Desjardins, et pour longtemps!

Assemblées générales des caisses: derrière le rideau, une organisation monstre

La Vitrine
Contenu commandité
Les caisses Desjardins tiendront en mars et en avril leurs assemblées générales annuelles. C’est toute une organisation qui s’est mise en branle pour que les membres de la coopérative puissent y participer en mode virtuel. Tout indique qu’ils seront nombreux au rendez-vous!

«Les assemblées générales virtuelles des caisses Desjardins seront un beau moment de notre vie coopérative, puisque les membres pourront participer cette année à des assemblées complètes, incluant les élections des administrateurs», affirme Josée Lacroix, directrice des services aux caisses.

La pandémie avait rendu impossible la tenue d’assemblées générales au moment habituel en 2020. Les membres des caisses ont néanmoins pu voter l’été dernier pour le versement des ristournes lors d’assemblées extraordinaires virtuelles. Pour l’ensemble de Desjardins, le vote aura permis la distribution de 317 millions$ en ristourne aux membres et de 47 millions$ pour les projets dans les communautés.

«Même si ces assemblées se sont tenues pendant la période des vacances, continue Mme Lacroix, nous avons augmenté considérablement la participation des membres. Le nombre de personnes ayant exercé leur droit de vote a été beaucoup plus important que lors des assemblées physiques. C’est trois fois plus que dans les années antérieures! Cela nous démontre l’intérêt des membres pour le mode de votation virtuel. Nous avons aussi été agréablement surpris par le nombre de personnes qui ont regardé l’assemblée en rediffusion.»

Josée Lacroix, directrice des services aux caisses

Une organisation monstre

Derrière le rideau, toute une organisation, dans différents services, s’est à nouveau mise en branle pour que les quelque 210 assemblées annuelles se déroulent sans encombre cette année. Les équipes des communications, des services juridiques et de la gouvernance ont travaillé de concert. Et, rapidement, se sont greffées d’extraordinaires équipes TI.

«Nous avons senti une grande mobilisation des équipes de la Fédération des caisses pour mettre en place une solution de votation virtuelle, simple et sécuritaire», explique Mme Lacroix, en soulignant que cette pandémie a obligé toute l’organisation à se réinventer et à innover.

«C’est une belle avancée pour plusieurs caisses dont les membres sont éloignés de l’établissement. Cette innovation facilite la vie des gens qui permet à plus de membres de jouer un rôle actif dans la vie démocratique de leur caisse», ajoute-t-elle.

Elle estime aussi que la tablette a démocratisé et simplifié l’utilisation des technologies, notamment pour ceux et celles qui trouvaient plus difficile l’utilisation d’un ordinateur. Pour Mme Lacroix, la virtualisation des assemblées va donner plus de liberté aux membres tout en stimulant la participation. Elle invite d’ailleurs les membres à participer à l’assemblée de leur caisse qui aura lieu en mars ou avril, pour vivre l’expérience.

Depuis la première caisse populaire fondée par Alphonse Desjardins, il y a 120 ans, la coopérative financière s’est étendue partout au Québec, au Canada, et à l’étranger. Desjardins se distingue aujourd’hui par son envergure, sa solidité financière et son engagement auprès des communautés.