BRIGIL

The Dale: plaisir de vivre, à l’état pur

Contenu commandité
[PUBLIREPORTAGE] En construisant sa plus récente tour au cœur même du quartier artistique Hintonburg, Brigil crée un attrait indéniable autant pour les jeunes professionnels ou retraités actifs qui cherchent à conjuguer les avantages de la ville à la qualité de vie à proximité de la nature. Effectivement, The Dale trône à courte distance de tout, des galeries d’art aux boutiques intimistes, en passant par les bons restos ou les pistes cyclables de la CCN.

Marcher, pédaler…
Jessy Desjardins est vice-président, Développement et Conception chez Brigil. Lui et son frère Kevin sont si emballés par le projet qu’ils y emménagent dans quelques semaines. « Nous adorons le secteur où l’édifice est construit, face au Pré Tunney. L’un des principaux attraits pour moi est la proximité des pistes cyclables le long de la rivière; on peut facilement traverser à Gatineau. » Designer architectural pour Brigil, Kevin ajoute: « L’île Bates est accessible à vélo. On peut y pique-niquer, faire des activités et même surfer dans les rapides! » 

Par ailleurs, la promenade Sir John A. Macdonald située à deux pas, est fermée à la circulation routière le dimanche pour accueillir cyclistes et marcheurs.

Près de tout
Ceux qui cherchent l’animation du centre-ville n’ont qu’à se tourner vers Wellington Ouest et le quartier Westboro, qui comptent de nombreux restos et boutiques. « Longtemps symbole de liberté, l’automobile nous rend maintenant prisonniers des bouchons et des paiements. The Dale élimine le besoin d’avoir un véhicule; la station Tunney du O-Train et le transport en commun omniprésent permettent de se déplacer librement et facilement, en économisant des milliers de dollars chaque année », indique Kevin. « Sans compter l’économie de frais d’entretien d’une maison; par exemple, ici, on a le plaisir de profiter de la piscine sans les soucis liés à l’entretien! »

D’ailleurs, The Dale met l’emphase sur le regroupement d’espaces communs (salle de yoga, d’entrainement, etc.) de façon à encourager un style de vie active et saine.

The Dale propose des tarifs locatifs qui vont de 1 555$ à 2 970$ par mois (excluant les Penthouses) et le promoteur croit que la demande pour ce type d’unité est assez grande pour planifier l’aménagement d’une seconde tour de 28 étages sur le site; les travaux débuteront au printemps 2021.

La signature Brigil
Brigil est une entreprise familiale. C’est peut-être ce qui explique ce souci de donner à l’immeuble un cachet particulier: « Nous voulions que chaque résident s’y sente immédiatement chez lui ou chez elle et qu’il s’en dégage un esprit de communauté parmi les locataires, dans un environnement idéal pour l’activité physique », conclut Jessy Desjardins.