Les Bleus l’ont emporté 6 à 3 contre les Blancs, mercredi soir.
Les Bleus l’ont emporté 6 à 3 contre les Blancs, mercredi soir.

Camp des Sags: deuxième gain des Bleus

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Mené par Hendrix Lapierre, l’équipe des Bleus l’a emporté 6 à 3 contre les Blancs, mercredi soir, dans ce qui était le deuxième et dernier match intraéquipe du camp d’entraînement des Saguenéens de Chicoutimi.

Lapierre a connu une excellente sortie, marquant deux buts et récoltant une aide. Jumelé à Lapierre, Xavier Labrecque a aussi connu un bon match avec une récolte d’un but et deux aides. Les Bleus avaient également vaincu les Blancs lundi, au compte de 5 à 3.

La tenue des vétérans a plu à l’entraîneur-chef, Yanick Jean, qui regardait la partie des gradins, notamment celle des deux espoirs en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), Hendrix Lapierre et Dawson Mercer. « Il y a des vétérans qui montrent l’exemple. Labrecque, Lapierre et Mercer veulent tirer au filet, montrer du leadership. C’est toujours un bon signe de voir ces joueurs-là faire ça durant le camp. »

Hendrix Lapierre a été le meneur chez les Bleus avec deux buts et une aide.

En général, il aime l’effort déployé par les 34 joueurs sur la patinoire depuis le début. « On voit qu’il y en a qui augmente l’effort de jour en jour. Il y en a pour qui ça devient de plus en plus facile, naturel. Pour d’autres, c’est un peu plus difficile, mais on veut donner du millage à nos joueurs », a souligné Yanick Jean.

Cette baisse de rythme chez quelques joueurs est tout à fait normale compte tenu du fait que le camp est condensé. « C’est intense. C’est deux fois par jour tous les jours, en plus des entraînements hors glace. Il y en a chez qui il y a une certaine fatigue qui s’installe, mais c’est une chose de voir ce qu’on a à voir, mais on veut aussi montrer comment ça fonctionne chez les Saguenéens pour les jeunes », a expliqué le pilote des Sags.

Concernant les jeunes joueurs, Yanick Jean aime leur attitude. Pour plusieurs, il s’agit d’une occasion à saisir pour peut-être intégrer l’alignement ou mettre leur nom au sommet de la liste de rappel quand les camps de la LNH s’amorceront.

Dawson Mercer a inscrit un filet sur un lancer de pénalité en plus de montrer quelques pièces de jeu très intéressantes.

« Ils ont tous de bonnes journées et de moins bonnes. C’est difficile d’aller chercher une constance à cet âge-là, mais on ne s’énerve pas avec ça. C’est normal. C’était un des messages au début du camp. On a plusieurs joueurs qui vont partir pendant un certain temps et ça va nous prendre des joueurs pour les remplacer. C’est à eux de laisser une bonne impression et ça, ça veut dire avoir la chance d’être rappelé. »

Les Bleus reviennent pour l’emporter

Les Blancs avaient pourtant bien amorcé le match en prenant les devants 2 à 0 sur des buts d’Alex Blais et Tommy Cormier, à mi-chemin en première. Pierre-Alexandre Boulet a assuré la réplique à la toute dernière seconde de la première période pour porter le pointage à 2-1.

Dawson Mercer a redonné deux buts d’avance aux Bleus sur un tir de pénalité, mais c’était avant de voir le duo Labrecque-Lapierre se mettre en marche quelques secondes plus tard, avec le premier but de Lapierre.

Alexis Shank a connu une sortie un peu plus difficile en accordant quatre buts en 23 minutes.

Les deux joueurs ont remis ça quelques instants plus tard, cette fois les rôles ont été inversés alors que Lapierre s’est fait complice du but de Labrecque pour ramener les deux équipes à la case départ. Guillaume Dufour et Étienne Tremblay-Mathieu ont ajouté deux filets. C’était maintenant 5 à 3 en faveur des Bleus après deux périodes.

Le duo a refait des siennes en troisième. Sur un deux contre un, Labrecque a servi Lapierre sur un plateau d’argent.

Devant les filets, le personnel d’entraîneur a envoyé Rémi Delafontaine du côté des Blancs et Jérémie Bergeron chez les Bleus. Les deux gardiens ont été remplacés alors que c’était 3 à 2 pour les Blancs.

Le défenseur Louis Crevier a montré de belles choses, notamment en appuyant l’attaque à plusieurs reprises. Il a touché la barre horizontale sur un bon tir en deuxième.

Alexis Shank s’est amené à la place de Delafontaine, mais il n’a pas su tenir le fort accordant quatre buts en un peu plus de 20 minutes de jeu. À l’autre bout, Sergei Litvinov a pris la relève de Bergeron et il a été parfait.

Les Sags reprendront l’action jeudi, alors que le Drakkar de Baie-Comeau sera de passage au Centre Georges-Vézina de Chicoutimi. Les deux équipes se sont affrontées mardi. Le Drakkar l’a alors emporté 4 à 1, alors que les Saguenéens avaient envoyé un alignement complet de jeunes joueurs. Cette fois, le scénario pourrait être différent.

« Il va y avoir très peu de jeunes de 16 ans. On va avoir plus de vétérans et des joueurs sur lesquels on doit prendre des décisions rapidement pour le cégep », a annoncé Yanick Jean. Devant la cage, Rémi Delafontaine et Sergei Litvinov seront employés.

Yanick Jean devrait procéder à quelques retranchements dans les prochains jours, dans un premier temps pour permettre à ceux qui ne feront pas l’équipe de reprendre les cours normalement, mais aussi pour faire de la place aux joueurs toujours absents. Samuel Houde et Christophe Farmer sont actuellement en quarantaine préventive, alors que Karl Boudrias est blessé pour encore une période de deux à trois semaines. Les joueurs européens Artemi Kniazev, Matej Kaslik et Sergei Kuznetsov sont toujours en Europe et on ne sait pas quand ils traverseront l’Atlantique.