Vincent Lecorne, président-directeur général du CTEQ

À VOTRE TOUR

Repreneuriat : savoir pour mieux agir

De plus en plus répandu dans le vocabulaire, le mot repreneuriat désigne une réalité qui prend aussi de l’ampleur dans le paysage économique du Québec. Une étude à laquelle a collaboré le CTEQ permet d’ailleurs de constater que les activités liées au repreneuriat de PME sont relativement plus importantes ici que dans le reste du pays.

«L’exercice en cours, mené notamment par l’École de gestion de l’UQTR et réalisé en trois volets, constitue une première chez nous, annonce le président-directeur général du CTEQ, Vincent Lecorne. Il s’agit d’une étude de référence, basée sur des statistiques, qui dressera un portrait de la situation et fournira de l’information sur l’évolution du repreneuriat au fil du temps. Les données pourront inspirer les pouvoirs publics dans leurs prises de décisions.»

On sait déjà, d’après les conclusions tirées de la première phase de la recherche, que la proportion de repreneurs de PME au Québec est supérieure à celle de l’ensemble des autres régions canadiennes en 2017. Il y a aussi davantage de propriétaires majoritaires qui ont l’intention de transférer une PME au cours de la période 2017-2022. Ces intentions de transfert se retrouvent partout, mais de façon encore plus marquée dans certains secteurs.

Particulièrement affectés, les domaines du tourisme, de l’hébergement et de la restauration font l’objet d’une attention spéciale de la part du Centre. Depuis deux ans, l’organisation propose une démarche d’accompagnement personnalisée aux entreprises concernées. Plus récemment, Mme Liza Frulla, directrice générale de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, a éga­le­ment accepté de jouer le rôle d’ambassadrice du CTEQ en cette matière.

Les régions en point de mire

«Ce qui ressort en outre de cette vaste analyse, ajoute M. Lecorne, c’est l’importance du repreneuriat dans les régions, car les conséquences y sont plus grandes et il en va de leur vitalité économique. Il nous faut donc soutenir les dirigeants dans leur transfert et présenter à ceux qui veulent être leur propre patron que leur rêve peut passer par la reprise d’une entreprise existante, qu’il peut s’agir là d’une opportunité à saisir et leur donner des outils.»

Accessible depuis peu, le Fonds de transfert d’entreprise du Québec (FTEQ), anciennement le Fonds Relève, vient précisément répondre à la multiplicité des besoins en repreneuriat. Le FTEQ offre ainsi la possibilité de devenir entrepreneur en profitant de taux préférentiels, d’avantages concurrentiels et de bons conseils. Avec le repositionnement d’Investissement Québec, des ajustements ont été apportés au FTEQ pour appuyer le repreneuriat en région.


« (...) les domaines du tourisme, de l’hébergement et de la restauration font l’objet d’une attention spéciale de la part du Centre. »
Vincent Lecorne

D’autres données attendues

Le portrait du repreneuriat de PME au Québec en 2017 ouvre aussi la porte à plusieurs questions relatives aux retombées économiques du repreneuriat et à l’impact des différents modes de transfert sur la performance à court et à moyen terme des PME. Le deuxième volet de l’étude, déposé ce mois-ci, abordera les conditions fiscales. Par exemple, pour le cédant, la reprise familiale est actuellement pénalisante par rapport au repreneuriat externe.

Au début de 2020, la troisième partie de la recherche mettra quant à elle de l’avant les facteurs clés de succès dans la promotion d’une culture repreneuriale forte. «Chez les entrepreneurs qui nous approchent, quel­que 60 % souhaitent vendre d’ici un an. Il y a un sentiment d’urgence et le CTEQ doit poser des gestes efficaces, répétés et ciblés à la fois pour les cédants et les repreneurs, bref, susciter une mobilisation générale» conclut le pdg. 

À PROPOS DU CTEQ

Créé en 2015, le CTEQ coordonne les démarches des repreneurs et des cédants dans leur projet de transfert d’entreprise. Présente sur tout le territoire québécois, son équipe de conseillers propose des formations et des événements (sommets, conférences, 5@7, etc.), mais aussi un service de mise en relation et de référencement d’occasions de reprise et de profils de repreneurs, l’INDEX. 

DIXIÈME DE 11 • Prochain rendez-vous: le 8 octobre

ctequebec.com