BRIGIL

Écoresponsabilité: une philosophie d’entreprise

Contenu commandité
[PUBLIREPORTAGE] Le jeudi 22 avril dernier, à l’occasion du Jour de la Terre, les premiers arbres du projet de verdissement de l’Île-de-Hull ont été plantés au parc Wellington. Ce projet, initié par le Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO) et porté par la ville de Gatineau, prévoit la plantation de plus de 1 000 arbres, une centaine d’arbustes et plus de quarante plantes grimpantes d’ici 2023. Le projet compte sur le soutien de plusieurs acteurs de l’Île-de-Hull, dont le développeur immobilier Brigil.

Le jeudi 22 avril dernier, à l’occasion du Jour de la Terre, les premiers arbres du projet de verdissement de l’Île-de-Hull ont été plantés au parc Wellington. Ce projet, initié par le Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO) et porté par la ville de Gatineau, prévoit la plantation de plus de 1 000 arbres, une centaine d’arbustes et plus de quarante plantes grimpantes d’ici 2023. Le projet compte sur le soutien de plusieurs acteurs de l’Île-de-Hull, dont le développeur immobilier Brigil. 

Un projet porteur
L’étude de faisabilité pour le verdissement de l’Île de Hull réalisée par le CREDDO a identifié qu’il serait possible de planter 1 705 arbres sur les terrains de propriété municipale. Ces plantations représentent une augmentation de 3% du taux de canopée actuelle. 

Brigil est fier d’être l’un des partenaires du CREDDO et du projet de verdissement de l’Île-de-Hull, qui permettra de lutter contre les îlots de chaleur tout en rassemblant les intervenants-clés issus de divers domaines autour d’un projet communautaire.

Densifier les centres urbains
L’environnement a toujours occupé une place de choix chez Brigil. Si Gilles Desjardins en avait fait une philosophie d’entreprise il y a 35 ans, aujourd’hui, ses deux fils Jessy et Kevin sont à leur tour totalement investis dans la cause. Toujours à l’affut de nouvelles pratiques et tendances dans le domaine, l’entreprise familiale intègre constamment de nouvelles mesures pour mettre l’environnement à l’avant-plan de ses projets.

Brigil croit fermement à l’importance de développer les centres-villes pour bâtir des communautés avec des identités et des économies fortes, tout en réduisant l’empreinte écologique des résidents. « On est prodensification. On construit dans des endroits stratégiques près de tous les services pour contrer l’étalement urbain et réduire la dépendance à l’automobile, qui représente 22% des émissions de gaz à effet de serre (GES) liés au réchauffement climatique », explique Jessy Desjardins, vice-président, Développement et conception chez Brigil. « Vivre en ville pollue jusqu’à trois fois moins, en plus de contribuer positivement au développement du réseau de transport en commun. » 

D’ailleurs, Brigil soutient à 100% les Amis de la boucle, qui proposent la création d’une boucle ferroviaire pour relier les systèmes de transit rapide d’Ottawa et de Gatineau.

Faire preuve de leadership
Brigil souhaite devenir un modèle à suivre dans la perspective de développement durable et encourage tout un chacun à participer à réduire son impact écologique pour préserver les générations futures. Lors du développement de chaque communauté, le développeur prend les mesures adéquates pour contribuer au respect de l’environnement et protéger les espaces verts. 

« Brigil prône l’intégration et la protection de la faune et de la flore, et ce, par des actions concrètes à l’intérieur des communautés que nous bâtissons. À titre de Bâtisseurs citoyens, il est de notre devoir de créer des milieux de vie complets, tout en respectant ce que la nature nous offre », ajoute M. Desjardins.

L’entreprise a par ailleurs maintes fois montré par le passé qu’elle peut délier les cordons de la bourse pour appuyer financièrement des initiatives issues des domaines de la santé, de la culture et de l’éducation, et la cause environnementale ne fait pas exception. Parmi les organismes qui ont pu compter sur son appui financier, notons entre autres la Fondation de la Forêt Boucher, le Fonds vert de la Ville de Gatineau, ainsi que le CREDDO.