ANTIDOTE +

Antidote corrige enfin sur tous les écrans

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Les personnes qui utilisent Antidote vous le confirmeront: une fois qu’on a commencé, c’est difficile de s’en passer. Plusieurs attendaient donc de pouvoir se servir des dictionnaires, des guides linguistiques et surtout du correcteur sur tous leurs appareils. C’est maintenant possible grâce à Antidote Web, une des trois applications incluses dans les nouveaux forfaits Antidote+ que vient de lancer Druide informatique.

Adieu coquilles et fautes gênantes quand on rédige un courriel urgent sur son téléphone. Après tout, ce n’est pas parce que l’on écrit avec ses pouces que l’on se soucie moins de son français. Antidote Web reproduit fidèlement l’interface d’Antidote 10, mais à travers la fenêtre d’un navigateur. «Les multiples fonctions du correcteur, notamment, ont été soigneusement adaptées aussi bien aux écrans des Chromebook qu’à l’espace limité des écrans de téléphone», précise Éric Brunelle, président de Druide et concepteur principal d’Antidote. «Pour la première fois, le correcteur d’Antidote peut être utilisé efficacement à partir de la plupart des téléphones de type Android ou iPhone.»

Avant d’être présenté au grand public comme un élément clé des forfaits Antidote+ lancés le 12 novembre dernier, Antidote Web a remporté un franc succès auprès de nombreuses organisations. Au début de la pandémie, Druide l’a offert gratuitement à sa clientèle multiposte dont les utilisateurs étaient privés d’Antidote en raison de l’isolement sanitaire. Plus de 500 organisations — rejoignant 1,5 million de personnes qui n’avaient plus accès à Antidote 10 au bureau ou à l’école — se sont pré­­values de cette offre. Un avantage non négligeable pour le télétravail.

Le vocabulaire des sujets d’actualité

Druide a également apporté des améliorations à Antidote 10 en vue de son inclusion aux forfaits Antidote+. Avec la dernière mise à jour, quelques centaines de nouveaux mots et locutions résolument de notre temps sont ajoutés aux ouvra­ges d’Antidote, comme distantiel et cours bimodal. Appliquant tout son soin à un sujet délicat, Druide a révisé les définitions et synonymes des mots identitaires. Elle a ajouté toutes les marques nécessaires, noté comme vieillies certaines expressions surannées et a balisé les mentions du concept déconsidéré de race appliqué aux humains. Elle a réaménagé les mots touchant les autochtones d’Amérique en favorisant les termes Autochtone et Premières Nations, et a revu les mots concernant l’orientation sexuelle. Elle a enfin porté une attention particulière à ce que les termes offensants ou péjoratifs soient bien signalés par le correcteur afin d’éviter leur utilisation involontaire. Toutes ces nou­veautés se reflètent déjà dans le correcteur et les dictionnaires d’Antidote Web, ainsi que dans les trois déclinaisons du nouvel Antidote Mobile 4.

Nouvelle édition d’Antidote Mobile

Antidote Mobile fonctionne toujours sans connexion Internet: tous les dictionnaires et guides linguistiques peuvent être consultés localement sur iPad et iPhone. Mais pour la première fois, une version bilingue rassemble tous les contenus français et anglais, comme pour Antidote 10 et Antidote Web. D’un simple toucher, on peut passer d’une langue à l’autre dans n’importe quel dictionnaire, et même d’un article de guide à son équivalent dans l’autre langue.

Forfaits tout inclus

Les nouveaux forfaits Antidote+ Personnel et Antidote+ Familial donnent accès à toute la gamme des applications: Antidote 10, Antidote Web et Antidote Mobile. Elles se synchronisent même entre elles automatiquement.

Les prix de détail suggérés pour les forfaits Antidote+ sont de 59,95$ par année pour une personne, ou de 99,95$ pour une famille; l’ajout de la deuxième langue coûte 30$ par an, ou 50$ pour une famille. Si vous avez déjà Antidote, des tarifs réduits sont offerts pour passer à Antidote+. «Avec ses trois applications, ses mises à niveau incluses et son forfait familial, Antidote+ représente le meilleur rapport qualité-prix que Druide ait jamais offert à sa clientèle», conclut André d’Orsonnens, président du conseil et chef de la direction de Druide.

Quel joli cadeau à l’approche des fêtes!