Raphaël Lavoie devrait passer la prochaine saison en Suède.
Raphaël Lavoie devrait passer la prochaine saison en Suède.

Raphaël Lavoie se tourne vers la Suède

Dave Ainsley
Dave Ainsley
Le Quotidien
L’incertitude dans les ligues professionnelles de hockey en Amérique du Nord forcera plusieurs joueurs à se tourner vers d’autres options au cours des prochains mois. C’est le cas de l’attaquant Raphaël Lavoie qui se dirigera prochainement vers la Suède pour évoluer avec la formation de Rögle BK.

Pour le choix de deuxième ronde des Oilers d’Edmonton en 2019, qui a terminé la dernière saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi, après son acquisition aux Fêtes des Mooseheads d’Halifax, l’option de l’Europe prenait tout son sens avec le report du début de la prochaine saison dans la Ligue américaine de hockey (LAH). Les dirigeants du circuit de développement vers la Ligue nationale ont annoncé, à la fin du mois de juillet, qu’ils espéraient être en mesure de lancer les activités au début décembre, ce qui n’a pas été confirmé depuis.

«On n’était pas sûrs quand la Ligue américaine allait repartir et tout. C’est une bonne ligue de hockey là-bas. Je ne voulais pas non plus passer neuf mois sans jouer au hockey. C’est une décision qui s’est prise relativement facilement et qu’on croit être la bonne», a expliqué Raphaël Lavoie, mercredi après-midi, lors d’une entrevue téléphonique.

L’attaquant de 20 ans prévoit passer toute la prochaine saison de l’autre côté de l’Atlantique, et non seulement jusqu’au début des activités dans la Ligue américaine. La saison de la SHL en Suède doit commencer à la mi-septembre et s’étendra jusqu’au début du mois de mars. S’il lui est possible de le faire, une fois la saison terminée en Suède, il prévoit revenir en Amérique du Nord pour rejoindre les Condors de Bakersfield, le club-école des Oilers d’Edmonton.

Raphaël Lavoie ne voulait pas être neuf mois sans jouer au hockey, d'où sa décision de s'exiler en Suède. 

Lavoie a paraphé un contrat avec les Oilers à la fin mars, quelques jours après l’arrêt des activités dans la LHJMQ. «Le junior était une possibilité, mais pour mon développement personnel, c’est mieux d’aller jouer en Suède dans une ligue professionnelle», de faire part Raphaël Lavoie, au sujet des possibilités de le revoir avec les Sags.

Dès le repêchage de la LHJMQ, en juin, le directeur général des Sags, Yanick Jean, ne comptait pas trop sur la présence de l’attaquant qui a marqué 20 buts en 25 rencontres dans l’uniforme bleu et blanc, totalisant 38 points. Il avait annoncé à ce moment que son trio de joueurs de 20 ans serait formé de l’attaquant Samuel Houde, du défenseur Karl Boudrias et du gardien Alexis Shank.

«On ne ferme jamais la porte à rien, de noter Yanick Jean, mercredi, quant aux chances de revoir Lavoie avec les Sags. Il y a tellement de choses qui changent dans le hockey ces temps-ci étant donné la situation de la pandémie.»