Samuel Poulin est de retour au Québec après avoir été l’un des deux derniers attaquants retranchés par les Penguins de Pittsburgh.
Samuel Poulin est de retour au Québec après avoir été l’un des deux derniers attaquants retranchés par les Penguins de Pittsburgh.

Poulin et D’Orio n’accompagnent pas les Penguins à Toronto

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
SHERBROOKE — Le capitaine du Phœnix de Sherbrooke Samuel Poulin et le gardien sherbrookois Alex D’Orio ont été rayés de l’alignement final de 31 joueurs des Penguins de Pittsburgh et n’ont pas accompagné l’équipe à Toronto, la ville-bulle des Penguins en vue des séries éliminatoires. 

Les deux Québécois n’auront donc pas l’occasion de suivre de près l’affrontement face au Canadien de Montréal lors de cette ronde qualificative à la reprise des activités dans la Ligue nationale de hockey. 

Puisqu’il était permis par la LNH d’accueillir un plus grand nombre de joueurs lors du camp d’entraînement organisé à l’aube des éliminatoires, Samuel Poulin et Alex D’Orio ont pu renouer avec l’action à titre de «Black Aces» des Penguins en côtoyant les Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang.

«Dans ma tête, j’allais suivre l’équipe, indique Samuel Poulin. Mais j’ai su la semaine dernière que la direction comptait me renvoyer à la maison. Les entraîneurs m’ont expliqué leur plan. Ils ne souhaitaient pas que je prenne négativement cette nouvelle. Ils m’ont rappelé que j’ai profité de cette expérience pour apprendre des autres joueurs et apprendre à mieux connaître les entraîneurs et le système.»

Les Penguins ont donc préféré se montrer patients avec l’attaquant de 19 ans. 

«Ils m’ont dit qu’à certaines reprises, ils avaient connu une mauvaise expérience en faisant jouer des jeunes trop rapidement. En même temps, on m’a expliqué que si je faisais bonne impression au prochain camp, il y aurait peut-être une place pour moi à 19 ans dès la prochaine saison. Ils devaient garder 31 joueurs et les attaquants 13-14-15 ont tous déjà joué pour les Penguins et l’autre a été rappelé de la Ligue américaine. Il n’y avait plus de place.»

Sam Miletic est devenu le dernier attaquant retranché de la formation. Pierre-Olivier Joseph a pour sa part évité le couperet et demeure dans l’entourage de l’équipe lors de la série face au Tricolore.

Poulin en santé

Samuel Poulin, premier choix de 2019 des Penguins, a dû s’absenter du camp pendant quelques jours en compagnie de huit autres joueurs pour des raisons n’ayant pas encore été dévoilées par l’organisation.

Si certains ont avancé la possibilité qu’il soit atteint de la COVID-19, Poulin se montre rassurant.

«Je vais bien», s’est-il contenté de dire en rappelant que l’équipe n’a pas précisé leur absence, n’étant pas obligée de le faire. 

Pour sa part, Samuel Poulin participera au camp virtuel d’Équipe Canada cette semaine en prenant part aux entraînements suggérés et aux conférences en ligne avant de retourner sur la glace pour continuer son entraînement la semaine prochaine.