Un endodentiste utilise un microscope et des instruments de pointe lors d’une intervention.

Votre santé

Dentistes spécialistes: Des experts dédiés à 100 % à leurs spécialités

Le dentiste est le professionnel qui voit à la prévention, au dépistage, au diagnostic et au traitement des déficiences et des anomalies de la dentition, de la bouche, des maxillaires ou des tissus avoisinants du patient. Quand le cas devient plus complexe, le dentiste peut alors recommander le patient à un dentiste spécialiste qui se consacre à une pratique en particulier. Les dentistes spécialistes travaillent conjointement avec leurs confrères et consœurs dentistes dans un respect mutuel. Il existe une grande variété de spécialistes au Québec. En voici cinq d’entre eux.

L’endodontiste: pour le traitement de canal

Lorsqu’un traitement de canal est nécessaire, le patient peut être recommandé à un endodontiste afin de soulager la douleur et sauver sa dent. «La dent naturelle reste le meilleur implant», souligne le docteur Dominic Côté, endodontiste, qui travaille régulièrement avec un microscope dentaire. Rappelons que ce traitement n’est ni douloureux, ni dangereux et ne requiert qu’une anesthésie locale. 

L’orthodontiste: pour les broches et les appareils dentaires

On recommande que les enfants rencontrent un orthodontiste dès l’âge de 7 ans. «Si l’on doit intervenir, c’est mieux de le faire entre l’âge de 8 et 14 ans, alors que l’enfant est en pleine croissance. Si l’on attend après, les mouvements orthodon­tiques prendront plus de temps », recommande la docteure Madelaine Shildkraut, orthodontiste. 

Le chirurgien buccal et maxillo-facial: pour les dents de sagesse et implants

«En plus d’extraire les dents de sagesse et poser des implants, le chirurgien buccal et maxillo-facial répare les lacérations au visage survenues à la suite d’un coup ou d’un accident et les fractures des os de la mâchoire, de la joue, de l’orbite, des sinus, etc.», précise le docteur Robert Paquin, chirurgien buccal et maxillo-facial, qui travaille souvent avec d’autres spécialistes en centres hospitaliers. 

Le chirurgien buccal et maxillo-facial est l’orthopédiste de la bouche et peut être appelé à intervenir sur un patient qui a reçu un coup, par exemple.

Le parodontiste: pour les maladies des gencives et des os

Pour soigner la gingivite, la parodontite ou pour retrouver la fonctionnalité optimale de la mâchoire, advenant la perte d’une ou de plusieurs dents, le parodontiste procède à la pose d’un implant dentaire, soit une racine artificielle de la dent. «La paro­dontie est une maladie qui passe inaperçue. Elle est rarement douloureuse. Elle est réversible s’il n’y a pas de perte osseuse», souligne le docteur André Shenouda, parodontiste.

Le prosthodontiste: pour les couronnes, les ponts et les prothèses

«On doit étudier la longueur des dents, leur couleur et leur forme sont étudiées afin d’être fidèles à l’identité de la personne, telle qu’elle se reconnaît. C’est tout un travail de laboratoire et d’artiste, à la fois», souligne le docteur Laurent Franco, prosthodontiste. Ce spécialiste restaure ou remplace des dents au moyen de facettes dentaires collées sur les dents naturelles, de couronnes ou de ponts sur dents naturelles ou implants, de prothèses partielles ou complètes fixes ou amovibles (dentiers).

Ainsi, un patient peut décider de demander un avis directement à un spécialiste qui a poursuivi ses études pendant quatre à six années supplé­mentaires pour développer cette expertise ou s’y faire référer par un dentiste généraliste. 

dentistesspecialiiste.com