en hygiène et salubrité ou en stérilisation des appareils médicaux. Si vous êtes intéressés par ces formations, vous pourriez peut-être en suivre une avec le soutien du PARAF.

Vous avez plutôt un intérêt pour le domaine de la construction? Vous pourriez aussi envisager cette option puisqu’il n’y a jamais eu autant de mises en chantier au Québec. D’ailleurs, le gouvernement considère ce domaine comme l’un des moteurs de la relance économique. C’est pourquoi il a lancé un plan d’action pour aider le secteur de la construction à surmonter les défis qu’il rencontre, notamment en matière de main-d’œuvre, et qu’il investit dans la réalisation de nombreux projets d’infrastructures.

Les TI vous interpellent davantage et vous aimeriez travailler dans l’univers du numérique? Pourquoi ne pas tenter l’expérience en suivant une formation grâce au PARAF? Dans l’optique où le gouvernement veut créer des emplois payants et attirer de nombreux travailleurs dans le monde des TI d’ici cinq ans, il peut s’agir d’une avenue intéressante.

Les jeunes et les travailleurs expérimentés 

À l’heure actuelle, plusieurs jeunes se prévalent du PARAF, mais les travailleurs expérimentés sont aussi invités à s’y inscrire puisque toutes les personnes aptes au travail sont appelées à occuper un poste dans les secteurs clés de l’économie. Des subventions salariales leur sont aussi accessibles, sans compter la majoration des crédits d’impôt destinés aux personnes de 60 ans et plus qui veulent rester actifs sur le marché du travail.

PROFESSIONS PRÉSENTANT DE BONNES PERSPECTIVES D’EMPLOI:

  • Infirmier/infirmière auxiliaire
  • Éducatrice à la petite-enfance
  • Programmeur/programmeuse d’effets spéciaux
  • Technicien/technicienne de réseau informatique
  • Technicien/technicienne en génie civil
  • Cimentier-applicateur/cimentières-applicatrices
  • Mécanicien-monteur/mécanicienne-monteuse
  • Couvreur/couvreuse
  • Peintre en bâtiment
  • Briqueteur-maçon/briqueteuse-maçonne