Branché - IAPQ

Prix d’excellence de l’administration publique du Québec

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Valoriser l’administration publique et promouvoir les meilleures pratiques sont les fondements de la mission de l’Institut, une mission à laquelle la nouvelle présidente adhère totalement. Madame Barbe est à la barre du conseil d’administration de l’IAPQ depuis le printemps dernier et elle souhaite poursuive cette mission en contribuant, à sa façon, au rayonnement des administrations publiques au Québec.

Comptant plus de 36 ans de carrière au sein des administrations publiques fédérale et provinciale, Christiane Barbe a occupé divers postes dans la haute fonction publique, dont à titre de sous-ministre ou de dirigeante d’organisme. « Tout au long de ma carrière, j’ai rencontré des personnes qui ont mené à bien des projets innovants et souvent fort complexes et ils avaient tous un même objectif : améliorer les services aux citoyens. En tant que présidente de l’Institut, je crois important de m’investir en valorisant les meilleures pratiques, en favorisant le transfert des connaissances et en célébrant l’excellence des administrations publiques », insiste Christiane Barbe.

D’ailleurs, le 2 novembre, se tenait la cérémonie de remise des Prix d’excellence de l’administration publique du Québec, événement où sont mises en valeur les réalisations innovantes issues de divers horizons des administrations publiques. 

Les administrations publiques sont en constante évolution et doivent s’adapter aux nouvelles réalités économiques, sociales, environnementales, technologiques, etc. Madame Barbe croit qu’en valorisant les efforts du personnel, on favorise aussi l’émergence de nouvelles idées pour offrir de meilleurs services aux citoyens. Les Prix d’excellence sont une occasion unique de faire connaître ces projets novateurs qui sauront servir d’exemples de réussite et susciter l’innovation. À son avis, « il y a une réelle nécessité de faire connaître à toute la population ces projets. Soyons fiers de nos administrations publiques au Québec ! »

L’information complète au sujet des prix et des lauréats se trouve dans le site Web de l’Institut d’administration publique de Québec : IAPQ.qc.ca

Christiane Barbe, présidente de l'Institut d'administration publique du Québec

 Le prix hommage à M. Robert Sauvé 

Passion et détermination sont deux mots qui décrivent bien M. Robert Sauvé, président-directeur général de la Société du Plan Nord qui a reçu le prix hommage 2017 de l’Institut d’administration publique de Québec. Son parcours est un exemple des capacités d’innovation et d’intégration propres à la fonction publique québécoise.

« Je me sens très privilégié de faire partie d’une fonction publique qui est un modèle de créativité, qui a une façon différente de faire les choses et qui, grâce à la collaboration de fonctionnaires créatifs et engagés, est capable de développer de grands projets uniques et innovateurs », insiste Robert Sauvé en parlant de son parcours qui l’a amené à côtoyer une clientèle régionale aujourd’hui reconnue comme partenaire à part entière.

Robert Sauvé, président-directeur général de la Société du Plan Nord

Trois grands dossiers

La Paix des braves signée en 2002 a ouvert un avenir économique et social sans précédent aux Cris et aux Québécois dans le Nord-du-Québec. Cet accord passé entre le Gouvernement du Québec, dirigé par Bernard Landry, et le Grand conseil des Cris du grand chef Ted Moses est un exemple de partenariat avec les autochtones. Alors secrétaire général associé chargé du Secrétariat aux affaires autochtones, M. Sauvé a travaillé avec l’équipe qui a permis ce succès.

Dans son rôle de sous-ministre au ministère des Régions, puis de sous-ministre associé aux Affaires régionales et municipales, Robert Sauvé a été fortement lié à la politique de la ruralité qui a contribué au développement de plusieurs municipalités. « Notre vision intégratrice qui s’appuie sur les communautés est présentée par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) comme un modèle de référence du développement rural », ajoute avec satisfaction M. Sauvé.

Enfin, depuis 2009, le récipiendaire du Prix hommage 2017, a travaillé comme sous-ministre au ministère des Ressources naturelles et de la Faune et responsable du Plan Nord, puis comme secrétaire général associé responsable du Secrétariat au Plan Nord avant de devenir, en 2015, président-directeur général de la Société du Plan Nord. Dès la première version du Plan Nord de 2011, une démarche participative incluant les différents acteurs du territoire du Plan Nord a été mise en place avec toujours ce même souci intégrateur.

Une formation décisive

Ce cheminement au sein de la fonction publique québécoise, qui est récompensée aujourd’hui, a été possible grâce à l’intérêt porté par Robert Sauvé au développement régional dès ses années d’études. Après son baccalauréat en architecture, obtenu à l’Université de Montréal, c’est en Angleterre qu’il va poursuivre son cursus.

Il fera une première maîtrise en planification urbaine et régionale à l’Oxford Polytechnic en Angleterre. L’Angleterre était alors une référence en termes de planification urbaine et régionale. De plus, Robert Sauvé s’est rapidement intéressé au système politique britannique, très semblable au système politique québécois, et tout particulièrement à la notion de « civil servant » très présente en Angleterre. 

« À mon retour au Québec, j’avais déjà en tête de travailler dans la fonction publique québécoise en développement régional », conclut Robert Sauvé. C’est en Abitibi-Témiscamingue qu’il occupera ses premiers postes en région. Son parcours était lancé, ses connaissances du développement régional et son travail avec les populations autochtones permettront de mettre son expertise au service des régions, des autochtones, du Nord et de tout le Québec.