Des jeunes nous parlent

La vie hyperactive de l’école!

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Des projets, des initiatives et des activités, il y en a à la tonne à l’école secondaire Sieur-de-Coulonge. Activités culturelles, équipes sportives, voyages, sorties et comités, il y en a pour tous les goûts. L’énergique directrice encourage tout ce beau monde à s’impliquer et à trouver sa voie parmi les nombreuses possibilités.

L'école a remporté deux des quatre prix en Outaouais pour le concours Force avenir. C’est grâce à l’initiative de Tyler LaSalle que le groupe Entraide a vu le jour. Ce groupe, composé d’une douzaine d’élèves, se rencontre une fois par semaine et organise des activités pour améliorer la vie sociale de l’école et pour diriger les élèves qui en ont besoin vers les bonnes ressources. 

La majorité des membres d’Entraide ont déjà été victime d’intimidation, alors ils comprennent à quel point il peut être difficile d’être aux prises avec ce problème et d’en parler aux adultes. Ils sont donc toujours disponibles pour aider ceux qui en ressentent le besoin. 

Le parlement scolaire s’est aussi illustré pour Force avenir. Avec des députés élus dans chacune des classes, des ministres et un premier ministre, les élèves peuvent vivre et comprendre le système politique canadien. Le parlement qui se forme en début d’année est actif pendant toute l’année scolaire. Puis, en mai dernier, Shanny-Claude Denis-Gauthier a remporté la plume d’argent en tant que journaliste dans l’Étudiant Outaouais.


Filles actives, c’est une façon de s’amuser en faisant de l’exercice et être avec ses amies après l’école et avoir du fun. Après cette activité, je me sens bien et plus en forme le lendemain .
Pénélope Pomminville, secondaire 2

Faciliter l’accès au parascolaire

Puisque l’école dessert un très grand territoire et que certains élèves viennent de loin, ça complique les choses pour les activités parascolaires. La direction s’est donc organisée pour qu’il y ait un autobus qui parte de l’école à 17 h les soirs où il y a des activités. Les jeunes peuvent donc faire partie d’une équipe sportive comme le rugby ou le volleyball, s’exercer à un instrument en intégrant l’harmonie ou pratiquer une autre activité comme le tir à l’arc. L’école a aussi embauché une technicienne en loisirs pour son soutien dans l’offre et l’organisation des nombreuses activités. 


Dans le groupe Entraide, notre vision est d’aider les autres élèves à trouver des ressources et à créer un sentiment d’appartenance à l’école. On se sent bien et moins seuls, c’est un esprit d’équipe ».
Tyler La Salle, secondaire 5

Tirer profit de la nature

Une autre particularité bien intéressante de l’école Sieur-de-Coulonge c’est l’Éco-classe, la seule du genre connue au Québec. Comme l’école dispose de 75 acres de terrains, la direction et les enseignants ont décidé d’en faire profiter aux élèves. Construites depuis cinq ans, c’est l’an dernier que l’Éco-classe a réellement pris son envol quand les élèves du secondaire 5 lui ont refait une beauté. 

Dans l’Éco-classe, on retrouve des bancs en bois, un tableau noir, mais surtout la quiétude et l’environnement apaisant de la nature. L’avantage d’une telle classe pour les élèves et les enseignants ? Se déconnecter des technologies pour se reconnecter à la nature, le tout dans un environnement qui favorise l’apprentissage. Les profs de tous les niveaux, peu importe la matière, peuvent utiliser l’Éco-classe. Les étudiants, pour la plupart fervents amateurs de plein air, aiment beaucoup s’y rendre. 


La radio, ça occupe mes midis. J’aime mettre de la musique pour les élèves. Cette année, on va même faire des concours en collaboration avec la cafétéria de l’école.
Anaïs Gionet-Laflèche, secondaire 4

De tout, pour tous les goûts

Comme chaque élève à sa personnalité, des champs d’intérêt divers, mais surtout un cheminement qui lui est propre, l’école s’assure qu’il y ait une activité ou un projet qui puisse coller à tout le monde. Côté culturel, on retrouve par exemple la radio étudiante, la participation au journal l’Étudiant Outaouais, l’art dramatique, la musique et les voyages.