Bien appuyés par le gardien de but Thomas Sigouin, les Remparts de Québec ont poursuivi leur bon travail dans l’événement en environnement protégé de la LHJMQ, samedi.
Bien appuyés par le gardien de but Thomas Sigouin, les Remparts de Québec ont poursuivi leur bon travail dans l’événement en environnement protégé de la LHJMQ, samedi.

Remparts 1/Tigres 0: un jeu blanc pour Thomas Sigouin 

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Bien appuyés par le gardien de but Thomas Sigouin et parfaits en cinq en désavantages numériques, les Remparts de Québec ont poursuivi leur bon travail dans l’événement en environnement protégé de la LHJMQ, samedi après-midi au Centre Vidéotron, où ils ont eu raison des Tigres de Victoriaville par 1-0.

Les Remparts ont maintenant récolté cinq points de classement sur une possibilité de six dans la bulle de Québec. Ils montrent une fiche globale cette saison de 3-0-2-0 et n’ont toujours pas subi de défaite en temps régulier en cinq matchs.

Pour cette victoire contre les Tigres, qui avaient savouré un gain de 4-3 contre les Remparts en ouverture de saison, en octobre, les Diables rouges ont profité d’une solide prestation de leur vétéran gardien, fort spectaculaire par moment. 

Il s’agissait d’un cinquième blanchissage en carrière pour lui, un premier avec les Remparts.

«Les gars ont fait de plus beaux arrêts que moi en désavantage, je pense à Nico Savoie, Siivonen et capitaine Caron, ils m’en ont sauvé une couple», avouait le gardien de 20 ans qui ne lésine pas sur les acrobaties pour arriver à ses fins.

«Je veux arrêter chaque rondelle, c’est la façon que je «goale». Je me donne à 100%. Ma préparation n’a pas changé avec l’an passé, j’embarque, j’ai du fun et j’arrête les rondelles. On a tiré de bonnes performances dans les trois derniers matchs, on a eu presque deux mois pour se préparer et les gars étaient prêts, ça fait du bien de voir comment on joue, on prend confiance», ajoutait le numéro 60 en visioconférence après avoir bloqué 26 lancers.

«Thomas Sigouin a «goalé» tout un match», reconnaissait l’entraîneur-chef des Tigres, satisfait de l’effort des siens, qui ont manqué d’opportunisme, selon lui.

Xavier Filion (90) a marqué pour les Remparts en première période.

But vainqueur

Personne ne se doutait qu’il s’agirait du filet victorieux à ce moment, mais Xavier Filion a été l’unique marqueur du match, d’un côté comme de l’autre. Sa réussite en fin de première période donnait les devants aux Remparts et cette mince avance a tenu jusqu’à la fin.

«On a travaillé et bien joué en désavantage. On bloque beaucoup de lancers, ça aide. C’est toujours le fun de scorer, j’étais content», notait celui qui a remporté 10 mises au jeu sur 13, dont une très importante avec 36 secondes à faire en troisième.

«Il [l’entraîneur-chef] me donne un rôle en désavantage, j’en profite quand j’embarque sur la patinoire. Je joue bien, il me fait plus confiance», admettait le numéro 90 avec humilité.
Les Remparts sont parfaits en désavantage numérique, cette saison, ayant écoulé 19 infériorités avec succès en cinq matchs. Ils l’ont fait cinq fois, samedi, dont à trois reprises en troisième période.

«Ç’a été un match des séries, ce que nos joueurs ont réussi à faire, se sacrifier, bloquer des tirs, c’est tout à leur honneur. On ne sera pas à 100% toute l’année, mais notre jeu en désavantage a été un point tournant du match, surtout à la fin parce qu’on a été capable de conserver notre avance. Tous les entraîneurs pour qui j’ai joué disaient la même chose, les bonnes équipes en désavantage sont celles où les joueurs se sacrifient et le gardien fait les arrêts importants», disait l’entraîneur-chef Patrick Roy, qui a eu droit à cette recette, samedi.

Il se réjouissait du jeu blanc récolté par Sigouin et de l’effort de Filion, auteur du but vainqueur.

«Thomas a du charisme, les gars l’aiment beaucoup, ils veulent jouer pour lui, ils ont le goût de bloquer des tirs pour lui, ils ont confiance en lui, tu vois qu’il est un leader dans l’équipe», racontait Roy.

«Je suis très content pour Xavier, qui, tranquillement, est en train de me forcer la main. Il a pris la mise en jeu avec 36 secondes à faire et il est allé la gagner. Il a connu un fort match», notait-il.

Roy reconnaît que ses joueurs relèvent de belle façon les défis qui se présentent à eux dans la bulle jusqu’à présent. Depuis le début, les Remparts ont affronté de très bons clubs en Shawinigan, Blainville-Boisbriand et Victoriaville. Leur confiance ne cesse d’augmenter.

«Si on pouvait amener cette confiance au niveau offensif, on serait encore meilleur. Des fois, je trouve qu’on précipite nos tirs, on ne prend pas les lancers de qualité qu’on devrait prendre», analysait Roy.

Prochain match

Les Remparts poursuivent leur chemin dans la bulle lundi après-midi (14h) à l’occasion d’un affrontement contre les Saguenéens de Chicoutimi, dont il s’agira d’un deuxième match en deux jours puisqu’ils affrontent les Olympiques de Gatineau, dimanche après-midi.

Un premier point

Le défenseur finlandais Aapo Siivonen a obtenu une passe sur le but de Filion, en première période. Il s’agissait pour lui de son premier point dans la LHJMQ. Pour la première fois en trois matchs, son compatriote Viljami Marjala a été blanchi de leur feuille de pointage.