Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Zach Dean est le meilleur espoir des Olympiques de Gatineau au repêchage 2021 de la LNH.
Zach Dean est le meilleur espoir des Olympiques de Gatineau au repêchage 2021 de la LNH.

Un habit sur mesure pour Zach Dean

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Quand Zach Dean s’est amené au camp des Olympiques de Gatineau à 16 ans, son talent était déjà facilement perceptible.

Entraîneur-adjoint à l’époque, Ron Choules avait fait sourire les médias en parlant du nouveau choix de première ronde du club.

«Je pense qu’il peut tout de suite commencer à magasiner son habit. Il en aura besoin pour monter sur l’estrade.»

Choules faisait allusion au repêchage de la LNH. C’était avant la pandémie, quand la séance se déroulait dans un véritable amphithéâtre du circuit Bettman. Avant la COVID-19, les choix de première ronde étaient assis dans les gradins et défilaient sur le plancher quand ils entendaient leurs noms. Ils se rendaient éventuellement sur scène pour enfiler chandail et casquette de leur premier club dans la LNH.

Le repêchage se fera à nouveau à distance cette année, mais Ron Choules ne s’était pas trompé. Zach Dean est un espoir de première ronde. Il est classé 21e meilleur patineur nord-américain sur la dernière liste du Centre de recrutement de la LNH. Le Terre-Neuvien ne pourra pas défiler vers l’estrade, mais il va quand même porter son plus bel habit pour le grand jour.

«J’ai fait faire un habit sur mesure pour l’occasion. Ça va être excitant. Toute ma famille va se réunir à St. John’s. Ce n’est pas loin de notre résidence de Mount Pearl. Nous avons loué une salle. Nous allons profiter du moment pour relaxer et passer du bon temps ensemble.»


« C’est dur à dire où je vais aboutir. Les clubs ont tous des besoins différents, mais tout ce qui s’en vient est très excitant. »
Zach Dean

L’attaquant de 18 ans a toujours été doué au hockey. Né à Grande Prairie en Alberta pendant que ses parents y étaient pour une brève période de sa vie, il est retourné à Terre-Neuve en bas âge pour retrouver le reste de sa famille. Là-bas, il a notamment renoué avec son grand-père paternel qui avait déjà tracé le chemin pour lui. Bob Dean a été champion de la coupe Memorial avec les Red Wings de Hamilton en 1961-62. Il a aussi joué pour les Generals d’Oshawa l’année suivante.

«Mon grand-père a été le premier à déménager en Ontario pour poursuivre sa carrière au hockey. De mon côté, rendu à ma dernière année bantam, nous avions convenu qu’il valait mieux pour moi de quitter l’île pour aller jouer dans un environnement plus compétitif. Je suis donc déménagé dans la région de Toronto jusqu’à ce que je sois repêché dans la LHJMQ. Pour faire carrière au hockey, c’était la meilleure option pour moi.»

Zach Dean s’est donc beaucoup promené avant de cogner à la porte de la LNH cette semaine. L’avenir dira s’il sera réclamé vendredi lors de la première ronde ou samedi lors des rondes suivantes. Ce qu’il sait, c’est qu’il sera réclamé.

«J’ai parlé avec presque toutes les équipes sur Zoom. L’exercice m’a tenu bien occupé, mais j’aime bien ça. Je me prépare à la journée du repêchage depuis très longtemps. À quelques jours de l’événement, les émotions commencent à s’empiler. Je traverse une période enivrante. C’est dur à dire où je vais aboutir. Les clubs ont tous des besoins différents, mais tout ce qui s’en vient est très excitant.»

Saison positive
En 2020-21, Dean a récolté 20 points en 23 matches après en avoir amassé 46 en 57 matches à 16 ans. Dans la dernière année, il a surtout amélioré son jeu sur les 200 pieds de la patinoire.

«La dernière saison a été bizarre à plusieurs égards à cause de la pandémie. Nous n’avons pas joué autant de matches. Il y a eu plusieurs arrêts dans la saison, mais globalement, je pense avoir connu une bonne année. J’ai beaucoup appris. Avec le recul, je suis certain que je vais toujours me souvenir de cette saison. Il fallait adopter une mentalité différente cette année, mais au bout du compte, je pense que cette saison aura été positive pour moi.»

Les célébrations du repêchage ne dureront pas très longtemps. Dans un mois, Dean reviendra à Gatineau pour y disputer sa troisième campagne dans la LHJMQ. Pour avoir patiné un peu sur les glaces communautaires du Centre Slush Puppie, Dean a maintenant hâte de sauter sur la patinoire principale.

«J’ai patiné sur les nouvelles patinoires il y a quelques semaines. Ça va être excitant d’embarquer sur la grande glace à mon retour. Ça va faire du bien d’avoir un véritable domicile. En plus, nous aurons une très bonne équipe. J’arriverai à Gatineau avec l’objectif ultime de gagner.»