Davie est prêt

Tourné vers l'avenir de la construction navale canadienne

Vous constaterez clairement que cette entreprise a pris un important virage pour devenir un leader dans son domaine au Canada. Avec sa nouvelle administration et l’expertise qu’elle a développée au cours des deux dernières années, cette entreprise vient de démontrer qu’elle est en mesure de relever les défis les plus importants de son industrie.

Nous vous présentons cette publication spéciale au sujet de l’entreprise Chantier Davie Canada.

À travers les témoignages que nous avons obtenus, et dans nos recherches menées sur l’importance de ce chantier maritime dans son milieu, nous constatons que Davie est un pilier dans son domaine. Malheureusement dépendante de l’octroi de contrats de rénovation et/ou de construction navale provenant des gouvernements, l’entreprise Davie est limitée dans son expansion.

Vous pourrez lire, dans ce cahier spécial, ce que Davie procure dans son milieu et dans son domaine. D’entrée de jeu, le maire de Lévis, M. Gilles Lehouiller donne un aperçu de son apport dans la région de Lévis mais ailleurs au Québec, de même qu’au Canada.

Alex Vicefield, président du chantier Davie, qui pourrait en tenir rigueur au gouvernement fédéral, opte plutôt pour une attitude positive en traçant le bilan des réalisations de l’équipe qu’il dirige. Car, pour lui, Davie est une affaire d’équipe et la livraison du dernier navire Asterix, alors que Davie a assuré tous les risques de dépassements de coûts, représente une vitrine d’innovation qui mérite d’être considérée.

Nous vous parlons également de plusieurs partenaires du chantier Davie dans cette publication. C’est le cas des représentants de ses travailleurs, la Confédération des Syndicats Nationaux, qui travaillent de concert avec la direction de l’entreprise pour assurer la pérennité du chantier maritime. Il est effectivement rare qu’un syndicat travaille main dans la main avec un employeur dans un dossier commun, et ce fut le cas pour la dernière intervention faite à Ottawa auprès de plusieurs ministères fédéraux, nous dit M. Jacques Létourneau, le président de la CSN.

Et lorsqu’on parle de partenaires, on doit inévitablement considérer les entreprises sous-traitantes et fournisseurs de biens et services pour le chantier maritime. Le président du Groupe Beaudoin, M. Carl Beaudoin, révèle que Davie a permis à son entreprise de maintenir en emploi plus de 40 personnes au cours des deux dernières années. Son confrère du groupe Medial, M. Marcel Curodeau, pour sa part, est en mesure de constater le professionnalisme du chantier maritime en matière de santé et de sécurité au travail.

Et si Davie fournit des emplois indirects à autant de personnes, c’est ce qui permet à Échafaudages Plus de réinvestir dans son avenir pour approfondir dans son expertise, nous dit M. Jonathan Burns.

Enfin, ce cahier spécial vous exposera les principaux enjeux de la situation actuelle qui prévaut chez Davie, un chantier maritime qui mérite sa place dans son domaine.

Lisez le cahier dans sa version intégrale dès maintenant