Contenu commandité

FSA – Université Laval

Gestion internationale: dépasser les frontières à partir de Québec

À l’heure où les affaires n’ont plus de frontières, l’internationalisation des entreprises québécoises, grandes comme petites, n’est plus une option, mais bien un impératif. La connaissance de la gestion internationale ne représente donc plus un simple atout mais devient une nécessité pour le pilotage stratégique de l’entreprise.

Encourager les entrepreneurs québécois
Gestionnaires dans des multinationales, res­pon­sables d’import-export dans les PME, consultants en affaires internationales, entrepre­neurs inter­nationaux, fonctionnaires en charge des relations internationales, les diplômés des pro­grammes en gestion internationale de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval (FSA ULaval) œuvrent aujour­d’hui partout pour aider les entreprises québé­coises dans leur conquête de nouveaux marchés internationaux.  

«La gestion internationale invite à réfléchir globa­lement, et ce, même si notre organisation est basée localement : cela implique certes de bonnes compé­tences en gestion, mais aussi des connaissances culturelles, politiques et juridiques pointues. Je connais plusieurs entreprises qui, prospères localement, ont échoué dans leurs activités internationales, faute de capacité à relever ces défis supplémentaires», indique le pro­fesseur Zhan Su, responsable des pro­grammes de formation en gestion internationale à FSA ULaval. «Nous avons développé une multitude de formations en gestion internationale aux trois cycles, afin de mieux soutenir nos entreprises», renchérit M. Su.

MAISON+CONDO+IMMO

Impliquez-vous et économisez !

Alaro Prestige, distributeur sélectionné Laprise en Outaouais et dans l’Est ontarien, œuvre depuis 25 ans dans la rénovation, la construction neuve et le développement de terrains. En collaboration avec Maisons Laprise, Alaro vous offre trois modes d’acquisition flexibles pour votre projet. Saviez-vous que vous pourriez économiser jusqu’à 25% sur les coûts de construction selon le degré d’implication que vous choisirez? On s’adapte à vos besoins et on vous accompagne avec des services techniques des plus complets.

Construction assistée

Impliquez-vous au maximum pour économiser gros grâce à l’autoconstruction assistée! À votre demande, Alaro pourra effectuer certains travaux de base comme l’excavation, la fondation et même monter la structure de votre maison. Vous réaliserez ensuite les travaux désirés à votre rythme. Un suivi de chantier sera effectué par un inspecteur contrôle qualité qui assurera la conformité des travaux selon les normes Laprise.

Tâches partagées 

Lors de la planification de votre projet avec Maisons Laprise, vous pourrez choisir de déléguer certaines tâches à Laprise/Alaro et /ou de réaliser vous-même d’autres travaux que vous pourrez choisir à la carte tels que couvre-planchers, peinture, finition, etc., et ainsi réaliser des économies. 

Clés en main

Optez pour notre savoir-faire et la tranquillité d’esprit. Vous préférez ne pas vous investir physiquement dans les travaux ? Maisons Laprise fabriquera sur mesure votre maison et Alaro réalisera pour vous tous les travaux de construction et pourra même vous accompagner dans les démarches telles l’institution financière, le permis de construction, le notaire, etc. Il ne vous restera qu'à décorer l’intérieur et mettre la touche finale à votre projet selon votre style de vie!

Qu’il s’agisse d’une Construction assistée, de Tâches partagées ou d’un Clés en main, vous pourrez compter sur notre équipe technique Laprise/Alaro 7 jours sur 7 pour répondre à vos questions lors de l’exécution de vos travaux. Vous profiterez de l’expertise de professionnels qui cumulent plus de 50 ans de savoir-faire. 

MAISON+CONDO+IMMO

Achetez maintenant !

L’économie va bien. Conséquence, les taux d’intérêt sortent de leur longue hibernation et semblent prendre leur envol. Votre rêve d’acheter une maison vient-il de s’envoler aussi? Pas nécessairement. Au contraire, malgré un récent redressement, les taux demeurent très avantageux et il faut en profiter.

Depuis un an, les institutions prêteuses doivent vous faire passer un « test de stress », essentiellement une simulation de votre capacité financière à affronter une hausse des taux d’intérêt. Si vous croyez que la légère hausse récente des taux et la nouvelle mesure mettent un frein à votre capacité d’accéder à votre prochaine maison, il n’en est rien. 

En effet, les différentes études du marché démontrent que les acheteurs optent simplement pour un achat plus modeste, mais ne se privent pas d’acquérir une propriété. Sur une maison de 600 000 dollars, la différence est d’environ 60 000$. Or, le marché immobilier permet encore de faire d’excellentes affaires bien en deçà de ce montant, surtout en Outaouais.

Fin de l’inflation?

Les économistes s’entendent pour dire que nous sommes présentement dans un marché qui connaît la seconde plus longue période haussière de son histoire. Malgré l’apparente vigueur des économies américaine et canadienne, il faut prévoir un réajustement des marchés boursiers qui aura un impact sur l’économie et donc, sur les taux qui devront rester bas pour stimuler les achats.

De plus, l’immobilier demeure un excellent investissement et peut constituer une partie du capital dont vous aurez besoin à la retraite. 

Acheter maintenant ou pas?

Si vous ne pouvez fournir au moins 20% du prix de la propriété à l’achat, deux options s’offrent à vous : rester en logement jusqu’à ce que la cible financière soit atteinte. Ainsi, vous éviterez de payer des frais supplémentaires d’assurance-prêt, mais en contrepartie, le coût de la propriété peut avoir augmenté. L’autre option est de passer par une garantie de prêt comme la Société canadienne d’hypothèque et de logement. La prime sera ajoutée à votre prêt, mais vous pourrez devenir propriétaire maintenant, sur approbation de crédit, et évidemment sortir plus tôt de votre prêt dans la vie.

Dans un cas comme dans l’autre, un conseiller financier peut vous aider dans votre décision.

MAISON+CONDO+IMMO

Ruisseau Chelsea, l’appel des grands espaces

Sur les collines de Chelsea niche un projet domiciliaire unique dans la région. Ici, la verdure domine, des abords du ruisseau Chelsea aux sentiers pédestres et pistes cyclables qui traversent le site. Une communauté qui offre une abondance de terrains surdimensionnés et de luxueuses demeures de style scandinave. Bienvenue au projet du Ruisseau Chelsea, de Multivesco.

Construit sur trois ans, ce projet de l’heure attire l’attention avec ses nombreux terrains sans voisins arrière, ses constructions aux larges fenêtres et au design rappelant le style norvégien et tout ça, à moins de 10 minutes du centre-ville!

« Nous voulions développer un concept qui aurait la texture d’un village, mais avec toutes les commodités modernes : services d’aqueduc et d’égout, Internet, gaz naturel, etc. » indique le président de Multivesco, Camille Villeneuve. « Nous avons bénéficié d’une collaboration exemplaire de la municipalité de Chelsea à toutes les étapes du projet. Pour la construction des maisons, nous avons choisi Construction Gerik et LaVérendrye pour la qualité du design et les valeurs qui sont similaires aux nôtres », dit-il.

  • Investissement de 150 millions;
  • 252 unités (semis et unifamiliales)
  • Début : mai 2018 Fin : automne 2021
  • Premières unités déjà vendues

Les partenaires

Le président de Construction Gerik, Éric Pigeon, est tout sourire. « C’est un projet extraordinaire qui nous permettra d’offrir des constructions de très haute qualité à un prix qui demeure abordable », affirme l’homme d’affaires. « Tout ici parle de qualité de vie. C’est autant un milieu pour une jeune famille que pour vivre une belle retraite quand la maison familiale est devenue trop grande. »

Même son de cloche de Bernard Bergeron, de Construction LaVérendrye : « L’arrivée des services publics permet la densification du secteur et la construction de jumelés de type Signature dans un cadre champêtre à deux pas de la ville. Ici, la qualité de vie est vraiment au premier plan et nous sommes fiers d’en être partenaires. »

Premiers acheteurs

Alannah et Guillaume Paradis ont été les premiers à faire l’achat d’une maison unifamiliale. Arrivés de Toronto, ils cherchaient un milieu accueillant où élever leur nouveau-né, Holden, qui donnera d’ailleurs son nom à l’un des modèles de maisons du constructeur Gerik. Holden pourra s’amuser au parc, sur les sentiers et fréquenter l’école primaire à distance de marche de la maison!

Bon coup pour Chelsea

La mairesse de Chelsea, Caryl Green, se réjouit de la concrétisation du projet du développeur Multivesco. « Le type de sol rendait nécessaire la densification du village et l’arrivée des services permettra de construire pour les générations futures », croit-elle. « Le développement se fait dans le respect du patrimoine et de l’environnement. À terme, on verra naître des petits commerces et on ajustera l’offre
de transport collectif. »

Campagne, plein air, grands espaces, ruisseau et verdure, architecture d’inspiration nordique … Ruisseau Chelsea de Multivesco. Il n’y manque que vous! 

www.multivesco.com

ruisseauchelsea.ca

MAISON+CONDO+IMMO

Lauriault Électrique

Au service des gens de l’Outaouais depuis près de 60 ans, Lauriault Électrique continue d’évoluer et de vous offrir son expertise. Fondée en 1959 par M. François Lauriault, son fils Yves a repris le flambeau de l’entreprise familiale en 1985. Qu’ils soient résidentiels, commerciaux ou pour le service de nacelle, Lauriault électrique continue de répondre à tous vos besoins en matière d’électricité.

Contrôleurs intelligents

Avec la popularité grandissante des voitures électriques, les panneaux doivent s’adapter à cette nouvelle réalité. Vous vous en doutez, remplacer un panneau électrique peut s’avérer coûteux et complexe. Lauriault Électrique offre pour les condos une solution de rechange beaucoup plus avantageuse grâce au produit RVE. Il s’installe dans la salle électrique servant aux bornes de recharges pour la rendre intelligente. 

Par exemple, vous revenez du bureau vers 17 h, branchez votre voiture, utilisez le lave-vaisselle et le four micro-ondes. L’appareil fera en sorte que la charge électrique soit bien répartie et contrôlée selon vos activités. C’est l’option idéale pour les gestionnaires de condo qui s’inquiètent d’avoir à installer des bornes de recharge et des coûts qui s’y rattachent. 

Soyez bornés!

Vous avez l’intention de vous procurer une voiture électrique dans un avenir rapproché? Sachez que Lauriault Électrique est le distributeur autorisé de la borne EV Duty en Outaouais. Ses experts en font également l’installation et ce, à prix très compétitif. N’hésitez surtout pas et faites appel à eux pour tous les services et vos questions concernant les bornes de recharges électriques! 

Génératrices stationnaires

Avec les dernières tempêtes de verglas et de vents qui ont récemment touché notre région, plusieurs ont réalisé à quel point nous avons besoin d’électricité dans nos activités de tous les jours. Pensez à vous procurer une génératrice stationnaire avant la prochaine panne d’électricité. Lauriault électrique vend et installe ce type de génératrice qui fonctionne au propane ou au gaz naturel. Cette génératrice commence à fonctionner entre 8 et 12 secondes après la panne et fera en sorte que votre résidence soit en grande partie fonctionnelle. 

Clients commerciaux, concessionnaires, gestionnaires de condo et propriétaires de résidences, pour tous vos besoins en matière de contrôleurs intelligents, bornes de recharge, génératrices ou tout ce qu’y se rattache à l’électricité, Lauriault Électrique se fera un plaisir de vous servir. 

www.lauriaultelectrique.ca

CHARLEVOIX ACCUEILLE LE MONDE

Biodiversité et changements climatiques

Les 8 et 9 juin, l’attention se tournera vers Charlevoix à l’occasion du Sommet réunissant les chefs d’État des sept pays industrialisés formant le G7. Les quelque 30000 citoyens répartis dans les 13 municipalités de Charlevoix se préparent depuis des mois en vue de cet événement mondial. Dans cette série, le Groupe Capitales Médias aborde les grands thèmes de ce sommet tel que vus et vécus par les Charlevoisiens.

Charlevoix est une terre d’exception. Reconnue comme Réserve de biosphère par l’Unesco en 1988, l’endroit cherche à protéger sa biodiversité et ses écosystèmes à tout prix. Son microclimat en fait une terre où il fait bon vivre mais où il faut désormais apprendre à composer avec les humeurs d’une planète qui se métamorphose. Ici, on agit et on interagit!

En janvier, le premier ministre du Canada Justin Trudeau l’affirmait devant la Chambre de commerce de Charlevoix. «Il est non seulement possible mais désor­mais nécessaire de trouver un équilibre entre la croissance de l’économie et la protection de notre environnement». Les chefs d’État en débattront longuement au Sommet du G7. Dans Charle­voix, qu’en est-il? Quelles sont les politiques mises de l’avant pour protéger le paysage et sa biodiversité? Comment les changements climatiques vont-ils influencer l’offre touristique? Quels sont les risques et les opportunités? Nous avons posé la question à différents intervenants du milieu.

CHARLEVOIX ACCUEILLE LE MONDE

Les paysages avant tout

Les paysages et la villégiature arrivent en tête de liste des raisons de venir dans Charlevoix. Pour protéger ceux-ci, les MRC de Charlevoix, Charlevoix-Est et Côte-de-Beaupré ont créé la Table de concertation sur la mise en valeur des paysages, en 2004. «Le projet de développement du Massif avait alors initié une grande réflexion de la part des inter­venants du milieu. Aujourd’hui, cette même Table de concertation s’est élargie à l’ensemble de la Capitale-Nationale», affirme Karine Horvath, directrice générale de la MRC de Charlevoix.

L’organisme a également mis sur pied un plan de développement de la zone agricole (PDZA). «Il s’agit d’un outil de mise en valeur et de protection du territoire agricole. Il peut aussi être générateur de développement social et économique», mentionne Karine Horvath. «Dans la foulée du PDZA et depuis deux ans, la Banque de terres a permis à de jeunes aspirants agriculteurs l’accessibilité à des terres inexploitées ou en friche en plus de jumelages avec des agriculteurs en quête de relève». Aujourd’hui, la MAPAQ a ouvert le programme – devenu l’Arterre – à l’ensemble de la province.

La MRC a également un rôle majeur dans la gestion de la «forêt habitée du Massif», un territoire public où cohabitent de nombreux usages: du prélèvement forestier à la station de ski, en passant par les sentiers pédestres et les opérations de canyoning. «Nous encadrons suffisamment, et de façon concertée, pour faire en sorte que chaque exploitant soit conscient du besoin d’équi­libre entre le développement social, économique, environnemental et culturel du territoire», poursuit Karine Horvath. 

Protéger le paysage, c’est aussi analyser comment les chan­ge­ments climatiques vont influencer la biodiversité; observer les migra­­tions des espèces envahissantes qui fragilisent celle-ci notamment dans la forêt boréale; voir comment le ré­chauffement des lacs et des rivières aura un impact non seulement sur les espèces qui y vivent mais sur les revenus directs des nombreuses pourvoiries de la région. 

SAVIEZ-VOUS QUE...
Plus de 100000 arbres seront plantés majoritairement dans la Réserve de la biosphère de Charlevoix pour compenser les 15000 tonnes de gaz à effet de serre du G7?

CHARLEVOIX ACCUEILLE LE MONDE

Direction carbone zéro

Enjeu central et planétaire du 21e siècle, la lutte aux changements climatiques est le sujet de l’heure. Pour contrer ses effets dévastateurs, la Réserve de la biosphère de Charlevoix a mis sur pied un programme de reconnaissance environnementale qui encourage les commerces, les institutions les industries à obtenir la certification Carbone-Paysage. Comment ça fonctionne? «On évalue les gaz à effet de serre produits par une entreprise et on compense ces GES par la plan­tation d’arbres utiles dans des endroits stratégiques», explique Antoine Suzor-Côté, ajoutant que déjà plus de 50 entreprises parti­cipent au programme.

Le Sceau Hubert Reeves
Fondé en 2011, l’Observatoire de la géosphère de Charlevoix (OGC) voit à la valorisation du patrimoine naturel qu’est l’astroblème de Charlevoix, un cratère formé par l’impact d’une météorite. Il contribue également à la vulgarisation et la recherche scientifique dans le secteur des sciences de la Terre. Parmi ses projets en développement, figure notamment la création du Pavillon Hubert-Reeves-en-Charlevoix, un projet de 15 millions $. Son annonce serait imminente. Un projet de géoparc – premier géoparc de l’Unesco au monde à s’établir dans le cratère d’une météorite – est également en incubation.

CHARLEVOIX ACCUEILLE LE MONDE

Risques et opportunités

Il est clair que les températures moyennes annuelles au Québec se sont accrues d’un à trois degrés selon les régions et de façon plus prononcées durant les mois d’hiver.

L’impact du réchauffement climatique sur l’industrie touristique – étroitement lié à la saisonnalité et aux extrêmes climatiques – est une réalité sur laquelle se penchent actuellement l’ATR de Charlevoix, l’Office du tourisme de Québec, les MRC de la Capitale-Nationale et la SEPAQ qui ont récemment contribué au cofinancement d’une étude menée par Ouranos et le gouvernement du Québec en collaboration avec la Chaire de tourisme Transat de l’UQAM. Le but? Réaliser un diagnostic territorial et cerner les risques et les oppor­­tunités, principalement pour : les activités de plein-air, les sports de glisse, l’agrotourisme, les événements, le golf et le camping.

En général, pas de panique! «Il existe des risques mais aussi des opportunités. Quand on le sait d’avance, on peut se préparer et y voir de belles occasions d’affaires», affirme Stéphanie Bleau, coordonnatrice du programme Tourisme d’Ouranos. À titre d’exem­ple, certains éléments se précisent pour le futur. «La saison chaude aura tendance à s’étirer, ce qui pourrait s’avérer bénéfique pour certaines pra­tiques saisonnières telles que l’agrotourisme, le plein air et la tenue d’événements à des moments de l’année jusqu’ici sous-évalués», affirme Mme Bleau. En contrepartie, cette réalité pourra aussi entraîner des défis sur les plans de la gestion et de la planification des aménagements, des opérations et des ressources humaines (personnel étudiant, l’été). 

Groupe Mayer - 25e

Mot du président

Il y a 25 ans, avant-même de démarré mon entreprise je trouvais que le modèle d’affaire ‘’parfait’’, celui projeté par notre société ne me conviendrait jamais. Je savais parfaitement que je ne serais jamais le genre ‘’veston cravate’’, j’étais déjà reconnu pour ne pas avoir la langue dans ma poche et de dire tout haut ce que les gens pensent plus bas. Une fois que l’on prend conscience de notre différence ou du moins de savoir ce que nous recherchons, il est beaucoup plus facile faire des choix. Dans mon cas, très rapidement je me suis posé la question suivante : que puis-je faire pour réussir sans changer la personne que je suis et en gardant ma liberté?

Il y a longtemps que je savais que je voulais diriger ma propre affaire et de partir une entreprise en construction m’a permis de réaliser plusieurs de mes rêves en même temps, tel que de pouvoir créer, de construire et de léguer quelque chose au génération future. 

En regardant le chemin parcouru, c’est là où on réalise que la réussite est une des plus grandes utopies. On peut comparer la réussite à une chirurgie esthétique, car peu importe la beauté qui en ressort, elle laissera des cicatrices permanentes et souvent douloureuses.

Après réflexion, je pense que les plus belles réalisations du groupe Mayer sont d’avoir toujours su s’adapter aux demandes humaines de ces employés, d’avoir toujours été honnête avec ces partenaires et d’avoir toujours su donner un service hors de l'ordinaire à chacun de nos clients du plus petit au plus grand. Après plus de 25 ans, j’ai toujours la même fougue et excitation quand vient le temps de démarrer un nouveau projet ou encore une nouvelle entreprise. Ma plus grande fierté est d’avoir la chance de travailler avec des personnes exceptionnelles dans mes entreprises au quotidien et d’avoir été témoin de leurs cheminements. Ma plus grande joie est de voir l’intérêt de mes deux enfants Rose et Alix de bien vouloir s’impliquer dans ces entreprises et d’avoir déjà la chance de travailler avec eux.

Un merci spécial à toute mon équipe, la réussite du Groupe Mayer vous revient, c’est grâce à vous, à votre dévouement et votre fidélité que nous célébrons notre 25ièmeannée et que nous continuerons d’innover pour de nombreuses années encore! Merci aussi à tous nos clients et nos partenaires pour votre confiance. 

Mon mot de la fin ... n’ayons pas peur d’être nous-mêmes et d’être vrai, car au bout du compte c’est la plus belle réussite que l’on peut avoir.

Bonne lecture :)

Stéphane Mayer